leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Le théâtre Daniel Sorano était rouge de colère, ce matin

Il n’y avait que du rouge ce matin au théâtre national Daniel Sorano.


Rédigé par leral.net le Lundi 13 Novembre 2017 à 12:56 | | 0 commentaire(s)|

Les travailleurs qui étaient en sit-in, ont dénoncé le non-paiement de leur salaire du mois d'octobre. Ils ont également fustigé ce qu’ils qualifient de mauvaise gestion de leur société. Depuis plusieurs mois, le délégué du collège ne cesse d’alerter sur la « mauvaise » gestion de l’établissement.

Babacar Diop, le secrétaire général du collège des délégués de la compagnie du Théâtre national Daniel Sorano a battu le rappel des troupes pour exposer à l’opinion, les raisons de leur colère. En égrenant les différents courriers adressés aux autorités. En premier lieu au Premier ministre, à ses collaborateurs et même au président de la République.

« Il faut responsabiliser les artistes ; qu’ils trouvent leurs intérêts dans le théâtre Daniel Sorano. Je pense que c’est la meilleure solution pour le faire revivre. C’est juste facile de dire que les artistes ne travaillent pas. Nous devons avoir un budget de production », a noté Yacine Diouf dite Sélane, adjointe au secrétaire général du syndicat

Depuis juin 2017, Sorano a changé de statut, passant d’établissement public à caractère administratif à établissement à caractère industriel et commercial, pour « améliorer les conditions de vie et de travail de Daniel Sorano ».  Mais, visiblement, la mayonnaise tarde encore à prendre. 



Leral.net
 








Hebergeur d'image