Leral.net | S'informer en temps réel



Le supplice des parents qui essayent de coucher leurs gosses expliqué en 90 points. Très drôle et malheureusement très vrai !

le 3 Mars 2015 à 06:30 | Lu 158 fois

Le supplice des parents qui essayent de coucher leurs gosses expliqué en 90 points. Très drôle et malheureusement très vrai !
Mettre son enfant au lit, c'est rarement une tâche facile! Il a souvent du mal à vouloir rejoindre son lit, et s'il est finalement couché dedans, il lui arrive de vous appeler toutes les cinq minutes pour un oui ou pour un non, simplement parce qu'il n'a pas envie de dormir et que son petit corps d'enfant a encore de l’énergie à revendre.  On vous a donc résumé en 90 étapes votre soirée avant de pouvoir définitivement coucher votre enfant.

1. Vous lui annoncez que c'est l'heure d'aller au lit. Il se met à pleurer. 

2. Mais vous attendez que votre enfant ait fini de pleurer avant de le traîner au lit. Ce qu'il faut? Le laisser se dépenser un bon coup.

3. Une fois calmé, vous lui expliquez qu'aller se coucher n'est pas une punition...

4. ...Et que ce n'est pas non plus un nouveau concept venu d'ailleurs... 

5. ...Car oui, c'est comme ça, il faut aller dormir tout les soirs.

6. Vous le consolez tout de même, car il a vraiment l'air de prendre ça pour un châtiment. 

7. Vous lui rappelez alors subtilement (ou pas) que c'est l'heure de se coucher.

8. Au passage, avant de monter dans sa chambre, vous lui expliquez gentiment que ce n'est pas pour autant qu'il faut appeler papa et maman toutes les 5 minutes.

9. Vous lui annoncez qu'il est temps de monter dans la chambre.

10. Votre enfant se décide à y aller tel un escargot... Vous le regardez marcher comme s'il était un condamné mort.

11. Il se remet à pleurer en chemin.

12. Vous le prenez dans vos bras.

13. Vous l'emmenez jusqu'à la chambre. 

14. Vous lui prenez un haut de pyjama.

15. Et vous prenez un bas de pyjama différent.

16. Il vous regarde d'un air interrogateur et vous lui expliquez alors que son pyjama préféré est à laver et que vous ne ferez pas tourner de machine ce soir.

17. Il se met à pleurer à nouveau.

18. Vous lui rappelez que ça ne sert à rien de pleurer, son pyjama ne sera pas plus propre pour autant.

19. Vous le regardez mettre son pyjama tout seul.

20. Vous lui demandez s'il a besoin d'aide.

21. Vous hésitez mais continuez à le regarder tenter de se débrouiller tout seul.

22. Il met son pantalon sur la tête pour essayer d'en faire un t-shirt.

23. Vous le consolez. 

24. Vous finissez par l'aider à mettre son pyjama convenablement.

25. Vous lui dites qu'il est temps de se brosser les dents.

26. Devant tant de réticence, vous lui expliquez pourquoi c'est si bon pour ses dents de les brosser.

27. Il se remet à bouder et/ou à pleurer. Vous le consolez et finissez par l'emmener dans la salle de bain.

28. Vous mettez une petite quantité de dentifrice sur sa brosse à dent.

29. Vous humidifiez sa brosse à dent.

30. Vous profitez que votre enfant ait la bouche entre-ouverte pour y passer la brosse.

31. Votre enfant tente de cracher dans le lavabo mais il vise mal. Vous nettoyez sans broncher.

32. Il s'en veut. Vous le consolez. 

33. Vous proposez à votre enfant de choisir deux livres.

34. Évidemment, il prend les deux livres les plus épais de sa collection.

35. Vous lisez les trois premières pages de chaque bouquin.

36. Il vous pose mille et une questions sur ce que vous venez de lui lire.

37. Vous lui expliquez que c'est l'heure du bisou avant d'aller dodo.

38. Mais votre enfant a soif. Vous allez donc lui chercher un peu d'eau.

39. Il vous pose une énième question. Vous répondez patiemment.

40. Vous lui dites "bonne nuit" et vous l'embrassez. 

41. Il vous demande un câlin en bonus, vous le prenez dans vos bras. 

42. Le petit malin, essayant d'éviter le lit, vous dira qu'il a envie d'aller aux toilettes.

43. Vous l'emmenez vers la salle de bain. Vous réalisez qu'il vous a bien eu, et qu'il n'a pas du tout envie ni de faire pipi, ni de faire caca.

44. Votre enfant vous regarde avec insistance, appréhendant votre réaction mais vous restez calme.

45. Il  vous pose une énième question existentielle. 

46. Le tout accompagné d'une réclamation de bisous et de câlins.

47. Une fois retournés dans la chambre, il vous annonce qu'il a vraiment envie de faire pipi. Vous l'emmenez à nouveau dans la salle de bain. Vous constatez étonnée que, cette fois-ci, il ne vous a pas fait marcher.

48. Vous félicitez votre petit bout d'avoir bel et bien fait pipi cette fois-ci.

49. Une fois couché (pour de bon?), il lui prend l'envie de vous raconter quelque chose d'incroyable à ses yeux. Vous écoutez son histoire !

50. Vous parvenez à éteindre la lumière.

51. Mais votre enfant vous rappelle qu'il a besoin de dormir avec son doudou. 

52. Vous lui demander où il est.

53. Il affirme qu'il est dans la voiture.

54. Vous prenez vos clés et allez à la voiture... Il n'y est pas.

55. Vous regardez dans le salon.

56. Vous regardez dans la cuisine.

57. Vous regardez sur la terrasse.

58. Vous jetez un œil au jardin des voisins. (On sait jamais).

59. Vous trouvez (enfin) le doudou... Dans la chambre de votre enfant, sous son lit. 

60. Votre enfant vous demande s'il peut manger. Vous lui répondez qu'il a déjà dîné il y a trois heures de cela maintenant.

61. Votre enfant se mettra alors à pleurer parce qu'il a faim. Vous lui expliquez qu'il aurait dû finir son assiette durant le dîner. 

62. Il vous demande un câlin pour le réconforter. Vous vous exécutez.

63. Il vous demandera ensuite de l'aider à bien mettre en place sa couverture et ses oreillers. Ce petit bout a besoin d'un véritable lit impérial.

64. Après ça, il n'a pas fini son interrogatoire et continue à puiser dans son stock de questions existentielles.

65. Il vous fait ensuite remarquer que la couverture n'est pas bien rabattue du côté gauche du lit, du coup vous l'aidez à la remettre convenablement. Perfectionniste ce petit...

66. Bien évidemment, il n'oublie pas de vous rappeler de laisser la lumière du couloir allumée.

67. Il réclame ensuite une autre histoire à raconter. Et alors c'est la croix et la bannière pour lui expliquer qu'il n'y aura pas d'autres histoires pour ce soir.

68. Votre enfant vous demandera ce qu'il y a de prévu pour demain. Vous résistez à l'envie de lui dire : « Je ne serai pas là demain. Je m'enfuis très loin ce soir. » (Il n'apprécierait peut être pas votre humour.) 

69. Vous lui dites bonne nuit.

70. Il vous dit bonne nuit.

71. Au moment de franchir le pas de la porte, il vous fait remarquer qu'il n'a pas de chaussettes.

72. Vous rentrez à nouveau dans la chambre.

73. Et vous prenez une paire de chaussettes.

74. Vous mettez la mauvaise chaussette sur le mauvais pied.

75. Vous recommencez et lui mettez convenablement ses chaussettes.

76. Vous tentez de puiser encore dans le peu d’énergie qu'il vous reste.

77. Vous lui dites bonne nuit.

78. Il vous dit bonne nuit.

80. Juste avant que vous ne sortiez de la chambre, il vous demande avec sa moue de petit enfant triste de lui verser un verre d'eau parce qu'il a encore soif.

81. Vous lui donnez à boire. 

82. Son dos le gratte.

83. Il vous demande de le gratter rapidement.

84. Vous le grattez.

85. Vous tentez discrètement de vous glisser hors de la chambre avant qu'il n'y ait une nouvelle réclamation.

86. Il vous regarde vous éloigner peu à peu et vous lui dites : « Il est temps dormir maintenant ».

87. Il commence à pleurer une nouvelle fois. Cette fois vous restez ferme : « Bonne nuit, j'ai dit ! »

88. Vous franchissez le pas de la porte, pour laisser croire à votre enfant que vous vous êtes éloigné de sa chambre.

89. Vous priez qu'il ne vous réclame pas à nouveau.

90. Il ne vous appelle pas. Vous vous éloignez alors à pas feutrés de sa chambre.


Tout les soirs vous y avez droit. C'est certes fatiguant, même usant... mais la patience n'a jamais été un problème quand on est parents et qu'on aime sans limites nos enfants !
 


Plus de Télé
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 23:54 Selfie version singe, appréciez!!