leral.net | S'informer en temps réel

Le tailleur reconnaît avoir ‘’doigté’’ sa fille adoptive… pour vérifier si elle est toujours vierge

Alpha Diallo risque de purger une peine de 10 ans, s’il est reconnu coupable des délits de pédophilie et d’attouchements sexuels. Le tailleur a reconnu avoir ‘’doigté’’ sa fille adoptive… pour vérifier sa virginité.


Rédigé par leral.net le Mardi 16 Février 2016 à 12:58 | | 0 commentaire(s)|

Le tailleur reconnaît avoir ‘’doigté’’ sa fille adoptive… pour vérifier si elle est toujours vierge

Alpha Diallo est-il, comme le suppose le procureur, un maniaque sexuel au double visage ? En tout cas, il risque une peine de 10 ans de prison pour pédophilie et attouchements sexuels. Il a été attrait devant le Tribunal de Dakar pour les délits de viol commis par un ascendant ou personne ayant autorité et pédophilie commis par ascendant ou personne ayant autorité. Mais, le viol a été disqualifié. L’affaire a éclaté à la fin du mois de janvier, grâce au voisinage. Entendue par la police de Rufisque, F. Sène, 15 ans, a raconté qu’en mi-novembre, son père adoptif (il a épousé sa maman en secondes noces) l’a trouvée sous la douche. Il lui a dit qu’il voulait lui apprendre à se laver.

‘’A ma grande surprise, il m’a demandé si je suis vierge’’

Cette fois-là, Alpha Diallo s’est limité à la laver. Un mois plus tard, rebelote. Mais là, il ne s’est pas limité à lui donner un bain. Dans les toilettes, raconte l’adolescente, il lui a versé de l’eau au niveau des seins, avant de les sucer. Même chose pour ses parties intimes. ‘’Quand il a tapé à la porte des toilettes, poursuit-elle, j’ai hésité. Mais il a insisté. J’ai ouvert. Il m’a sommée de me mettre nue. A ma grande surprise, il m’a demandé si je suis vierge. J’ai répondu par l’affirmative. Là, il a introduit ses doigts dans mon vagin. Quand il a constaté que cela me faisait mal, il les a retirés. Par la suite, il a rasé mes poils pubiens, coupé une partie de mes cheveux et un morceau de mon slip avec un ciseau.Il a pris le tout, l’a emballé dans du papier et m’a dit qu’il l’amenait chez un marabout’’.

Hier à la barre, elle a maintenu les déclarations faites à l’enquête préliminaire. Elle a ajouté qu’à plusieurs reprises, Alpha Diallo est allé la trouver là où elle dort, pour lui faire des attouchements, alors que sa maman était couchée à côté, dans la même chambre. ‘’Je ne peux pas compter le nombre de fois où j’ai été victime des attouchements de mon père’’, a-t-elle confié. Toujours au chapitre des révélations, F. Sène a révélé que son père adoptif l’a une fois amenée dans la brousse pour la corriger. Une autre fois, il l’a conduite à la mer pour qu’ils prennent ensemble un bain. Enfin, la jeune fille a confié au juge avoir tout raconté à sa mère Fatou Diaw. Mais cette dernière l’a traitée de menteuse. Elle s’en est ouverte à sa tante qui a convoqué une réunion de famille. Lors de cette rencontre, Alpha Diallo a reconnu les faits et présenté ses excuses. Sauf que l’oncle de la fille a dit qu’il ne pouvait prendre la responsabilité de pardonner. Le père de la fille a été mis au parfum. C’est lui qui a porté plainte.

A la suite de la fille, la maman a été entendue. Fatou Diaw a déclaré que sa fille est une vagabonde. Qu’avec son mari, ils sont allés voir un marabout, parce que sa fille a de mauvaises fréquentations. ‘’Il n’y a pas eu de viol. Si tel était le cas, je serais la première à porter l’affaire à la police. Je suis partie, avec mon mari, voir un marabout pour sauver ma fille qui fréquente les jeunes garçons. Il est hors de question qu’elle soit victime de ce que j’ai subi quand j’étais jeune (avoir un enfant hors mariage)’’, a martelé la dame Diaw. Mais elle n’a pas échappé aux foudres du procureur qui lui a passé un terrible savon. Selon le représentant du parquet, elle a failli à sa mission de mère.

‘’Je l’ai doigtée, elle a crié et j’ai su qu’elle était pucelle’’

‘’Les faits me dépassent. J’ai agi de la sorte pour la sauver, car partout dans le quartier, on ne parle que des mauvaises fréquentations de F. Sène’’, s’est défendu Alpha Diallo devant le tribunal. Ensuite, il a reconnu lui avoir donné un bain. ‘’Elle ne savait pas se laver. Je l’ai aidée à le faire.’’ Cependant, concernant les attouchements sexuels, il a fait une révélation renversante. ‘’J’entendais partout dire dans le quartier qu’elle se livrait aux garçons. En tant que père, je devais vérifier cela. Je l’ai doigtée et elle a crié. J’ai su qu’elle était pucelle’’, a-t-il déclaré avec tout le sérieux du monde. Le tailleur a ajouté qu’elle est comme sa propre fille. ‘’Je ne l’ai jamais violée. Je suis ahuri par le déroulement de cette affaire. Je voulais la sauver des mauvaises fréquentations. Car si elle contracte une grossesse, ce sera incontestablement ma faute.’’

Maniaque sexuel

Prenant la parole, le Procureur a disqualifié les faits de viol. Car le certificat médical a montré que l’hymen de la présumée victime est intact. Par contre, le maître des poursuites a soutenu qu’Alpha Diallo est un maniaque sexuel qui a un double visage : un bon père devant la famille et un chercheur de plaisir charnel en cas de pulsion. D’autant qu’il avait reconnu les faits, lors de l’enquête préliminaire. Ainsi, les autres délits (attouchement et pédophilie), pour lui, ne souffrent d’aucun doute. Il a requis une peine de 10 ans ferme.

Mais la défense a plaidé la jalousie maladive d’un père qui a le souci de l’éducation de son enfant. Selon l’avocat, la jeune F. Sène a une mauvaise fréquentation masculine. Même s’il reconnaît que son client n’aurait pas dû chercher les poils pubiens de la fille, le conseil a soutenu qu’il n’a jamais été question de recherche de plaisirs charnels. Que si tel était le cas, il serait allé plus loin. ‘’Il a une jalousie maladive, mais il n’a jamais cherché de plaisir auprès de sa fille adoptive. Et tout le monde sait les rapports que nous avons avec les charlatans. Il n’y pas de viol, car aucunement il y a eu pénétration. Ce qu’on peut retenir, ici, c’est le délit d’attentat à la pudeur. Il s’agit d’un complot qui a été orchestré pour ternir l’image de mon client’’, a-t-il martelé.

Délibéré, le lundi prochain.

 

enqueteplus.com







Hebergeur d'image