Leral.net | S'informer en temps réel



Le roi Mohammed VI va payer les frais d'avocat du chanteur Saad Lamjarred

Rédigé par Massene Diop le 1 Novembre 2016 à 18:58 | Lu 933 fois

AFP | Saad Lamjarred a été interpellé à son hôtel parisien après qu'une jeune femme a déposé plainte pour agression sexuelle.
AFP | Saad Lamjarred a été interpellé à son hôtel parisien après qu'une jeune femme a déposé plainte pour agression sexuelle.
 
Ecroué en France pour viol aggravé, le chanteur Saad Lamjarred a reçu le soutien du roi Mohammed VI. Celui-ci va en effet prendre en charge les frais d'avocats de la star de la pop marocaine.
 
Le roi du Maroc Mohammed VI va prendre en charge les frais d'avocat du chanteur pop marocain Saad Lamjarred, inculpé et écroué depuis vendredi en France pour "viol aggravé", a appris l’AFP de sources concordantes.
 
Par "sollicitude", le souverain a conseillé à la famille de Saad Lamjarred que l'avocat français Me Eric Dupont Moretti, connu pour avoir obtenu de nombreux acquittements, "puisse assurer la défense du chanteur", a rapporté l'agence de presse officielle marocaine MAP. Le roi a "décidé de prendre à sa charge les frais correspondants", a ajouté la MAP indiquant avoir appris cette information "auprès de l'ambassade du Maroc en France".
 
Interrogée par l'AFP, l'ambassade a confirmé l'information, précisant que "c'est une réponse favorable à une demande de la famille du chanteur qui a sollicité l'intervention de sa majesté, et dans le respect de la présomption d'innocence".
 
Un chanteur populaire sous les barreaux
 
La superstar marocaine a été mise en examen la semaine dernière à Paris pour "viol aggravé" et écroué. Une jeune femme de 20 ans avait déposé plainte le 26 octobre, affirmant avoir été agressée quelques heures plus tôt par le chanteur dans la chambre d'hôtel de ce dernier. Saad Lamjarred, qui devait se produire en concert à Paris, trois jours plus tard, avait alors été interpellé et placé en garde à vue. La victime "souffre de lésions traumatiques et est fortement traumatisée. Son récit est tout à fait crédible à ce stade", a relevé une source proche de l'enquête. La star marocaine avait, par ailleurs, consommé de l'alcool et des stupéfiants, selon les premiers éléments de l'enquête.
 
Le chanteur a déjà été mis en cause aux États-Unis dans une affaire de viol datant de 2010, dans laquelle il nie toute implication. Son arrestation à Paris a beaucoup agité les réseaux sociaux, fans et détracteurs du chanteur s'affrontant autour du hashtag #JeSuisSaadLamjarred. Son arrestation a également fait les gros titres de la presse marocaine. "Nouvelle affaire de viol pour Saad", a ainsi titré le quotidien arabophone marocain al-Ahdath, tandis que pour Le Matin, Lamjarred serait tombé dans un "traquenard".
 
Avec AFP