leral.net | S'informer en temps réel

Le rêve de Malaga sur le point de s’effondrer...

Le Cheik Al-Thani devait en faire une place forte du football espagnol et européen. Deux ans après son arrivée, il serait sur le point de vendre le club selon les informations de la Cadena Cope.


Rédigé par leral.net le Lundi 30 Juillet 2012 à 10:52 | | 0 commentaire(s)|

Le rêve de Malaga sur le point de s’effondrer...
Malaga, nouvelle puissance économique du football européen ? C’était le programme annoncé à la reprise du club par le Cheick Abdullah Bin Nasser al-Thani il y a deux ans. Avec des millions à foison, le club espagnol projetait de mettre à mal la suprématie du Barça et du Real sur la scène nationale et continentale. Avec des recrues telles que Cazorla, Toulalan, Van Nistelrooy ou encore Mathijsen, Malaga se donnait vite les moyens de ses ambitions. Mais voilà depuis quelques mois maintenant, les joueurs arrivés en Andalousie ne voient pas toujours la vie en rose, avec notamment de gros retards sur le paiement des salaires.

Simple manque d’organisation (comme prétendent certains dirigeants du club) ou véritables problèmes de trésorerie ? Difficile de déceler la vérité au regard de l’opacité du fonctionnement du club. Toutefois, la radio espagnole Cadena Cope affirme aujourd’hui que le cheik Al-Thani serait sur le point de vendre le club ! Il serait en négociations avec le groupe pétrolier albanais Oil Taçi, propriété du magnat Rezart Taçi. Ce même homme, passionné de football, avait déjà tenté de racheter un club de foot en 2009, rien de moins que l’AC Milan ! Mais Silvio Berlusconi, après avoir hésité, avait finalement décliné la proposition de Taçi.

Aujourd’hui, Taçi serait proche de réussir l’opération avec Malaga, avec une offre de rachat estimé à 70 M€. Cependant, le journal El Mundo précise que le cheikh Al-Thani ne cherche pas spécialement à se désengager totalement du club andalou. Aura-t-il le choix ? La radio Cadena Cope affirme également que le Cheik Al-Thani aurait proposé à QSI, le propriétaire du PSG, de reprendre Malaga. Une chose est certaine, Malaga est aujourd’hui loin de ses rêves de gloire.

Aurélien Léger-Moëc






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image