Leral.net | S'informer en temps réel



Le sacrifice des deux Casques bleus sénégalais ne sera pas vain’’, assure IBK

Rédigé par Pape doudou le 17 Décembre 2013 à 18:00 | Lu 215 fois

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a assuré, mardi à Gouina (près de Kayes), que le sacrifice’’ des deux Casques bleus sénégalais tués samedi dernier à Kidal (dans le Nord), ne sera pas vain, et souligné que son pays « ne les oubliera jamais’’.


Le sacrifice des deux Casques bleus sénégalais ne sera pas vain’’, assure IBK

‘’C’est un acte odieux que je condamne avec la plus grande fermeté. Cet évènement nous engage à renforcer la coopération régionale pour lutter contre le terrorisme’’, a dit M. Keïta, lors de la cérémonie de pause de la pierre de l’aménagement hydro-électrique de Gouina (environ 80 km de Kayes).

‘’Je profite de cette cérémonie pour rendre hommage à deux fils du Sénégal tombés en terre malienne pour le salut du Mali lors d’un attentat terroriste lâche et barbare’’, a martelé le chef de l’Etat malien, en présence de ses homologues Macky Sall du Sénégal et Mohamed Ould Abdel Aziz de la Mauritanie.

‘’C’est avec émotion que je présente, au nom du peuple et à mon nom, mes condoléances. Ils sont morts pour le Mali et nous ne l’oublierons jamais. Nous ferons tout pour que leur sacrifice ne soit pas vain’’, a-t-il souligné.

Ibrahim Boubacar Keïta a en outre affirmé que le Mali sait compter sur la coopération des pays amis comme le Sénégal, la Mauritanie et la Guinée, pour lutter contre l’insécurité, dans la sous-région.

‘’Kidal est dans le Mali et restera dans le Mali’’, a-t-il martelé, avant de dire : ‘’je ne négocierai plus avec un groupe armé. Aucun rebelle ne sera à ma hauteur’’ pour négocier.

Pour sa part, le chef de l’Etat mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a salué la mémoire des deux soldats sénégalais ‘’morts pour défendre un pays ami contre le terrorisme, le fanatisme et l’ostracisme’’ que son pays ‘’a toujours combattu’’. Selon lui, le terrorisme est ‘’un phénomène qui ne connaît pas de frontière’’.

Deux soldats sénégalais membres de la Mission des Nations unies de soutien au Mali (MINUSMA) sont morts samedi dans un attentat suicide, et sept autres blessés.

Le contingent sénégalais au sein de la MINUSMA est composé de près de 600 militaires et gendarmes.



Aps