Leral.net | S'informer en temps réel



Le secrétaire américain à la Marine visite le Sénégal

le 6 Février 2014 à 15:00 | Lu 411 fois

Le secrétaire américain à la Marine visite le Sénégal
Le secrétaire américain à la Marine Ray Mabus a effectué une visite au Sénégal, les 21 et 22 août 2013, où il a été reçu par les hautes autorités sénégalaises. Lors d’une audience à la Présidence de la République, le chef de l’État Macky Sall et M. Mabus ont évoqué les relations bilatérales entre les deux pays ; ils ont également eu un échange de vues sur les questions de sécurité maritime et la coopération militaire.

A l’issue de la rencontre, M. Mabus a annoncé que les deux pays vont intensifier leur coopération militaire à travers le renforcement des exercices de sécurisation de l’espace maritime. Le Sénégal et les États-Unis d’Amérique partagent une vision partenariale des questions stratégiques posées par la surveillance des espaces maritimes et une approche commune des défis lancés par la piraterie.

A l’occasion de son séjour à Dakar, le secrétaire américain à la Marine a également rencontré le chef d’état-major général des armées, le Général Mamadou Sow et le chef d’état-major de la marine Cheikh Bara Sissokho. Il a visité le quartier général des Forces armées sénégalaises ainsi que la base de la marine.

La coopération militaire entre le Sénégal et les États-Unis est riche. Par exemple le 6 Avril 2013, des Marines américains de la 13ème Special Task Force Afrique ont entrainé des militaires sénégalais de la Compagnie de Commandos Fusilier Commandos (COFUMACO) à Dakar. Axé sur les tactiques d'infanterie légère et de la sécurité maritime, ce programme de formation visait à la maîtrise de la gestion des problèmes de stabilité régionaux tels que les trafiquants de drogue ou des activités potentiellement hostiles.

Par ailleurs, chaque année, les Etats-Unis et le Sénégal organisent un exercice naval multinational de plusieurs jours intitulé « Saharan Express » qui se déroule au large des côtes sénégalaises. De même, le Sénégal participe aux exercices menés dans le cadre de l’Africa Partnership Station (APS), une initiative multinationale sous l’égide des Etats-Unis, qui est destinée à renforcer les capacités des pays africains à sécuriser leurs eaux.