leral.net | S'informer en temps réel

Le sit-in du SUTSAS à l’hôpital Fann, avorté

Le mot d’ordre du sit-in du Syndicat unique des travailleurs de la santé et de l'action sociale (Sutsas) n’a été pas suivi à l’hôpital Fann, a constaté un reporter de leral, ce mercredi matin. Le syndicat demande à l’Etat de respecter ses engagements, selon le secrétaire général du Sutsas de Fann, Abdou Karim Gningue.


Rédigé par leral.net le Mercredi 21 Juin 2017 à 15:06 | | 0 commentaire(s)|

Le Secrétariat exécutif permanent (SEP) du Syndicat unique des travailleurs de la santé et de l'action sociale (Sutsas), avait annoncé en séance extraordinaire qu’un sit-in aurait lieu aujourd’hui, dans tous les hôpitaux où existent des antennes du Sutsas. Mais à la surprise générale, le mot d’ordre n’a pas été suivi à l’hôpital Fann de Dakar. Dans cet hôpital, comme à l’accoutumée, tous les services ont fonctionné. Il n’y a eu ni grève, ni sit-in. 

Le secrétaire général adjoint du Sutsas de l’hôpital Fann, Momodou Salif Seydi fustige le manque d’information parce qu’il a reçu l’information trop tard. Il précise: "Hier, le secrétaire m’a appelé pour me dire qu’il va m’envoyer une notification et malheureusement, je l’ai reçue le matin, à 10h.

C’est pourquoi, je ne pouvais pas aviser les travailleurs pour qu’ils arrêtent le travail et suivre le mot d’ordre. La règle voudrait qu’on nous avertisse 24h avant"
.

Joint par téléphone, le secrétaire général, Abdou Karim Gningue en personne, confirme: « c’est vrai que l’information n’est pas passée en temps voulu. Mais bon, on fera de notre mieux pour informer tous les corps concernés ». Et ajouter que  « le SUTSAS va déposer un préavis de grève, le 29 juin 2017 pour exiger de l’Etat, le   respect de ses engagements ».

Le secrétaire général adjoint souligne pour sa part,  qu’il fera du porte-à- porte, la prochaine fois, pour annoncer le sit-in du mercredi prochain. Pour lui, les revendications du SUTSAS concernent tous les syndicalistes.

Par un biais d’un communiqué, le Sutsas demande à l’Etat, le paiement du Fonds de la santé pour la motivation nationale du premier trimestre de l’année 2017, le paiement du salaire des contractuels du programme JICA, le paiement des heures supplémentaires, entre autres.


Thierno Malick Ndiaye








Hebergeur d'image