Leral.net | S'informer en temps réel



Le scénario de l'arrestation de Gbagbo

Rédigé par Par la rédaction De leral.net le 11 Avril 2011 à 19:07 | Lu 1892 fois

La France dément avoir arrêté le président ivoirien sortant. Mais sa participation a été cruciale.

Le démenti est catégorique. Les forces spéciales françaises n’ont pas "arrêté" Laurent Gbagbo lundi, dans son palais présidentiel, à Abidjan. Mais, dans les faits, sans leur intervention, la bataille d’Abidjan ferait sans doute encore rage à l’heure actuelle. Retour sur le fil des événements.


Le scénario de l'arrestation de Gbagbo


Tout commence dans la nuit de dimanche à lundi. L’ONU demande à la France d’intervenir à ses côtés pour en finir avec les fidèles de Gbagbo, le président ivoirien sortant, qui ont repris le contrôle des deux principaux quartiers d’Abidjan : Cocody et le Plateau.

Les hélicoptères français et ceux de l’ONU entrent en action. Cette première série de frappes a pour but de déloger les pro-Gbagbo et de les obliger à se replier sur seul le palais présidentiel.

Le problème de timing : c’est que les forces pro-Ouattara refusent de combattre la nuit. Les forces françaises n'ont donc pas pu exploiter la situation créée par ce bombardement. Mais elles se sont déployées pour occuper le terrain dès qu’elles ont eu la certitude que la garde présidentielle s’était repliée sur la résidence.

300 hommes déployés

Le commandement de Licorne n’a pas lésiné sur les moyens. Environ 300 hommes, appuyés par une trentaine de blindés, ont sécurisé l’ensemble des axes entre le QG des forces d’Alassane Ouattara, l’hôtel du Golf et la résidence de Gbagbo.

Les troupes ont finalement repris le contrôle de l’avenue de France. Cet axe, le plus défendu par les forces de Gbagbo, tenait en échec les pro-Ouattara depuis plusieurs jours.

Une fois cette sécurisation terminée, les soldats français sont arrivés aux portes du palais présidentiel. Les hélicoptères français sont alors encore entrés en action. Ils ont pilonné, à coup de missiles, les défenses de la résidence de Laurent Gbagbo. Ces tirs d’efficacité avaient pour but de détruire les armes lourdes, les postes de combats et les blindés qui en gardaient le périmètre.

Les forces spéciales s'arrêtent à l’entrée du jardin

Toute résistance est devenue vaine. Vers midi, la garde présidentielle a finalement abandonné la résidence. Les forces françaises se sont avancées jusqu’à l’entrée du jardin, qui jouxte celui de l’ambassadeur de France.

Mais elles n’y sont pas entrées, selon les informations d'Europe 1. Les Français ont laissé aux milices de Ouattara le soin d’aller arrêter Laurent Gbagbo, dans son bureau, où il était avec son épouse, Simone, et son fils Michel.

Europe1


1.Posté par waw le 11/04/2011 20:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ça démontre que les africains ne peuvent pas se passer de la France. Sans les militares de la Licorn Gbagbo serait encore en caval.

2.Posté par Inscriptions le 11/04/2011 20:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le regime de Wade veut empecher les Senegalais vivant aux USA de voter en 2012.

Senegalais de la Diaspora, attention !
Abdoulaye Wade veut faire debuter aux USA, ce qu'au Consulat, ils appellent inscriptions sur les listes electorales qui, en fait, ne seront que des inscriptions "partielles" faites aux detriment des Senegalais vivant aux USA.
Par inscriptions sur les listes electorales qu'il veut debuter le samedi 16 Avril 2011, le Consulat ne fera que ceci : Changement d'adresses et radiations.
PAS DE NOUVELLES INSCRIPTIONS.
Le Consulat general a New York a fait savoir aux representant des partis politiques, lors d'une autre reunion tripartite, apres la rencontre du 09 Avril (Consulat/decena/Partis politiques), tenue le dimanche 10 Avril 2011 a 14 heures, qu'il ne pourra pas faire de nouvelles inscriptions pour les Senegalais vivant aux USA, car selon le Consulat, l'equipe du Ministere des Affaires etrangeres qui doit venir de Dakar pour faire cela, a l'instar de toutes les equipes qui doivent se rendre aupres des Senegalais de la Diaspora, est bloquee a Dakar faute de fonds ; autrement dit, le gouvernement n'a pas d'argent a les donner pour accomplir pareilles missions hors du Senegal.
Bizarre quand on sait que Abdoulaye Wade donne 2 Milliards et 10 Millions pour les lutteurs, des centaines de millions pour feter le 19 Mars.
Les representants des partis politiques regroupes au sein de la Coalition BSS, ont fait savoir au Consulat general et a la Decena lors de cette reunion du 10 Avril 2011, qu'ils denoncent ce coup de l'administration qui veut absolument empecher les Senegalais de la Diaspora, surtout ceux vivant aux USA, de pouvoir se faire etabir des cartes nationales d'identite numerisee pour s'inscrire et voter le 26 Fevrier 2012.
L'ensemble des partis presents, membres de BSS, a refuse de cautionner cette "inscription partielle et discriminatoire" qui debutera au Consulat general du Senegal a New York, le samedi 10 Avril 2011.
Les representants des partis membres de Bennoo Siggil Senegaal ont pris la decision de ne pas etre complices de cette mascarade d'inscriptions qui va exclure 90% des Senegalais vivant aux USA voulant se faire etablir des CIN numerisees et des cartes d'electeur pour pouvoir voter.
BSS/USA etant du cote des populations, EXIGE la venue immediate a New York de la delegation du Ministere de l'Interieur qui doit confectionner les CIN numerisees et les cartes d'electeur.
Tant que cette delegation ne vient pas, les representants des partis politiques de BSS ne siegeront pas aux "inscriptions partielles et discriminatoires" qui se feront par le biais du Consulat general a New York.
Faites passer ce message pour faire savoir aussi a tous, que la banniere publicitaire du Consulat general a Seneweb parlant d'inscriptions aux USA, cette banniere n'est qu'une publicite mensongere faite sur instruction des autorites a Dakar, ces memes autorites qui ne veulent pas envoyer aux USA, la delegation du Ministere de l'interieur qui doit faire des CIN numerisees a ceux qui le veulent.
New York, le 11 Avril 2011
Amadou Ndiaye, Cell. 1917-569-5877
Representant du PS/Membre de Bennoo
Email : sensocialiste@yahoo.fr

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site