Leral.net | S'informer en temps réel

Le triptyque sérieux, efficacité et crédibilité du Royaume du Maroc confirmé par le Secrétaire d’Etat américain

le 7 Avril 2014 à 10:08 | Lu 7187 fois

Le Secrétaire d’Etat américain, John Kerry, est arrivé à Rabat le 03 avril 2014, son premier déplacement au Maroc, où il a co-présidé avec le Ministre marocain des Affaires Etrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar, la 2ème session du Dialogue Stratégique Maroc-Etats-Unis d’Amérique.


Juste après son arrivée, le Chef du Gouvernement marocain, Abdelilah Benkirane avait présidé un Dîner officiel offert par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en l’honneur du Chef de la diplomatie américaine.

Le lendemain, 04 avril 2014, le haut responsable américain et son homologue marocain ont co-dirigé la 2ème session qui a vu Monsieur John Kerry souligner dans son intervention d’ouverture le rôle agissant du Maroc dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme dans le monde et attester de son rôle primordial en tant que force de stabilisation dans la région en raison de son combat en faveur de la sécurité et de l’efficacité de ses Forces Armées Royales.

Pour toutes ces raisons sus-mentionnées, le Secrétaire d’Etat américain a affirmé que les Etats-Unis d’Amérique se tiennent aux côtés du Maroc pour renforcer la sécurité régionale et demeurent engagés à l’égard des initiatives de réformes enclenchées sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui permettent au Royaume du Maroc d’appréhender son futur sereinement.

Pour sa part, le responsable du Département marocain des Affaires Etrangères, Salaheddine Mezouar, a exprimé le souhait du Maroc d’édifier un partenariat stratégique évolué qui tiendrait compte des nouvelles réalités géostratégiques mondiales par la mise en place d’un partenariat fort.

Un nouveau partenariat destiné à l’espace africain par le biais de joint-vointures qui mettraient à profit la position du Royaume du Maroc en tant que plateforme d’entrée majeure vers l’Europe et l’Afrique et ce, à la faveur des atouts dont se prévalent les deux pays, pour servir le développement durable et la stabilité dans la région du Sahel et dans le continent aficain en général.

Une session qui a également permis de fixer les voies et moyens pour le renforcement des relations de coopération déjà étroites entre les deux pays et offert l’opportunité aux deux parties l’occasion de promouvoir et de dynamiser leur partenariat dans divers domaines (politique, économique, social, éducatif, et culturel) et de débattre de la situation sécuritaire dans la région, dans la bande sahélo-saharienne ainsi que de la situation sociopolitique dans le Monde Arabe.

Cette 2ème session du Dialogue Stratégique Maroc-Etats-Unis d’Amérique a également permis de fixer les voies et moyens pour le renforcement des relations de coopération déjà étroites entre les deux pays et offert l’opportunité aux deux parties l’occasion de promouvoir et de dynamiser leur partenariat dans divers domaines (politique, économique, social, éducatif, et culturel) et de débattre de la situation sécuritaire dans la région, dans la bande sahélo-saharienne et de la situation sociopolitique dans le Monde Arabe.

Cette nouvelle rencontre maroco-américaine de haut niveau a aussi ouvert de nouvelles perspectives pour les relations bilatérales en application des recommandations contenues dans le communiqué conjoint sanctionnant la dernière visite du Souverain marocain à Washington en novembre 2013, dans le cadre d'un dialogue stratégique profond et permanent au service des intérêts des deux pays.

A rappeler que le Dialogue Stratégique entre le Royaume du Maroc et les Etats-Unis d’Amérique, lancé en septembre 2012, met en exergue une coopération continue et étroite entre les deux pays qui confirme le caractère exceptionnel des relations entre Rabat et Washington, particulièrement sur les plans économique et commercial ; le Royaume du Maroc est d’ailleurs le seul pays africain à avoir signé avec les USA, en juillet 2004, un Accord de Libre-Echange, entré en vigueur le 1er janvier 2006.

A noter que sur le plan géo-stratégique, le Royaume du Maroc fait partie de l'initiative des Etats-Unis pour la lutte contre le terrorisme dans les pays du Sahel, intitulée la «Trans Saharian Counterrorism Initiative», lancée après les attentats du 11 septembre 2001, afin d'empêcher les terroristes de se ménager des asiles sûrs en Afrique et des manœuvres de «Flintlock» ont lieu régulièrement dans cette région dans le cadre de la lutte contre les groupes islamistes armés d’AQMI.

Toujours dans le cadre de la lutte anti-terroriste, le Maroc et les Etats-Unis organisent régulièrement des exercices conjoints «African Lion». L’édition de cette année, qui se déroule dans la région de Tan-Tan (Sud marocain) du 27 mars au 05 avril 2014, a vu la présence de 13 pays d’Europe et d’Afrique.

Quant à l’édition 2015, elle verra la participation de l’AFRICOM pour de grandes manœuvres jamais réalisées en Afrique qui consacreront le rôle de leader du Royaume du Maroc dans la lutte contre le terrorisme et la recherche de la paix, de la sécurité et de la stabilité dans ce continent.

Une journée du vendredi 04 avril 2014 qui s’est terminée en apothéose avec l’Audience accordée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI au Secrétaire d’Etat américain.

Au cours de cette Audience, qui s’est déroulée au Palais Royal de Casablanca, le Roi du Maroc a réitéré son attachement profond au partenariat stratégique avec les Etats-Unis et rappelé à son interlocuteur que le contexte régional et international actuel renforce la pertinence et la profondeur de ce partenariat, appelé ainsi à s’étendre et à contribuer à la stabilité et sécurité durable, à la prospérité économique partagée et au développement humain du Continent africain.

De son côté, le Secrétaire d’Etat américain a réaffirmé au Souverain marocain l’attachement du Président Obama à l’approfondissement du partenariat stratégique singulier avec le Royaume du Maroc et réitéré la volonté des Etats-Unis de travailler avec le Maroc pour le renforcement de la paix et de la stabilité au niveau régional et international, renouveler l’invitation à Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour participer au Sommet Etats Unis/Afrique, prévu en août prochain.

De même que, Monsieur John Kerry a salué le rôle constructif et la contribution agissante de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en tant que Président du Comité d’Al Qods, aux efforts visant à parvenir à un règlement juste, définitif et global du conflit israélo-palestinien, sur la base de deux Etats vivant côte à côte dans la paix et la sécurité et ce, en conformité avec les résolutions des Nations Unies.

A cette occasion le Souverain marocain a remis au responsable américain un registre contenant l’ensemble des exactions israéliennes perpétrées dans la ville Sainte d’Al Qods Asharif et visant à dénaturer sa vocation religieuse et son cachet architectural authentique.

En conclusion, il est légitime d’affirmer que la réussite de cette réunion reflète l’excellence des relations privilégiées et l’amitié séculaire liant les deux pays qui partagent les mêmes valeurs et les mêmes intérêts, selon une vision claire visant la consolidation de la confiance mutuelle pour la consécration de leur partenariat stratégique dans divers domaines vitaux et atteste du sérieux, de l’efficacité et de la crédibilité du Royaume du Maroc, grâce aux décisions sages et pragmatiques prises par Sa Majesté le Roi Mohammed VI tant sur le plan national qu’international.