leral.net | S'informer en temps réel

« Le viol, les grossesses et les harcèlement sexuels Dans l'école sénégalaise : des réalités occultées Parlons-en. »

[Le pédagogue peut être compris comme: le professeur, le maitre, l’instituteur, le formateur].

Qu’importe l'appellation, le pédagogue était perçu comme un modèle, de par son comportement exemplaire et un savoir consubstantiel à certaines vertus et valeurs qu'il se devait de distiller et inculquer à l'enfant qui voit en lui un père, un frère, un juge, un confident.


Rédigé par leral.net le Samedi 21 Mai 2011 à 03:48 | | 16 commentaire(s)|

« Le viol, les grossesses et les harcèlement sexuels  Dans l'école sénégalaise : des réalités occultées   Parlons-en. »
C'est ainsi l'écrivain Albert Camus en octobre 1957 lorsqu'il apprit qu'il venait de recevoir le prix Nobel, écrivit deux lettres l'une à sa mère et l'autre à son instituteur qui traça sa vie future. En rendant un hommage épistolaire à son instituteur ; Louis Germain. Albert Camus écrivit ceci à ce dernier : « quand j'en ai appris la nouvelle ma première pensée après ma mère, a été pour vous. Sans vous, ni cette main affectueuse que vous avez tendue au petit enfant pauvre que j'étais, sans votre enseignement, et votre exemple, rien de tout cela ne serait arrivé....... .Mais celui-là est du moins pour vous dire ce que vous avez été, et êtes toujours pour moi, et pour vous assurer de vos efforts, votre travail et le cœur généreux que vous y mettiez sont toujours vivants chez un de vos petits écoliers qui, malgré l'âge n'a pas cessé d'être votre reconnaissant élève. Je vous embrasse de toutes les forces ».

Voilà comment le pédagogue était vu et perçu dans la société. Depuis quelques décennies l'école sénégalaise est envahie par une kyrielle de problèmes auxquels les syndicats d’enseignements se taisent au détriment des revendications majoritairement pécuniaires et foncières.

Le niveau des élèves est en baisse dans tous les cycles, l'école est devenue un espace ludique ou les élèves s'adonnent à tout sauf à l'acquisition du savoir.

Quotidiennement les pédagogues sont impliqués dans des affaires de mœurs, avec leurs élèves, le sud du pays (Ziguinchor, Tambacounda, Kolda) est le lieu de prédilection de certains de « ces professeurs » qui remplissent lamentablement les pages des faits divers des journaux sénégalais. Le viol, les grossesses, des abus et des harcèlements sexuels des jeunes filles sont tragiquement commis par ceux qui devaient alarmer et sensibiliser les élèves contre ces vices nuisibles à toute société qui mise sur sa jeunesse.

Tous les acteurs de l'éducation sénégalaise traitent avec une quantité négligeable ces maux qui gangrènent l'école et effilochent l'image du pédagogue.

Combien de filles ont subi des actes indécents de ces forbans?

Combien de filles ont mis entre parenthèse des études à cause d'une grossesse contractée ou d’un viol ?

Combien de filles sont harcelées et abusées sexuellement par « ces pédagogues » ?

Devrons-nous remettre en cause la formation de ces « messiers » ?

Pourquoi les syndicats d'enseignants n'ouvrent pas le débat sur un sujet aussi grave ?

Parlons-en il est temps.



NB: Je ne dis pas que tous les pédagogues sont impliqués.



khadimly@live.fr




1.Posté par narbi71 le 21/05/2011 08:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce phénomémene est du à une longue chaine de responsabilité l'Etat, les parents,les pedagogues,et les jeunes filles.
L'ETAT a fait faillite au niveau de la formation déontologique surtout dans les EFI ou cette matiére est traitée en parent pauvre faute de temps ,on se limite à une formation initiale trés insuffisante .
Le maigre salaire qu'il reçoit ne le permet pas de se marier ,construire un toit,et soutenir sa famille.comme ces deux derniers sont souvent prioritaires alors le premiers est remis et sans cesse remis à une date ultérieure .
Maintenant ,ce beau jeune salarié ,dépourvu de toute déontologie,harcelé ,disputé par des filles peut faire des ravages..............
LES PARENTS ont démissionné , la famille n'existe plus parfois le père est faible devant la maman, pour une raison ou un autre et n'ose pas lever les yeux sur sa fille .Elle grandit sans interdit ,tout ce qu'elle désire doit obtenue: les caprices malsaines de filles ,les mauvaises fréquentations d'ado.....bref aucune éducation sur les valeurs que sont le ngor,le jommb ,.....
Les Pédagogues qui ,par faiblesse ,ne parviennent pas à dominer leur pulsion et réussir là ou les parent ont échoué mais profitent de la naïveté de certaines fillles ou les mauvaises moeurs des autres pour commettre l'irreparable
LES JEUNES FILLES qui agressent de par leurs tenues de plus en plus sexy.Tres souvent la premiere idée n'est d'etre la meilleure e l'école mais la plus belle ,la plus en vue .Elle n ont pas le temps de bien travailler et veulent de bonnes note alors là les soi disant cours de renforcement à domiciles ou les négociations rapprochés pour éffacer un zéro ou un -5 donné par le prof. ouvrent les portes de toutes les conneries....D'autres filles harcélent tout bonnement les prof à travers SMS et e-mail ......et à la longue ces derniers finissent par mordre à l'hameçon.
QUELLES SOLUTIONS ?
L'ETAT doit payer suffisamment mais aussi sanctionner sévèrement sans distinctions.
L'ETAT doit réduire la pauvreté dans les ménages ,principal raison de la démission des parents.
L'ETAT doit favoriser une formation suffisante dans les dites ecoles
...................................................................

2.Posté par Burning Spear le 21/05/2011 15:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lorsqu'un phénomène prend de l'ampleur il faut en chercher les causes. N'oublions pas que les temps ont changé. Souvenons-que le modernisme est égal à libertinage, profits, rejet de ce qu'autrefois était le fondement de nos sociétés traditionnelles: morale, pudeur, respect des aînés,et des autres et des parents. Lorsque nous adoptons une culture qui n'est pas la notre sans réfléchir, nous perdons non seulement notre identité,mais encore nous sommes exposés à tous les fléaux physiques et moraux.Lorsqu'il est interdit d'interdir par des lois venues d'ailleurs, au nom de la démocratie et de prétendus droits de lh'omme. Comment voulez que là où il n'y pas d'autorité, là où même l'enfant qui ne connaît ni le bien ni le mal, doit choisir de faire ce qui lui plaît, que les gens y soient disciplinés et agissent toujours selon la morale et le bon sens.
Evidemment comme on l'a dit, les responsabilités sont partagées. Mais voyons y de plus prés. Si ce qui était inimaginable avant, est possible aujourd'hui c'est qu'il réellement problème. Je crois que les causes sont multiples. Il ya d'abord comme je l'ai déjà dit, la crise des valeurs qui entraine forcément le reste. Lorsqu'on parle de viol, on ne pense souvent qu'aux faits. Comme on le dit souvent: il n'y a pas d'effet sans cause.Et le viol moral dont sont victimes les hommes on n'en parle pas. Jusqu'à quel point un homme doit-il résister à la provocation à cause des tenues qui dévoilent presque les parties intimes des filles? Pour tout vous dire ce sont les filles qui provoquent les enseignants non seulement par leurs tenues mais aussi en les trouvant jours et nuits dans leurs chambres. Or sachant que la plupart des profs aujourd'hui sont de la même ganération que les élèves ou sont presque du même âge qu'eux, surtout dans le milieu rural, alors vous comprenez! On me rhétorquera que ce n'est pas une excuse mais nous sommes tous des humains! Et d'ailleurs la plupart des cas c'est avec le consentement des filles. En plus ce phénomène n'existe pas que dans l'enseignement. Il y en a partout. N'oublions pas ce que font les militaires, les médecins, et beaucoup d'autres.
La solution c'est le retour à l'éducation de nos ancêtres, dans ce qu'elle a de plus positif. Le modernisme c'est bon mais il y a des valeurs éternelles que même le modernisme ne doit pas faire disparaître. Alors réfléchissons bien sur notre manière de faire d'aujourd'hui.

3.Posté par sssssssss le 22/05/2011 13:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tres bien

4.Posté par KORIACE le 22/05/2011 13:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ZINGUINCHOR et KOLDA sont le territoire de predilection des professeurs.lou bouger gnou katte.
Il font tellement de degats dans les lycees et ecoles elementaires!!!!!!
la pauvrete aidant il s'y donnent a coeur joie.Allez la bas et vous saurez de quoi je parle.

5.Posté par KORIACE le 22/05/2011 14:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tous les professeurs puceaux revent d'etre affectes dans le sud du pays ou a TAMBACOUNDA.car ils y connaissent facilement leur premiere experience.Tous ces poltrons qui a dakar ou d'autres centres urbains n'osent pas jeter un regards sur les filles Boys town,sont les rois de la brousse ailleurs.
Et surtout gars au villageois s'ils leurs creent des problemes car leurs syndicats se leveront debout comme un seul homme pour crier aux harcellement de ces derniers et menacer de greves.
Un prof qui touche 100mil pauvres CFA est un roi dans ces Zones precedement citees.

6.Posté par bibi le 22/05/2011 14:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

+Lorsque la puissance de la poche, la carte de membre du parti politique ou une partie de jambes en l'air deviennent de nos jours les principales voies d’accès à la fonction d'enseignant, comment peut on s'attendre à recevoir de l'école autre chose que ce qu'elle nous offre aujourd'hui?
Comme identifiées précédemment ,les responsabilités sont partagées, mais celles de l’État demeurent de loin les plus importantes . Et les parents , principalement par le biais des responsables d' associations des parents d'élèves ont souvent tendance à décrier l'absentéisme et les grèves à répétition des enseignants ,mais savent -ils réellement ce que ces recrus de complaisance font dans les classes?
C' est à cela qu'ils devraient s’intéresser car ces moments d' absence constituent des périodes de répit dans le processus de destruction de l'esprit de l'enfant, oeuvre quotidienne et perpétuelle de la plupart de ces enseignants post-alternance qui du reste ne sont en aucune manière responsables de cette situation.
L Etat devra alors repenser les conditions matérielles des enseignants, mais surtout leur mode de recrutement et leur formation pour remettre l'école sur les rails qui la mèneront vers l'excellence, seule voie de salut de notre société.

7.Posté par yaris le 22/05/2011 21:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est l’état qui est responsable si un enseignant peut sortir impunément avec ces élèves
ce la lui permet de les faire chanter pour coucher avec eux aussi au suède pays dit libertin tout enseignant reconnu d'avoir contracté une relation amoureuse avec un élève est radié a vie de la profession
mais nous pauvres nègres on ne sait jamais résoudre un problème on perd notre temps a l'expliquer a bavarder dessus

8.Posté par kaltoum le 23/05/2011 11:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le mal est déjà fait avant qu'on s'en aperçoit, on se rend compte que c'est trop tard alors on passe toute sa vie à regretter.
Je me rappelle quand j'étais en 6 secondaire j'avais mes 15 ans et de la 6ème à la terminale je me levais le matin pour aller à l'école sans prendre mon petit déjeuner, à midi je n'espérais pas trouver le repas de midi et pour le diner nous tombait par hasard. Durant tout ce cursus cité en haut je partais tous les jours à lécole avec les mêmes habits qui étaient au nombre de (05), mais toujours est il que je me disais que je ne devais en aucun cas céder parce que je savais que c'était ma seule issue de sortie "REUSSIR" en plus j'étais avec la coépouse. à l'époque ma tante ne s'était jamais permise de me parler des dangers qu'une fille de 15 ans pourraient encourir ; néanmoins ayant grandi dans la rue j'ai dû comprendre beaucoup de choses car la rue est la plus grande des écoles. Malgré tout la tentation s'était emparée de moi tout simplement parce que je n'ai pas pu bénéficié d'un entourage familial normal. Je me rappelle au moment où mes camarades de classes se concentraient pour mener à bien les activités scolaires, moi je me souciais des conditions de survie de ma famille , j'achetais mes fournitures scolaires et essayait de m'assumer toute seule. A mes débuts je gérai la situation tout en me disant qu'il faut que mou métti bala mouy nékh. la plus mauvaise expérience que j'ai eu à contracter c''"était un soir je venais de descendre à l'école et n'ayant pas mangé toute la journée, je trouve mon à la maison en train de se lamenter et se souvenant des bons vieux tps (il était un agent sanitaire de la PAD et à pris un départ volontaire), je suis parti voire un vieux pas toucouleur venu en vacance et qui vivait en france avec sa famille, je m'étais fait sauter deçu moyennant 5000 f cfa ; et immédiatement après je suis parti faire le marché pour préparer le diner et le comble de tout c'est mon père qui ne se souciait même pas d'où provenait cet argent. Ceci est la plus grande torture qui chagrine ma conscience. Car après le fac j'ai commencé à apprendre le coran et vraiment je regrette tout ce que j'ai fait au plus profond de mon coeur.

Si s'était à refaire ; si je devrais choisir je choisirai des parents conscients car la pauvreté n'est pas égale à l'inconscience.

9.Posté par seck le 23/05/2011 15:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

kaltoum que Dieu te benisse. tu auras eu le merite d'ecouter ta conscience. moi meme je suis formation de professeur, donc d'educateur. avant meme que d'aller dans les classes, je suis fait une sagesse. car comme toi je suis un fervent lecteur du Sublime Coran

10.Posté par palmer le 23/05/2011 23:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c une responsabilté partagée car il ya plus d'éducation aussi bien du coté des filles mais aussi des enseignants en général.on éduque plus on séduit maintenant .c lié aussi o mauvais habillement des jeune filles ki attire les jeune enseignant car ils sont la plus part des jeunes cme elle

11.Posté par Mou le 24/05/2011 11:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ETAT, Tenue scolaire svp dans tous les établissements publics chez les garçons comme chez les filles, je ne parle pas de blouse mais de TENUE. SVP Imposez-le.

12.Posté par Mou le 24/05/2011 11:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ETAT, Tenue scolaire svp dans tous les établissements publics chez les garçons comme chez les filles, je ne parle pas de blouse mais de TENUE. SVP Imposez-le.

ETAT, Tenue scolaire svp dans tous les établissements publics chez les garçons comme chez les filles, je ne parle pas de blouse mais de TENUE. SVP Imposez-le.

ETAT, Tenue scolaire svp dans tous les établissements publics chez les garçons comme chez les filles, je ne parle pas de blouse mais de TENUE. SVP Imposez-le.

ETAT, Tenue scolaire svp dans tous les établissements publics chez les garçons comme chez les filles, je ne parle pas de blouse mais de TENUE. SVP Imposez-le.

ETAT, Tenue scolaire svp dans tous les établissements publics chez les garçons comme chez les filles, je ne parle pas de blouse mais de TENUE. SVP Imposez-le.

13.Posté par ziko le 25/05/2011 21:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

kèmane la

14.Posté par Malick le 26/05/2011 00:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A vrais dire le mal ne concerne pas que les enseignants. C'est plus tôt toutes la société qui doit être remise en cause. En effet, il est rentrés dans les mœurs de la junte féminine au Sénégal l'habitude de s'habiller très léger en exposant sa féminité pour attirer le regard des hommes. J'ai parlé de la junte féminine en générale sans faire de distinction entre femme mariée ou fille libertine. Comment une femme au foyer peut elle se comporter de la sorte et arriver à inculquer de bonnes meurs à ses filles? L'autre question, concerne les hommes. Le phénomène tend à se généraliser et la situation est vécue dans presque tous les ménages. Que fond les hommes? j'ai comme l'impression qu'ils sont les premiers à complimenter leurs filles et leurs femmes et les encouragent par leur laisser aller. Il est grand temps de réagir afin d'assumer le rôle de guide pour montrer le bon chemin et réduire les provocations qui sont les causes des maux évoqués plus haut.

15.Posté par bamba le 29/05/2011 13:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je crois q'il faut qu'on arrete de tirer sur les enseignants. loin de vouloir dédouaner ces enseignants qui salissent notre si noble métier il faut dire que le mal est encore beaucoup plus profond. En effet c'est la société sénégalaise qui connait une crise incommensurable des valeurs. Etant membres à part entière de cette société les ernseignats ne sauraient faire l'exception. Cependant il faut aussi souligner que les enseignants sont de plus en plus jeunes et les jeunes filles de plkus en plus précoces et agressives il faut donc que les parents et les autorités prennent leur responsabilités les syndicats d'enseignants aussi doivent mettre fin à leur mutisme et qu'ils sensibilisent leurs militants par rapport à ce problème.

16.Posté par bessane le 15/08/2011 13:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

laissez les profs en paix s'ils n'ont affaire a des mineures et n'ont pas non plus use de la force.c'est atteinte a la liberte d'expression!!!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image