Leral.net | S'informer en temps réel



Le roi du Maroc tient un discours de fermeté aux manifestants

Rédigé par (Plus d'informations demain sur leral .net) le 22 Février 2011 à 01:03 | Lu 1536 fois

Le roi Mohamed VI a déclaré lundi qu'il ne cèderait pas à "la démagogie et à l'improvisation" au lendemain de manifestations qui ont rassemblé des milliers de Marocains demandant que le souverain rétrocède une partie de ses prérogatives à un nouveau gouvernement élu. Lire la suite l'article


Le roi du Maroc tient un discours de fermeté aux manifestants
Le monarque, qui venait de présider une cérémonie d'installation d'une centaines de nouveaux membres du Conseil économique et social, a ajouté que l'édification d'une véritable démocratie devrait aller de pair avec un développement humain durable.

"En installant le Conseil économique et social, nous donnons une forte impulsion à la dynamique réformatrice que nous avons enclenchée (...). Ce faisant, nous avons constamment veillé à ce que la construction d'une démocratie effective aille de pair et en concomitance avec le développement humain durable", a-t-il dit selon l'agence de presse officielle Map.

"(...) nous nous sommes constamment refusé à céder à la démagogie et à l'improvisation dans notre action visant à consolider notre modèle singulier de démocratie et de développement", a ajouté le roi.

Lundi, le ministère de l'Intérieur a fait état de manifestations, la veille, dans 53 villes et agglomérations du pays réunissant en tout 37.000 personnes. Les organisateurs ont évoqué quant à eux 300.000 participants dans tout le royaume.

Le Maroc est officiellement une monarchie constitutionnelle avec un Parlement élu mais le roi, par ailleurs Commandeur des croyants, détient le pouvoir constitutionnel de dissoudre l'assemblée et d'imposer un état d'urgence. Il exerce aussi un forte influence sur la désignation des membres de l'exécutif, y compris la nomination du Premier ministre.

Dans son discours, le monarque a redit son attachement à des réformes "structurantes", mais dans le cadre du "modèle marocain".

"Notre volonté est inébranlable d'aller de l'avant dans la concrétisation du modèle marocain, dont nous réaffirmons le caractère irréversible.

"(...) nous ne nous contenterons pas d'en préserver les acquis, mais nous entendons plutôt le consolider par de nouvelles réformes, et ce, dans le cadre d'une profonde symbiose et d'une totale synergie entre nous-mêmes et toutes les composantes de notre peuple".

Il a ajouté: "Avec la même volonté, nous sommes attachés à la poursuite de la réalisation des réformes structurantes, suivant une feuille de route dotée d'une vision et d'objectifs clairement définis, et fondée sur l'étroite symbiose entre le trône et le peuple.

"Notre but ultime est d'assurer à tous les Marocains les conditions propices à l'exercice d'une citoyenneté digne, dans le cadre d'un Maroc avancé, solidaire et jouissant de son unité et de sa souveraineté pleines et entières".

Souhaïl Karam; Jean-Loup Fiévet pour le service français