leral.net | S'informer en temps réel

Le transfert d’électeurs doit être banni, selon Souleymane Ndéné Ndiaye

Le leader politique ''doit être un modèle, un guide qui doit bannir tout transfert d’électeurs pour se faire une majorité artificielle, a indiqué, dimanche, le candidat du Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition) au conseil départemental, Souleymane Ndéné Ndiaye.


Rédigé par leral.net le Dimanche 29 Juin 2014 à 10:23 | | 1 commentaire(s)|

Le transfert d’électeurs doit être banni, selon Souleymane Ndéné Ndiaye
L’ancien Premier ministre, qui a accompli son acte citoyen, dimanche, dans le bureau de vote numéro 8 du quartier Kassaville, par rapport au soupçon de transfert d’électeurs à Kaolack, a estimé que ‘’le leader politique qui utilise la ruse, qui essaie de jouer au plus malin, n’a pas sa place sur le terrain politique’’.

‘’Le transfert d’électeurs ne fait pas partie du jeu démocratique. Il est indécent de transporter des électeurs de villages vers la commune de Kaolack car la victoire ne doit pas se justifier par ces pratiques d’un autre âge’’, a indiqué Me Ndiaye.

‘’Le responsable politique ne doit pas fonder ses actes sur des choses inacceptables par les populations, la démocratie n’est pas un jeu d’enfants mais elle impose des règles d’objectivité, d’éthique, etc. qui ne doivent souffrir d’aucun manquement’’, a souligné l’ancien Premier ministre.

Par ailleurs, Me Ndiaye se dit confiant quant à l’issue du scrutin après avoir parcouru et découvert le département de Kaolack et avoir sillonné les quartiers de la ville de long en large pour exprimer ses ambitions et solliciter le suffrage des électeurs.

Me Ndiaye a, en outre, souhaité que le scrutin se poursuive dans le calme et la sérénité.

Le même appel au bannissement de la pratique du transfert d’électeurs a été lancé par la tête de la liste Kaolack 2014, Birame Ndeck Ndiaye, qui a souligné que le dirigeant politique ''doit abhorrer le vol, respecter les lois et règlements''.

‘’Nous demandons aux électeurs envoyés des villages environnants de retourner chez eux car les habitants des quartiers se connaissent tous et il peut y avoir des débordements s’ils s’entêtaient à accomplir l’acte citoyen ailleurs que dans leurs lieux initiaux de vote’’, a indiqué le directeur du Centre des œuvres universitaires de Saint-Louis (CROUS) qui a voté à Dialègne.

Avec APS






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image