leral.net | S'informer en temps réel

Le temps des tirailleurs (Ahmed Khalifa NIASSE )

Kadhafi disait : « Le colonisateur reviendra, plus fort qu’aux XVIIIème et XIXème siècles ». Personne n’y crut. Aujourd’hui, les troupes de la CEDEAO redeviennent des supplétifs des forces françaises dans l’ex-futur Soudan Français. Elles se bousculent comme, jadis, nos ancêtres les tirailleurs……..sénégalais. Mais que ceux-ci fassent des enfants, voire des petits-enfants, eux-mêmes néo tirailleurs…….sénégalais sous les ordres du néo colonisateur, cela ressemble à l’histoire du singe libéré. Qui une fois hors de sa cage et après avoir vécu dans l’immensité de la forêt n’acceptait plus de répondre aux différents envoyés de son ancien maître. Jusqu’à ce que ce dernier décida de lui envoyer son chien. Il précéda, alors, l’émissaire canin à la maison du maître pour demander protection et regagner tranquillement sa cage.


Rédigé par leral.net le Samedi 9 Février 2013 à 17:05 | | 6 commentaire(s)|

Le temps des tirailleurs (Ahmed Khalifa NIASSE )

Récemment, quelques bédouins enturbannés et armés de kalachnikov, jouant le rôle du chien, ont suffi pour que les guenons de la république de Bamako se dépêchent pour demander protection, juste à l’est de Tambacounda….. Et partout où il y a des Counda.

L’ex-nouveau et futur Soudan Français, jadis Empire du Mali puis colonie du Soudan, anciennement République du Mali, indépendante depuis 1960, devient protectorat français du Mali et de l’Azawad.

Devant le délabrement des infrastructures et des services au Sénégal, les vieux Saloum-Saloum ont envoyé un des leurs pour prendre la parole devant L.S.Senghor. C’était à l’occasion d’un meeting électoral où les promesses fusaient. Pour demander une seule chose (tenez-vous bien) : « C’est quand la fin de l’indépendance ? » Tout le monde en a ri.

Eux ont vécu l’indépendance comme une calamité, parce qu’elle s’apparente à un couple marié qui divorce pour devenir un couple de concubins. Pour l’homme, c’est du pareil au même, les devoirs en moins. Suivez mon regard du côté de l’Elysée.

Ne nous faisons pas d’illusion. La France a bel et bien tripatouillé la campagne électorale. Elle a déployé, dans l’ordre, un quinté : Wade, Macky, Moustapha, Tanor, Idy pour que ce soit du partage de l’hyène (Sédelé Boucky). C'est-à-dire du « je gagne et je gagne ».

Les troupes françaises du Cap Vert qui étaient en train de descendre leur drapeau en vue d’un départ définitif pour l’Hexagone, après les refus du Cayor, du Niani et du Wouli, ont reçu l’ordre de remonter le drapeau et de le hisser vers le haut. De lui faire enfanter des drapelets destinés aux Bambaras, même s’il s’agit d’un grand nambara, et de chanter les Trois Glorieuses. Lesquelles, comme les 3K du Ku Klux Klan, ont permis de conquérir durablement le Sénégal : Kanou, Kasso, Karwaas( canon, cachot, cravache).

Notre président, bien que fraîchement élu, voit de petits feux s’allumer ça et là, y compris par ses propres calots couleur chocolat, malheureusement pour eux, non praliné.

En d’autres termes et en clair, j’accuse la France de vouloir très-passer, par « terroristes » interposés, notre cher président.
Car lui imposer, de toute urgence, des véhicules plus blindés que le blindage lui-même ainsi qu’une ambulance qui, en réalité, est un bloc opératoire mobile c’est, en fait, du « qui s’excuse, s’accuse »

Or, la France entrave, ici, le débonnaire Macky, enfant du peuple qui allait prier ça et là, sans distinction confrérique ou « imamatique » pour le confiner derrière les grilles d’un palais qui n’est autre que le musée des anciens gouverneurs de leur nouvelle nomenclature.
Rappelons-nous que le blindage le plus achevé n’a pas empêché les « terroristes » d’avoir raison de Rafiq Hariri.

S’est-on demandé pourquoi les Hollandais de France n’en font pas de même alors qu’ils pataugent au milieu d’un peuple bougnoul ?
Peut-être que cela fait le lit du président d’une certaine institution qui fait du Mous (qui fait le Malin) et qui dit à qui veut l’entendre qu’il ne souhaite qu’une seule chose : « Devenir Président et mourir »

Peut-être que dans un tel scénario la transition durera, tout le temps, le temps des tirailleurs. (D’après l’« Agence France Presse ».)






1.Posté par sow mamadou le 09/02/2013 18:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

quand comprendras tu qu'on ne veut meme plus voir ta tronche à plus forte raison tes propos ferme la

2.Posté par RENARD le 09/02/2013 19:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mon pauvre monsieur ! Vous devez avoir des aigreurs d'estomac , au point de vous reveiller la nuit ! Dans ce cas , un peu de MAALOX ( pour qui je ne fais aucune publicité ) vous permettra de reserver aux " TIRAILLEURS SENEGALAIS " toute l'estime que nous sommes nombreux à leur porter ! ... RENARD .

3.Posté par Abou Abdallah le 09/02/2013 22:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Guerres asymétriques de civilisation et formes d’ingérences maçonniques en Syrie en Egypte au Mali et ou en Afrique dans les ex-protectorats et colonies ouest-occidentales.

Il s’agit d’initier une réflexion sur la sédition occidentale, les guerres, les virus de l’ingérence (en Égypte dérives meurtrières du football) des institutions maçonniques dans la psychologie musulmane, profitant des brèches de non réactivité des musulmans.
Une telle réflexion s’est imposée à nous de manière consécutive :
· à la guerre de sédition occidentale en Syrie,
· aux interventions des mercenaires idéologiques maçonniques au Mali,
· aux concomitantes atteintes occidentales à l’immunité de l’âme humaine et religieuse.
I-LA CHARIA ET L’ISLAM N’INDUISENT-ILS PAS UN PROTECTIONNISME ISLAMIQUE
La charia et l’islam n’induisent-ils pas un protectionnisme islamique contre l’infiltration et la propagation des virus ouest occidentaux dans la psychologie humaine et musulmane ?
Sous les prétextes des plus fallacieux les institutions maçonniques et sionistes de l’impérialisme de l’occident de l’Ouest ont-ils comme stratégie de recoloniser l’espace mental et géopolitique mondial (gouvernement mondial), surtout des musulmans ; tant en Orient, dans les pays du levant, qu’en Afrique.

La charia doit-elle prendre des mesures de protectionnisme par rapport aux interventions occidentales et sionistes ?
Dans un pays comme la France qui sert au sionisme d’instrument de propagande et de provocation maçonniques, les musulmans et l’islam avaient déjà subis :
· des atteintes récidivées contre le prophète et l’islam à travers des provocations journalistiques réitérées : Charlie Hebdo et autres « caricatures de Mahomet »… après les attaques orchestrées d’occident de l’ouest par le biais du mercenariat initié par Salman Rushdie.
· une seconde vague d’hostilité législative islamophobe dont la France s’était illustrée par :
a) L’interdiction du foulard islamique, du port de la Burqa, et des signes ostentatoires.
b) Auparavant les institutions maçonniques françaises avaient attirées certains musulmans dans leur piège, par leur institution dudit « Conseil Français du Culte Musulman » ; afin de pouvoir opérer en interne, en toute quiétude d’autres atteintes préméditées contre la Oumma et à la religion musulmane sous prétexte de les organiser(...) Avec le soin de pouvoir recourir à chaque fois pour « légitimation » d’agissements antimusulmans, à ses interprètes de « l’islam de France » et ou de « l’islam américain »(…)
c) Le sionisme ne visait en fait qu’à neutraliser la réactivité d’une caisse de résonance de l’Oumma musulmane globale ; à travers une collaboration souhaitée passive d’un personnel musulman et « imams dits français » « et autres notables » ou arrivistes que les autorités maçonniques cherchaient à instrumentaliser et à financer tels des supplétifs et ou Harkis.
Les choses ne se sont-elles pas passées, exactement comme l’avait envisagé le système maçonnique, loin s’en faut ; car bon nombre de musulmans ont eu les moyens de l’intérieur à prendre le contre-pied d’une telle institution rivale, tandis que d’autres s’en sont désolidarisés pour mieux la contre carrer de l’extérieur.
Du fait des institutions maçonniques françaises de s’approprier du label de « L’Institut du Monde Arabe » de concert à la stratégie indiquée du « Conseil Français du Culte Musulman » ; le sionisme espérait avoir en possession tous les leviers de contrôle de la pensée arabe et musulmane afin de s’infiltrer dans la psychologie islamique pour y introduire ses virus destructeurs de l’immunité humaine et religieuse.


II-"LE PROJET FRANCE" DE RECOLONISATION DU MONDE ISLAMIQUE SUR LA BASE DÉTOURNÉE D’UNE COLLABORATION MUSULMANE GLOBALE
De ce point de départ, l’occident de l’ouest et le sionisme avaient conçu à partir de la France le projet de recolonisation du monde islamique sur la base détournée d’une collaboration musulmane globale qu’il s’agisse de masquer l'affaire par les couvertures :
1. « africaine »
2. « malienne »
3. « CDAO »
4. « Union Africaine »
5. « Conseil National Syrien » et autres…

Profitant de cette fenêtre de tirs et des brèches d’attaques ouvertes contre l’islam, les institutions maçonniques ont tenté de prendre de vitesse la réactivité des musulmans censées protéger contre le blasphème : le Coran et notre prophète Muhammad (psl), caricaturé « Mahomet » qui sont des fondamentaux protecteurs des valeurs de l’existence humaine ou religieuses et de toute l’humanité sur la planète y compris (des djinns) du monde invisible.

Ainsi de manière concomitante et (consécutive) à leur guerre de sédition occidentale en Syrie, aux interventions des mercenaires idéologiques et militaires en terre d’islam au Mali, les institutions maçonniques et ou sionistes françaises récidivèrent pour instituer les blasphèmes suivants :
1. « L’institution et l’ouverture de leur mosquée homosexuelle sécurisée » dans l’hexagone,
2. Le mariage homosexuel, lesbiens et l’adoption d’enfants par la dépravation des pseudo-parentés ;
3. La reconnaissance du Conseil national syrien, comme seul représentant du peuple de Syrie ;
4. L’institution d’ambassade fantoche syrienne;
5. Requérir à des livraisons d’armes et au financement du terrorisme contre l’état, la population et son président élu.
6. Recolonisation institutionnelle maçonnique et énergétique des richesses de l’Afrique musulmane à travers le Mali.


III-CAS MALI-EGYPTE LEURS CARICATURES ET DRAMES : INTERPELLANT LA CHARIA RÉELLE OU L’URGENCE DES MESURES DE PROTECTIONNISME ISLAMIQUE
Compte tenu du subterfuge qui s'est avéré pour la France "de propager les lumières " dans le monde à travers :
· « la démocratie »
· par le feu des « armes
· « leur financement armé actif, de la sédition»,
· « La France Afrique »,
· « l’ingérence humanitaire »…
La charia doit-elle prendre des mesures de protectionnisme aux interventions occidentales et sionistes dans son espace géopolitique occupé par les institutions maçonniques de l’arrogance impérialiste ouest euro-occidentale?
« L’Opium sioniste des peuples », contre les musulmans s’est avéré, l’infiltration du virus occidental de l’Ouest impérialiste dans la déformation de la psychologie islamique des sociétés musulmanes. A Gao, Tombouctou, Kidal l’armée croisée à vaincre sans péril, ne peut que triompher sans gloire, sur un volcan africain en ébullition ; une bombe à retardement que verra qui vivra...
Ceci ne pourrait être démenti et pour preuve de ce syndrome de déformation de la psychologie musulmane ; il est à voir le tapage des médias aux affinités carnavalesques, orientés qui reproduisaient un tel syndrome des soi-disant : « liesses d’une quelconque population malienne, à l’arrivée des mercenaires croisés et de la France Afrique» …


EN EGYPTE, PAR EXEMPLE « LE VIRUS DU FOOTBALL » INHÉRENT A UNE AUTRE INVENTION OCCIDENTALE
En Egypte, par exemple « le virus du football » inhérent à cette autre invention occidentale a mis tout un pays musulman à feu et à sang.
Dans la mesure qu’il en est ainsi du « virus du football en Egypte » la charia doit-elle se prononcer, d’une manière, sur son interdiction en terre musulmane ?
Eu égard l’avant et après des évènements de Port Saïd et leurs antécédents meurtriers en Egypte .Faudrait-il que la charia interdise « ce virus de tels matches de football » ; comme « l’alcool et le porc et autre prohibition religieuse » ?
Là aussi, rappelons-nous, entre autre, d’autres virus occidentaux en Egypte. Il s’est avéré que d’autres virus occidentaux dont des nombreux égyptiens réclament l’interdiction.
Il s’agit de la destruction des symboles de l’idolâtrie (les pyramides et le sphinx) qui servent à l’occident et à l’égyptiannisme et ou égyptologie d’orient et d’occident de virus d’infiltration de la psychologie musulmane pour détruire l’islam…
A ces éléments, il s’ajoute que la loi musulmane aurait le mérite d’examiner, en urgence, la question « du football occidental » en terre d’islam ou en Egypte qui attise, comme la drogue, les mauvais instincts et passions ; lorsque le football, comme le tourisme divisent la société égyptienne et servent de diversion pour détourner la société des vrais problèmes vitaux que seul la justice ou la charia a vocation de résoudre.
Une réflexion chariatique s’impose(…) vu les précédents catastrophiques du match de football en Egypte et ce qu’il en résulte à Port Saïd des soi-disant « émeutes » et des réactions d’une population soumise à « l’opium du divertissement footballistique occidental ». Des personnes qui vont s’attaquer, même à la justice égyptienne(…). Un autre paradoxe à l’instar d’une soi-disant « population africaine du Mali acclamant les militaires français et de la France Afrique » dans la recolonisation maçonnique impérialiste ouest occidentale.
En effet seul la charia est habilitée uniquement en terre musulmane à apprécier ce qui est nocif et de nature à interdire tout ce qui déchaîne les passions, pour empêcher des citoyens musulmans d’aller aux cribles du comportement de sagesse dicté, qu’on le veuille ou non, de la révélation divine qui fait la raison d’être de la religion musulmane.
Dans la mesure où une activité quelconque est de nature à obnibuler l’entendement, tel « le football » lorsqu’il est exporté par l’occident pour détruire l’unité de la société peut-il être considéré comme « l’usage de l’alcool et du vin ou de l'opium » qui suscitent les meurtres et déchaînent les passions assassines.
Le Saint Coran a légiféré contre l’usage du vin ou de l’alcool comme du porc et pour l’interdiction du meurtre. L’actualité égyptienne nous indique, à ce que « l’opium du football » provoque autant de méfaits pour l’organisme et la société, en dépit des considérations gustatives et ou passionnelles folles... Comme le vin, l’alcool, l’homosexualité ; qui sont institutionnalisés du système maçonnique ; tout cela est considéré par l’islam, comme un moyen par lequel le diable cherche à induire le virus de la désobéissance à Dieu, pour incliner à la déraison et défier la raison.
Dans une certaine mesure, le porc (pornographie), l’alcool ont-ils inoculés dans la psychologie occidentale des fondamentaux et leur législation liberticide :
· le virus de la perversion dans la psychologie de certains humains pour légiférer de la licité de l’inceste[1] (dans les passages falsifiés de la bible par les juifs sionistes)
· les législations du mariage homosexuel (d’hommes entre eux ou de femmes entre elles)
· la procréation assistée d’enfants au service de l’éducation homosexuelles
Dans une autre mesure le football occidental a introduit également, des dommages en terre musulmane qui ont frappés ces jours ci l’Egypte de plein fouet après les calamités hooligans commis en Angleterre et en Europe par la sauvagerie meurtrière et le racisme.
C’est donc la charia qui doit intervenir et endiguer en terre musulmane, de tels phénomènes pervers dans le domaine footballistique occidental. Car la charia requiert selon l’islam le droit de juger et de condamner tout ce qui est vil et qui dégénère l’humanité intrinsèque et les sociétés. Surtout lorsque le football est utilisé, pour exacerber les passions, créer des antagonismes, de division, ou de destruction de l’unité musulmane et de la société ; comme vecteur de la sédition. Tout phénomène qui peut servir au déclenchement des passions en Occident ne sert pas nécessairement l’Orient et l’islam.
Par conséquent la justice musulmane a bien des raisons de se mettre en marche. Elle doit condamner les effets nocifs du football comme il convient de condamner, l’alcool et le porc, l’homosexualité t[2].Surtout s’agissant de « péchés » et autant de moyen d’infiltration du virus maçonnique et sioniste dans la psychologie humaine et musulmane pour y causer des dégâts irrémédiables.
Les sionistes ne vantent-ils pas les vertus des liqueurs fortes, par lesquels ils ont tenté disent-ils : « d’hébéter et de pervertir les peuples chrétiens » selon eux : « vautrés dans les beuveries et qu’ils peuvent corrompre avec aisance » quand disent-ils : « les non juifs » ne verront pas leurs stratagèmes pour instituer « leur roi de Sion » et ou leur gouvernement mondial »[3]….
Certes en Egypte et dans le monde musulman, l’opium footballistique maçonnique occidental peut s’avérer là aussi, un grand danger sur lesquels les tribunaux, les juges islamiques auraient certes à se prononcer.
En terre d’islam et d’Egypte, il peut s’avérer à l‘ordre du jour les interdictions[4]:
· des pyramides et sphinx en Egypte
· de la fitna ou sédition à travers le football et ses manifestations perverses
Alors que des législateurs occidentaux ont jugé bon pour eux en France et en Europe l’interdiction :
· du voile islamique,
· de la burka,
· des signes de la religion qu’ils ont jugés ostentatoires,
Aussi la charia dans sa légalité et légitimité doit-elle interdire :
· le virus de l’infiltration de l’idolâtrie maçonnique,
· à l’instar du porc et de l’alcool, dans la psychologie des pays musulmans
· de même que l’homosexualité et son institution législation
· Le blasphème de l’ouverture en France et en Occident des mosquées, églises, synagogues sécurisées destinés à combattre les cultes judéo-chrétiens et l’islam par leurs institutions maçonniques et ou sionistes.


IV-L’EFFICIENCE DE LE CHARIA DANS SA LÉGALITÉ ET LÉGITIMITÉ
Cette efficience de la législation musulmane n’est pas uniquement de considérer les effets sans les causes : c'est-à-dire l’irresponsabilité des personnes musulmanes et chrétiennes en Egypte, passées aux actes dans un stade de football. Ce qui de toute évidence requiert de leurs responsabilités pénales individuelles et collectives pour des actes passionnels et des meurtres.
Cependant la justice doit aussi juger les causes, car la charia du prophète (SWWA) ne dit-elle pas qu’il faut user du discernement moratoire à propos certains châtiments pour vols et autres en temps de famine… La charia en Egypte ne s’installe telle pas après quarante années du règne de Hosni Moubarak, (puis de Saddate et autres des assassins des chefs musulmans historiques égyptiens) qui ont été marquées d’une carence de discernement islamique, et d’une famine civilisationnelle musulmane. Ce manquement de discernement de Hosni de Moubarak aura duré des décennies ; avec l’incitation du peuple au dévoiement occidental. Les populations égyptiennes aspirantes à la loi divine et prophétique avaient été frappées des répressions et d’ostracisme. Alors une autre partie d’une même population et ou du pays a été ainsi livrée aux passions contraires à l’islam (...) Il s’agit d’une responsabilité du plus haut degré imputable à de l’Etat Moubarak, lequel était carencé, alors qu’il n’était pas censé ignorer ses prérogatives de rétablir d’en haut, les normes de la conscience humaine en Egypte.


LES RÉACTIONS D’UNE CERTAINE POPULATION A PORT SAÏD EN EGYPTE
Les causes d’une telle situation s’explique par les réactions d’une certaine population à Port Saïd en Egypte, un mécontentement à propos, d’un jugement du tribunal qui a provoqué l’ire et la colère des familles touchées par une décision judiciaire qu’elles n’attendaient pas…D’où la nécessité de sortir l’Egypte de cette « famine civilisationnelle de l’ère Mubarak ». Une remise à niveau de la culture et de la civilisation s’impose à une catégorie de la population, par l’organisation de l’Etat islamique. Les tribuns et prédicateurs, ont-ils un travail d’éducation et de formation islamiques. La science politique musulmane efficiente au niveau de l’université dont la société en islam en est l’émanation, bien plus que les tribunaux aurait son rôle à jouer avec l’enseignement. Une telle catégorie de la population égyptienne se doit d’être rééduquée de sorte que son niveau culturel et civilisationnel muslmans lui permette de dépasser ses lacunes inhérentes à l’ère Moubarak pour accepter les décisions des tribunaux égyptiens de la charia.
Nous interprétons les réactions des ennemis de l’islam en occident, sur ce qui s’est passé en Egypte par rapport à la contestation d’une partie de la population, après le verdict des tribunaux égyptiens de port Saïd ; comme beau jeu sarcastique, de se réjouir qu’ils aient su importer de « leur football occidental » leurs tares en terre musulmane et ces désagréments. Etant donné les relations de cause à effet et les objectifs de la stratégie des institutions maçonniques de fustiger les institutions islamiques, de caricaturer l’islam, la charia et le prophète Muhammad.

V-L’EGYPTE ET LES APPORTS EXPÉRIMENTAUX RÉPUBLICAINS ISLAMIQUES TRENTENAIRES PÉRENNES D’EHL BEIT AU LIBAN ARABE ET EN IRAN PERSANE ET EN PALESTINE DES RÉSISTANTS AUTHENTIQUES DE L'AXE.
Le chauvinisme et le sectarisme ont été une plaie puante et pathogène de l’occident consacrée de ses guerres des religions en Europe médiévale et contemporaine impliquant le catholicisme, le protestantisme et autres confessions.
L’Egypte ou autre pays ne peuvent pérenniser une république islamique vers l’union globale des états musulmans fédérés, sans tenir compte des enseignements de l’unité des cheikhs anciens de l’Université d’Alzar et des anciens oulémas Sunnites et chiites pour :
· L’entente, la coopération
· Réussir une éducation populaire islamique efficiente
· bénéficier des expériences d’Ehl Beit au Liban Irak, Palestine arabes, et en Iran persane tous unanimement résistants.
Le pire d’un échec annoncé serait de contrarier par la surenchère et le sectarisme les enseignements de l’unité jurisprudentielle des cheikhs anciens de l’Université d’Alzar et des anciens oulémas du chiisme pour l’entente, la coopération et l’amour fraternel inhérent à l'esprit de corps en vue de réussir l’unité géopolitique de la Oumma.
Tout échec conduirait également à faire, part des surenchères doctrinales et à privilégier pour certains, les entorses aux enseignements d’unité inter écoles jurisprudentielles des glorieux victorieux de la révolution islamique moderne : les cheikhs Hassan El Banna le martyr, et l’imam Ruhollahi Khomeini et autres guides des musulmans préservés.
Ces Savants et Oulémas D’Alzar n’ont-ils pas enseignés les intérêts fondamentaux de l’islam et de l’Oumma par rapport aux divergences jurisprudentielles[5].

Conclusions
La charia doit-elle interdire ?
· Si le football exporté comme tel de l’Occident est porteur de passions ostentatoires et criminelles ou de sédition.
Dans l’Egypte musulmane, la charia doit-elle détruire et ou interdire ? :
· Les pyramides égyptiennes et le sphinx en tant que signes ostentatoires de l’ingérence idolâtrique occidentalo sioniste.
· Comme commerce touristique occidental illicite d’infiltration, du prosélytisme associationniste de l’idolâtrie en terre d’islam.
Encore à rappeler que les institutions maçonniques en Occident et en France n’ont pas hésité à légiférer au nom du protectionnisme de leur système d’idolâtrie :
· L’interdiction du foulard islamique, de la burka, des signes ostentatoires sous peine d’amendes et de l'exclusion raciste et ou islamophobe d'une pseudo-laïcité.
· Les mosquées sécurisées pour homosexuels
· Le mariage des homosexuels et lesbiens.
· L’adoption et procréation assistées d’enfants pour lesbiens et Gay.






[1] L’inceste en France, entre père et enfants ou autres parents (frères et sœurs) adultes n’est pas pénalisé, sauf en cas de viol et dans ces pratiques sur des mineurs.
[2] Le législateur Russe a pris des dispositifs de sauvegarde contre la promotion de propagandes politiques et homosexuelles en provenance de l’impérialisme ouest occidental et des personnes relayant, à travers des associations la subversion de l’intérieur.
[3] Référence les textes sionistes
[4] Des appels en Egypte exigent dans la révolution la destruction des pyramides et du sphinx…
[5] Nous retenons comme enseignement que les frères sunnites et chiites ne doivent pas se maltraiter, se stigmatiser, s’assassiner, se tuer, vouloir se discréditer. Nous devons refuser que nos actes fassent faire perdurer sur la nation islamique : la domination de l'impérialisme et des intérêts financiers et ethniques et ou particuliers ; contre l'union des musulmans prônée par les anciens oulémas. Puisse Allah permettre à L'Egypte de Hassan Al Banna d’être proche de vaincre pour le califat réunissant collégialement les Oulémas sunnites et chiites.



publié par Abou Abdallah Mahmoud @

4.Posté par Abou Abdallah le 09/02/2013 22:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

QUE SIGNIFIE LE RACISME ET L’AFROPHOBIE OU L’ISLAMOPHOBIE A DOUBLE FACE DES OCCIDENTAUX ?

Il s’agit d’accepter la charia pour « les blancs sémites » arabes et de le refuser « aux « noirs »: africains maliens, nigérians, somaliens et autres ; de manière à appliquer la doctrine sionisto impérialiste made in USRAEL ; « diviser pour régner » par conflits ethno-raciaux, confessionnels et doctrinaux ; d’entre les musulmans et les opprimés athées et peuples de toutes les confessions qui ont identifié leur ennemi, contre lequel ils ne peuvent que résister de toute légitimité.
Étant donné que la charte de l’ONU : Assemblée générale des Nations Unies a réaffirmé dans plusieurs résolutions le droit des peuples à lutter pour l’indépendance, la liberté contre la domination et l’occupation étrangères. L’article 51 de la Charte des Nations Unies ne peut exenter un tel bénéfice aux les peuples musulmans concernés, à défendre leur système exposé aux agressions armées, des systèmes occidentaux impérialistes et coloniaux. La légitimité d’une vérité démocratique dirait-elle que les pays musulmans d’Afrique sont-ils les premiers à prétendre au bénéfice de la protection du système islamique en dépit des rétentions du colonialisme et du néocolonialisme ; programmés des politiques néolibérales, de leurs multinationales et sectes dictatoriales « de la France Afrique-Maghreb »…
L’OCCIDENT DE L’OUEST APRÈS SA PARTITION DU SOUDAN CONFRONTE A L’EPREUVE FATIDIQUE EN AFRIQUE SUD SAHARIENNE
L’épreuve fatidique de l’Occident de l’Ouest, vient-elle de Tombouctou, Gao et de la région sahélienne? On s’imaginait une telle échéance lointaine mais ; selon le concept de Ahmadinejad : l’âme " du mouvement de l’orbite terrestre" aurait-elle précipitée de tels évènements tels que:
· La fin de la néo colonisation en Afrique,
· L’extinction des stratégies des rapines occidentales sur le pouvoir africain et les richesses du continent
Les impérialistes occidentaux de l’ouest, sans hypothéquer leur pronostic vital et celui de leurs populations, ne pourront faire face aux défis des épreuves, des réalités politiques destinées à les attirer dans les pièges et les spirales de guerres coloniales et néocoloniales, qui peuvent étendre leurs métastases dans les pourritures des fosses qu’ont creusées les colonialistes eux-mêmes.
Le scénario commencé à partir du Mali et de l’Afrique est un des pôles où devrait se jouer l’une des dernières conflagrations qui est le prélude de la ruine de l’Occident de l’ouest, de son système[1] et du dollar et l’euro.
a) Le guêpier à Tombouctou, à Kidal, à Gao est-il une malédiction des grands résistants et Héros historiques africains martyrs des colonialismes européens : Omar Moktar en Lybie, de Samory Touré et de El Hadj Omar Mali ou autres en Afrique de l’ouest-est. Ce qui aussi renvoie pour certains symboles historiques, à la tragédie du martyr africain Béhanzin résistant déporté par les colonialistes français aux dernières colonies (Martinique). D’ailleurs d’après certaines rumeurs, le symbole de Thierry DOL otage martiniquais de Aréva[2] au Sahel ; stigmatise un positionnement équivoque au côté du capitalisme prédateur, par rapport au label révolutionnaire martinico-algéro-africain qu’a été Frantz Fanon.

b) Le guêpier à Tombouctou, à Kidal, à Gao aux confluents de plusieurs continents serait de nature à fédérer « les pôles de nuisances » d’autant plus des puissances financières émirats du croissant et du golfe arabe que celles « des vigilances raisonnables » des puissances militaires et diplomatiques des pays émergeants et mondiaux.
c) Le guêpier à Tombouctou, à Kidal, à Gao interpelle les pôles des révolutions en Amérique du Sud et y compris aux dernières colonies françaises[3] ; ces dernières interpellées par les prises en otages des acculés collaborateurs antillais des multinationales impérialistes françaises.

QUELLE DIPLOMATIE DES PAYS ÉMERGENTS ET CONCURRENTS FACE AUX TENTATIVES DE RECOLONISATION OCCIDENTALES ?

Comment ces diplomaties des pays émergents et concurrents pourraient accepter d’autres recolonisations occidentales dans le tiers-monde après celles tentées par les colonialistes depuis : l’Indochine, le Laos, le Cambodge, la guerre de Corée, l’Irak, l’Afghanistan, Le Liban, la Syrie, L’Iran etc.…
Comment comprendrait-on après que les États occidentaux qui aient acté avec beaucoup d’enthousiasme intéressé : la Charia et l’islamisme au Maroc, en Libye, au Yémen, en Tunisie, Égypte ; en correctif après l’erreur mortifère commise des occidentaux aux dépends du FIS(Front islamique du Salut) et d'entraver l’union nationale entre les partis et le pouvoir en Algérie) ; veuillent intervenir contre ce même « charia et l’islamisme » au Mali ou faire intervenir militairement certains de leurs valets africains pour un « hara kiri » occidental en Afrique de l’Ouest.
Si naguère ces interventions auraient lieu, les impérialistes occidentaux auraient le mérite de faire « déserter » certains de leurs alliés et amis des émirats et du Golfe. S’ils sont cohérents de tels alliés seraient d’un meilleur avenir en devenant plutôt des adversaires sinon de leurs ennemis. Car personne ne comprendrait que " l’islamisme et la charia » intégrés que les États occidentaux avaient parrainés, armés, financés et soutenus dans leur stratégie, hier au Maghreb et Machrek, soient combattus aujourd’hui en Afrique et au Mali par ces mêmes européens et leurs amis. Le contraire ferait plutôt entorse à la fraternité musulmane et à la solidarité des non alignés auquel sont membres ces fameux Émirats du Golfe…
Alors les européens se devront-ils "laisser passer le Mérinos", en ses terres d’Afrique. Certains prudents stratèges occidentaux et de la région ont semblé discrètement l’admettre et le comprendre. Sachant ce que leur coûterait une aventure dans le Sahel avec l’embrasement de nouvelles croisades de recolonisations au profit des mines et gisements africains que les nations africaines se veulent réapproprier et faire fructifier pour un développement plus certain et immédiat avec d’autres partenaires comme la Russie, la Chine, les pays émergents et ceux du BRICS et autres.


ACCEPTER PAR LE BIAIS DE L’ONU DE NOUVELLES EXPÉRIMENTATIONS ÉCHOUÉES DE CROISADES ET RECOLONISATIONS…

Des grandes puissances politiques émergentes pourront elles accepter par le biais de l’ONU comme en Libye à de nouvelles tentatives échouées expérimentations de croisades et recolonisations ; les occidentaux en sont-ils conscients que leur présence au Sahel serait leur dernière fatidique intervention coloniale.
A moins qu’il s’agit pour les impérialistes occidentaux de préparer sur différents points cardinaux de la planète après la Syrie, L’Iran, la Corée, Cuba, le Caucase d’autres départs de feu d’une troisième guerre mondiale généralisée, dans lesquels les hégémonistes occidentaux de l’ouest sont prêts à jouer à la roulette russe avec leur existence et celle de leurs populations. Où désormais, la nucléarisation des conflits avec l’impérialisme ; ne pourra être évitée en cas de types d’agressions, envisagés à la manière des USRAEL contre le système anti-impérialiste islamique. On s’en souvient des décennies « de lune de miel » de Ben Laden et des Monarchies avec l’Amérique lorsque les djihadistes de l’Amérique avaient décidé d’en finir autrement le 11 septembre...
On verra , pour les impérialistes français et leur lourd contentieux avec l’islam et l’Afrique s'il en vaut la chandelle d’intervenir au Sahel avec ou sans l’aval de l’ONU. L’enfer comme les guerres de rapines, sont pavoisées de « bonnes intentions » bien qu’il s’agisse de profits mafieux basés sur des gisements ou des richesses en Afrique. Ou bien l’ONU et ses intérêts pro américains et occidentaux de l’ouest dénieraient-ils, par racisme, à l’Afrique et aux africains le droit inaliénable de « tourner le dos » au système occidental » issu d’une colonisation. On peut interpréter, comme plutôt réaliste ; ce slogan «l’Afrique doit tourner le dos à l’occident » de TABO BEKI ex président sud africain. En effet toute logique milite pour ce continent de s’instituer et s’organiser autrement avec les pays d’Asie, d’Orient, pour un réel redéveloppement en dehors de la tutelle ouest-occidentale hégémonique et ou raciste.
L’Occident est devenu avec « sa communauté internationale », le serpent qui se mord la queue sur les dossiers tels que :
· partage de l’Afrique,
· l’occupation de la Palestine, les territoires arabes occupés.
· l’occupation française ou les dernières colonies.
« INTEGRITE TERRITORIALE DE LA LAÏCITÉ » CONTRE L’INTEGRITE TERRITORIALE ISLAMIQUE EN AFRIQUE …
Les conflits d’intégrités Tombouctou, de Gao , Kidal s’inscrivent dans une continuité historique et anti impérialiste du partage de l’Afrique ([4])et des « Accords Sykes-Picot – (Wikipédia)
fr.wikipedia.org/wiki/Accords_Sykes-Picot
Les accords Sykes-Picot, sont des accords secrets signés le 16 mai 1916.
De qu’elle « laïcité « et « intégrité territoriale coloniale» se réclament certains notables du Mali et du néocolonialisme africain ?
Certes, contrairement aux allégations maçonniques, l’islam en Afrique et au Mali peut être un élément de réintégration territoriale africaine. Aussi, la désintégration territoriale de l’Afrique n’a telle pas commencée, avec la laïcité, le colonialisme et les missions chrétiennes occidentales?
Quelques éléments historiques indiquent là où le néocolonialisme africain a intégré et s’est aliéné, précisément de telles positions laïques relevant des mainmises idéologiques équivoques, dont se réclament certains notables au nom de la république du Mali et de leur Afrique inféodés au colonialisme.
L’héritage du colonialisme et la doctrine maçonnique de Jules Ferry sont-ils compatibles avec la nature spirituelle africaine et l’islam venus renforcer de manière invincible le mouvement de libération des civilisations contre l’aliénation et l’obscurantisme du fétichisme occidental et de « la France Afrique sionisto-maçonnique » sur le continent ?
Revisitons des éléments de «L’héritage du colonialisme et la doctrine de Jules Ferry » concernant : L’Afrique Équatoriale Française et Afrique Occidentale Française là où certains administrateurs coloniaux attestent de leurs pratiques ( les déclarations de Félix Éboué) utiles, pour la compréhension du système pseudo-indépendant [1]imposé aux africains par les colonialistes : « L’enseignement des Missions chrétiennes touche une grande partie de la société indigène au Gabon et en Obangui-Chari. Son influence est moindre au Tchad, par suite de l’insuffisance numérique de Missionnaires et à cause de la présence d’un bloc musulman compact. La coutume indigène trouve, dans la diffusion des préceptes chrétiens, sa plus inévitable raison d’évoluer… » Il y a moins lieu de former un certain nombre de ménages chrétiens qu’on souhaite exemplaires que d’assimiler la notion de mariage chrétien à une société qui vie sous une autre loi, de lui faire comprendre peu à peu le caractère indissoluble du mariage et librement consenti et l’obligation de la monogamie… ». « Tout cela étant acquis avec beaucoup de doigté et le sens aigu des conséquences sociales, je ne demanderai pas mieux que d’admettre pour les chrétiens (les noirs évangélisés) l’interdiction du divorce et la punition du délit de bigamie en vertu de la coutume telle qu’elle aura été transformée »…(La Nouvelle Politique Indigène pour l’A.E.F. Félix Eboué.)
Selon cet administrateur (A.O.F et A.E.F.) « Félix Eboué , fonctionnaire franc maçon estimait que la meilleure voie était « de conduire la masse, dans son ensemble et avec ses cadres (élus et intellectuels formés par le système) à la conception chrétienne », la plus indiquée pour faire passer dans la vie de l’indigène un principe de responsabilité. Les missions chrétiennes devaient notamment contribue à un enseignement de masse d’où se dégagerait une élite dirigeante ».
Leur mentor Jules Ferry ne déclarait-il pas ; « que l'école de la république avait pour but "d'enlever Dieu du cœur des hommes".
Les vrais patriotes, maliens à partir d’une expérience islamique du Nord, peuvent-ils changer la réalité pour ré-instituer le Mali à l’instar de ses premiers musulmans bâtisseurs les Askia Mohamed , Bilal El Habachi (Éthiopie) et autres.
A notre avis, ce n’est pas à partir des cimetières et les musés classés qui ont projeté dans l’oubli et le folklore touristique, ayant insufflé les répulsions laïques, qu’on peut faire vivre cette brillante civilisation musulmane de l’Afrique ; mais c’est dans cette rupture du Nord Mali et de toute l’Afrique avec les bases des institutions et du système néo colonial africain que peuvent réussir les musulmans maliens et africains.
Quelques critiques qui peuvent-être adressées aux assaillants du Nord Mali ; qui certes peuvent être examinées. Il n’en demeure pas moins que le désordre et la ruine de l’Afrique imposés par le pillage des richesses du continent, « la France Afrique », la domination systémique et l’exploitation capitaliste de l’impérialisme des ouest occidentaux ne peuvent être ébranlés et remis en cause que par un mouvement anti-impérialiste, d’intégration global des masses, identique à l’axe de la résistance unitaire anti sioniste, qui devrait faire évoluer un processus et des indicateurs d’une meilleure visibilité nationale et internationale afin de se rapprocher au Mali, de l’essence initiale d’une révolution qui ne doit se limiter à celle bienheureuse de Tunisie ou de Égypte que les pressions occidentales et chantages acharnés ne parviendront à circonscrire .
On ne peut valablement ni superposer, ni comparer les processus de changement révolutionnaire qui ont leur spécificité, que l’on se trouve en Afrique en Asie et en Orient.
Pour exemple la révolution et les purges de la libération françaises ont été d’une violence sanguinaire qui certes ne sera jamais de l'éthique des révolutions islamiques annoncées.
Cependant il est à prévoir que les pouvoirs pseudo négro africains installés pour le néocolonialisme auront à faire face à des bouleversements. Par conséquent les recours des politiciens africains affiliés aux colonialistes au secours de leurs régimes menacés d’effondrement ne peuvent qu’être des appels défensifs vitaux de survie, « SOS » aux colonisateurs occidentaux pour plus de colonialisme et de contrôle impérialiste en Afrique.
Il faudrait rappeler les sempiternels alibis « de laïcité » et« d’intégrité territoriale ». Le continent africain n’avait eu d’intégrité, après le viol du partage effectué des puissances européennes. Ces colonialistes européens avaient sacrifiés l’intégrité territoriale africaine, son système éducatif et institutionnel qui était basé sur l’islam[5] et la charia depuis l’Algérie de L’Amir Abdel Kader, aux régions sahéliennes et autres gouvernés par des chefs les d’Etats islamiques (Omar Moktar, Hadj Omar, Samory Toure, Ousmane Dan Fodyo, etc). Ces états islamiques d’avant la colonisation coopéraient avec leurs alliés des pays arabes, du Maghreb, du Machrek et de la péninsule arabique.Les révolutionnaires et insurgés de Tombouctou, de Gao , de Kidal s’inscrivent dans une continuité historique et anti impérialiste.
TOMBOUCTOU, DE GAO, KIDAL S’INSCRIVENT DANS UNE CONTINUITÉ HISTORIQUE ET ANTI IMPERIALISTE

Si guerre il doit y avoir en Afrique l’enjeu y est entre l’islam et le néocolonialisme africain : CEDEAO, France Afrique et leurs alliances impérialistes et sionistes. Etant donné que l’occasion est donné à U. A. :(Union Africaine aux fondations de la France Afrique) pour une refondation ; l’unité africaine authentique renaitrait alors de l’extinction néocoloniale au profit « des États Unis d’Afrique », alliés à la Oumma, représentés du bloc du panafricanisme et ou de l’afro asiatisme anti-impérialiste y compris des États islamiques africains.
Les types de gouvernances équivoques issus du lavage de cerveau de l’école coloniale et néocoloniale en Afrique ???

[1] Citations : ». : Joseph Roger de Benoist Assistant de recherches de L’IFAN) déclarait : « La Conférence de Brazzaville fut bien un acte colonial. C’est malgré eux que les gouvernants réunis en février 1944 ouvrirent la porte à la décolonisation ».Ref :Le magasine de l’Afrique N°7/1983.
Rene Pléven Mai 1944 : « Il y a la colonisation des marchands, qui cherchent à bon compte des matière premières, la colonisation des militaires qui cherchent de nouveaux terrains de conquête, il y a la colonisation des clercs, religieux ou laïcs, qui convaincus de la supériorité de leur culture ou de leur foi, veulent en faire bénéficier les autres ». « Coloniser c’est projeter dans l’espace sa civilisation ».
« Partout les habitants de nos terres coloniales ont déjà suffisamment goûté de la France pour ne jamais accepter volontairement des changements qui mettraient en cause leur appartenance à la famille française ».
René Pléven du CFLN (Comité Français de Libération Nationale installé à Alger) : ce haut fonctionnaire radical et franc maçon estimait que la meilleure voie était de « conduire la masse dans son ensemble et avec ses cadres, à la conception chrétienne » la plus indiquée pour faire passer dans la vie de l’indigène un principe de responsabilité[1] (Ref : Déjà publié sur Google par Abou Abdallah Mahmoud @ 21:52 &le « centre islamologique Africain Caribéen » (et révisé le6 01 2013).

[1] http://www.rmc.fr/editorial/335560/le-juge-trevidic-nexclut-pas-des-repercussions-du-conflit-malien/

[2] http://atheles.org/agone/dossiersnoirs/arevaenafrique/index.html

[3] http://www.dw.de/des-occidentaux-djihadistes-dans-le-nord-mali/a-16365720

[4] Le partage de l'Afrique désigne le processus de compétition territoriale entre les puissances européennes en Afrique, partie du mouvement général de colonisation de la fin du XIXe siècle (principalement entre 1880 et la Première Guerre mondiale). Les principaux pays européens concernés étaient la France et le Royaume-uni ; l'Allemagne, l'Italie, le Portugal, la Belgique et l'Espagne y ont aussi participé, mais de façon moins importante et souvent plus tardive.
Ce processus est appelé Scramble for Africa («ruée vers l'Afrique») en anglais. Ce terme insiste sur la concurrence entre les puissances coloniales alors que l'expression française met plus en avant les conséquences africaines. Ces dénominations montrent la variabilité des points de vue historiographiques sur la question.
C'est durant ces quelques années qu'ont été formalisés dans leurs grandes lignes de nombreux territoires africains actuels. Cette division a été souvent symbolisée par la Conférence de Berlin(1884-1885), même si cette conférence n'a fait que fixer des règles et n'a pas procédé au partage2. La division a souvent repris des tracés antérieurs, dont elle a changé la signification3.
La seconde moitié du xixe siècle, à partir de 1877, a vu la transition d'un impérialisme informel, caractérisé par une influence militaire et une dominance économique, vers une gouvernance centralisée, une domination directe4.
Le partage de l'Afrique est considéré comme une des causes principales de la Première Guerre mondiale5.

[5] http://www.rtbf.be/info/monde/detail_ansar-dine-veut-l-autonomie-du-nord-du-mali-et-y-appliquer-la-loi-islamique?id=7902016

Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Iyad Ag Ghali : "Ansar dine ne connaît que le Mali et la charia" | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique

publié par Abou Abdallah Mahmoud

5.Posté par LOUANCH le 10/02/2013 15:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

HARKIS LES CAMPS DE LA HONTE :
lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news
En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd'hui se décide à parler.

35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.


Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)

Interview du 26 mars 2012 sur radio-alpes.net

6.Posté par joob gey le 10/02/2013 17:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"""Ne nous faisons pas d’illusion. La France a bel et bien tripatouillé la campagne électorale. Elle a déployé, dans l’ordre, un quinté : Wade, Macky, Moustapha, Tanor, Idy pour que ce soit du partage de l’hyène (Sédelé Boucky). C'est-à-dire du « je gagne et je gagne ».""" DIXIT AHMED KHALIFA NIASSE

C'EST VRAIMENT MANQUER DE RESPECT AUX SENEGALAIS ET AU BON DIEU QUE DE DIRE QUE LES FRANÇAIS ONT TRIPATOUILLE JE NE SAIT QUOI.

NOUS TOUS AVONS VOTE POUR MACKY(un sénégalais présidentiable) POUR BOUTER WADE HORS DU PALAIS.
EN TOUT CAS POUR MOI C'ETAIT TOUT SAUF WADE.

POURQUOI VOUDRAIT-ON VOIR LA MAIN DE LA FRANCE DERRIÈRE TOUT CELA.

ET EN TANT QUE PRÉTENDU CHEF RELIGIEUX, VOUS DEVEZ SAVOIR QUE C'EST LE BON DIEU QUI DONNE LE POUVOIR A QUI IL VEUT ET NON LA FRANCE.

IL EST TEMPS QU'ON SE RESPECTE ET CESSER DE REGARDER LES OCCIDENTAUX COMME DES DIEUX QUI SONT DERRIÈRE TOUT.

"""INNA ALLAHA BAALIKHUN AMRAHU, KHAD JA'ALAAHU LI KULLI CHAY'AN KHADRAN"""

"""KATABALAAHU LA AKHLI BANNA ANA WA RUSULIYA INNA LLAAHA KHAWIYUN 'AZIIZ"""

LES TOUBABS NE SONT QUE DES HUMAINS, ILS RÉUSSISSENT ET ÉCHOUENT COMME TOUT LE MONDE.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image