leral.net | S'informer en temps réel

Le vioque s’en est allé. Le Macky nouveau est arrivé (Par Marvel)

Adieu le vioque

Le vieux chauve s’en est allé depuis maintenant un an. Les sénégalais qu’il méprisait tant lui ont réglé son compte. Il ne fait aucun doute que Wade aura été l’un des plus mauvais présidents de la planète, un comédien, un mythomane doublé d’un cleptomane. C’est à son image qu’il choisissait ses amis, recrutait ses collaborateurs, ou s’en débarrassait lorsqu’ils ne sont pas ou ne deviennent pas aussi vicelards qu’il souhaitait.


Rédigé par leral.net le Lundi 8 Avril 2013 à 14:46 | | 23 commentaire(s)|

Le vioque s’en est allé. Le Macky nouveau est arrivé (Par Marvel)
Elu tel qu’il l’a été en 2000, même le gougnafier le moins diplômé du Cap au Caire n’aurait pas été aussi lamentablement éjecté tel qu’il l’a été. Il était arrivé de France en Décembre 1999, accueilli comme un héros, il retournera en France 12 ans après, chassé comme un zéro. Les huées lors du 1er tour des élections de Février 2012 dans son propre centre de vote seront ses derniers instants de communion avec les sénégalais à la suite d’un triste règne qu’il a lui-même résumé par ces propos que l’on retiendra de lui : « ma wakhone, wakhète ».

Il est parti, nous laissant ses déchets du PDS, mais lui-même est déjà rentré dans les poubelles de l’histoire du Sénégal. Aucun stade, aucun aéroport, aucun hôpital, aucune place, ne portera son nom. Seuls des dossiers porteront le nom d’Abdoulaye Wade. Les reportages ou documentaires qu’il mérite sont des bêtisiers. Adieu le vioque, puisses-tu ne jamais remettre les pieds au Sénégal, si ce n’est pour répondre de tes actes devant les tribunaux

Bonjour Macky et bon vent

Wade ne se serait pas entêté à briguer un 3ème mandat illégal, nous aurions probablement eu un 2ème tour disputé entre Macky Sall et Moustapha Niasse. Tous deux ont œuvré pour mériter d’arriver en tête des élections du premier tour. Les sénégalais n’auraient alors eu que l’embarras du choix. Il n’aurait pas été alors certain que Macky gagnerait aussi facilement face à Niasse, ce dernier étant un personnage qui rassure, loin d’être affamé comme le vioque, qui aurait pu regrouper autour de lui beaucoup de candidats malheureux du 1er tour, et bénéficier de l’adhésion de bon nombre de leurs électeurs

Macky a travaillé pendant 3 ans après avoir été éjecté de l’Assemblée Nationale. Il a naturellement récolté les fruits de son dur labeur. Cependant, quiconque prend le relais après le passage dévastateur de Wade et ses cleptomanes est plus à plaindre qu’à envier. Le vioque a passé son temps à ruiner les institutions, à torchonniser la constitution, à déconstruire l’économie, à prostituer la morale, à inverser les valeurs morales et éthiques. Quiconque qui passe après lui devrait bénéficier d’un minimum de période de grâce pour ne fusse que faire un état des lieux et déminer un tant soit peu le système kleptocratique laissé en héritage par le vioque

Malgré tous les malheurs que nous a souhaités le vioque, le chaos après lui, les salaires impayés dès le 4ème mois, les ténèbres sans son fils, Macky et ses alliés ont su stopper la marche du Sénégal vers le néant auquel les Wade et leurs complices l’y avaient dirigé en pilotage automatique si les commandes devaient leur être retirées des mains. Un an après ces prévisions catastrophiques du vioque, - les salaires continuent non seulement d’être payés, mais ils ont été augmentés, - les lampes sont restées allumées malgré le programme énergétique concocté par le vioque et son fils qui ne devait durer, selon leurs plans, que l’instant d’une élection avant de demander aux sénégalais de retourner à la bougie, - la famine qui avait été programmée pour le milieu rural par un sabotage de la campagne agricole a été déjouée, - la flambée des prix qui devait résulter de l’incapacité de l’Etat à maintenir une quelconque subvention à cause de caisses vidées, des budgets annuels pillés en un trimestre, sera contenue, …….

12 mois après la fuite du vioque, le nouveau régime a empêché le Sénégal de sombrer comme il y était programmé, et cela suffit amplement comme bilan satisfaisant pour un an car c’est comme faire 10 longs kilomètres de sprint comme échauffement avant un match de foot qui s’annonce extrêmement rude. Les nouveaux tenants du pouvoir méritent aujourd’hui plus que jamais d’être soutenus dans la remise en état de la nation, tant que leur volonté de débarrasser le pays du système qui l’avait hypothéqué reste manifeste.

Certains journalistes, commentateurs, sites d’information, politiciens, font beaucoup de bruit, font dans la démagogie, le chantage ou la surenchère, Il y’a beaucoup d’hypocrisie dans certains commentaires, du zèle, du m’as-tu-vu, de la malhonnêteté, du manque de réalisme, mais nous pouvons faire confiance au peuple sénégalais. La majorité silencieuse, qui est loin de certains mediums reste cohérente dans sa démarche, elle comprend ce qui se déroule sous ses yeux, elle sait faire la différence entre le vrai et l’ivraie. Les législatives ont démontré cette cohérence des sénégalais, une cohérence qu’ils vont poursuivre lors des locales en renforçant les moyens de sa mission donnés au nouveau régime choisi.

Moustapha Niasse et l’Assemblée Nationale

Meilleur choix ne pouvait être fait. L’homme a la dimension de la fonction, et il a surtout la légitimité d’être la 2ème personnalité de l’Etat car placé par les sénégalais juste derrière Macky en Février 2012. Une telle position de Président de l’Assemblée Nationale, et 2ème personnalité de l’Etat n’est plus le seul choix des représentants du peuple à l’Assemblée, mais du peuple lui-même. Il va sans dire que le mandat de la présidence de l’Assemblée Nationale doit être ramené à la durée d’avant les règlements de compte du vioque

Parler de partage de gâteau est ridicule

On gagne ensemble, on gouverne ensemble. Le principe est valable n’importe où sur cette planète, et le Sénégal n’est ni sur Mars, ni ailleurs. Ce n’est certainement pas avec le PDS et/ou la Cap 21 qu’il fallait gouverner. D’autre part, le simple choix d’un Chef de Gouvernement qui n’est membre d’aucun parti politique est suffisant pour démontrer l’ouverture du pouvoir aux technocrates et à la société civile également. Choisir un Ministre de l’Economie et des Finances membre d’aucun parti ne fait que confirmer cette ouverture. Mais il s’en trouvera toujours des hâbleurs pour parler de partage de gâteau, soit parce que simplets, soit malhonnête, ou parce que simplement privés d’une bouchée

Les pilleurs doivent être traqués jusqu’aux chio…

Récupérer l’argent volé par les Wade, leurs larbins et complices reste une promesse de campagne que les sénégalais surveillent comme du lait sur le feu. Ce n’est pas une mince à faire tellement ces cleptomanes étaient avides et rivalisaient d’inspiration dans les méthodes de pillage. C’est un travail de longue haleine qui trouvera sur son chemin tous types d’obstacles du fait des ramifications et des complicités. Cette traque doit s’effectuer sans pitié car en prison croupissent des voleurs de poulet, alors que les voleurs de milliards pullulent dehors, avec comme figure emblématique le fils du vioque, Karim Wade

La communication sur le sujet de la traque des biens mal acquis ne sera pas simple à gérer face à certains individus malhonnêtes ou démagogues, journalistes, politiciens, analystes, psseudo politologues, pour la plupart, qui accuseront l’Etat, tantôt de trop parler du sujet, tantôt de mutisme sur le sujet.

Dans tous les cas, ce que nous voulons, c’est notre argent. Et laisser sortir du pays Karim et compagnies, c’est laisser partir nos voleurs. Il faut effectivement leur fermer les frontières tant que pèsent sur eux des soupçons sérieux et légitimes.

A «Y’en a marre »

Il faut éviter de tomber dans l’excès, dans le piège du besoin d’exister, dans la démagogie. Apercevoir un micro ou une caméra ne doit pas pousser à la ramener forcément, au risque de travestir l’idée du Nouveau Type de Sénégalais et de le dénier ce profil à tout ce qui n’est pas vous ou ne tourne pas autour de vous.

Attention à ce qu’on n’en ait pas marre de vos «y’en a marre» intempestifs, interminables, névrotiques, et sans discernement.
Attention à l’idée stupide que certains d’entre vous véhiculent consistant à reprocher à d’autres patriotes ayant combattu l’ancien régime, de se ranger aux côtés du nouveau régime pour apporter leur pierre à l’édifice de construction d’un Sénégal nouveau. Au contraire c’est un bien meilleur signe de patriotisme de se mettre au service de république, que ce que vous faites, à savoir rester dans le privé ou dans le freelance sans risque d’être autant contrôlés que eux dans leurs nouvelles fonctions et dans leurs agissements.

Au sujet de Souleymane Jules Diop, Abdou Latif Coulibaly, et les autres

Les savoir membre du régime actuel est rassurant et une caution suffisante. Ils ont énormément fait pour le Sénégal, ils ont énormément contribué à l’éclairage et à l’éveil des citoyens ces 12 dernières années. Bien malhonnêtes, ou peut-être tout simplement envieux, sont ceux qui disent ne plus les reconnaître, uniquement parce que l’un n’est plus reclus en exil toujours entre 2 procès intentés par des bourreaux du Sénégal, et parce que l’autre a décidé de se lancer dans une autre forme d’engagement pour son pays après lui avoir donné durant une décennie les pistes indéniables pour recouvrer une bonne partie de l’argent volé par les mêmes bourreaux que précédemment. Que n’auraient-ils pas pu avoir comme richesse et honneur sous l’ancien régime s’ils avaient accepté de se taire, de se ranger, ou de se compromettre comme d’autres l’ont fait ? Que n’ont-ils pas subi pour avoir dénoncé la mal gouvernance du régime du vioque ? Que n’ont-ils pas traversé comme misère et difficultés tout en continuant à refuser de sacrifier une once de leur dignité, de leur intégrité, ou de leur patriotisme ?

Non ce n’est sûrement pas d’anciens fumeurs de yamba, ou commanditaires d’expéditions punitives contre ses camarades, comme Malal Talla (ou Fou Malade) qui vont donner des leçons de bonne conduite ou de patriotisme à ces deux là. Encore moins ces quelques journalistes qui nourrissent de gros complexes vis-à-vis de leurs deux confrères qui les dépassent de loin en intégrité, compétence, connaissance, culture, et en engagement,

Il est également heureux de compter parmi les nouveaux tenants du pouvoir, ou en tout cas parmi leurs proches collaborateurs ou conseillers, d’autres figures emblématiques de la lutte contre le système cancéreux qui a failli faire basculer le Sénégal dans le chaos s’il perdurait, je cite : Amath Dansokho, Abdoulaye Bathily, Alioune Fall, Penda Mbow, Abdou Aziz Diop, Momar Samb, Imam Mbaye Niang, et bien d’autres.

Dans la suite de ce texte sont soulevés quelques sujets qui feront l’objet d’une seconde partie ou de contributions ultérieures

Le débat sur la légalisation de l’homosexualité

La rumeur a en réalité été distillée par les homosexuels bien connus appartenant à la fameuse « génération du concret ». Les Karim Wade, Bachir Diawara, Bara Gaye sont donc entre autres à l’origine de cette rumeur. Au sein de la « génération du concret », comme dans certaines franges du PDS, il est usuel qu’un homme s’offre à un autre pour lui donner un gage de fidélité ou pour ainsi signer un pacte de non trahison. Et ceci n’est pas une rumeur mais du concret.

A propos de Idrissa Seck

On reviendra sur le cas Idrissa Seck, sur ses sorties malheureuses récentes qui démontrent que l’inconstance est la seule chose dans laquelle il est constant. Pendant des années il a régulièrement dit aux sénégalais toutes choses et leurs contraires sur Wade et son système. Avec Idy, ce ne sera pas seulement du « Ma wokhone, wakhète », mais du « ma wokhone, wakhète, wakhate, whokhète, wakhaty, wakhètaty, tè parègouma ». Son principal adversaire, c’est lui-même, c’est sa tortuosité, malgré une intelligence malheureusement utilisée à mauvais escient la plupart du temps. Mais les sénégalais ne sont pas dupes, ils le lui ont démontré en 2012. Même ses propres électeurs de 2007 lui ont tourné le dos, il a perdu 300.000 électeurs entre les élections de 2007 et celles de 2012, passant de 510.000 a 210.000 électeurs. Et si il s’entête dans sa tortuosité comme il vient de le faire, les sénégalais le rangeront définitivement aux oubliettes en 2017 comme Djibo

A propos de Sidy Lamine Niasse

Le comportement du mollah maître chanteur n’a échappé à personne et est facile à expliquer. Le mollah s’est braqué contre le nouveau régime entre les deux tours des présidentielles de 2012 par jalousie après le rapprochement Macky Sall – Youssou Ndour pour qui il a une haine infinie. Le mollah envieux s’est radicalisé davantage et en a perdu la tête après l’autre rapprochement qui s’en est suivi, Macky Sall – Moustapha Niasse.

Youssou Ndour et Moustapha Niasse sont les 2 êtres que le mollah mercenaire hait le plus au monde, et il a donc braqué tous ses journalistes et organes de presse contre le régime de Macky Sall et ses alliés. Le mollah mercenaire savait dès l’entre deux tours, qu’avec de tels alliés de Macky au pouvoir, ses chantages ne passeront plus aussi facilement que cela l’était sous le vioque qui lui avait entre autres gratifié en catimini de 400 millions soutirés aux pauvres contribuables à la suite de faits d’agression qui ne concernaient pourtant ni l’Etat, ni les contribuables.

A suivre



1.Posté par Zeundo le 08/04/2013 15:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cool

2.Posté par YAMA le 08/04/2013 15:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Souleymane Jules Chaupain, tu nous enerves avec tes mensonges. Tes enregistrements sont toujours la.
Arretes ces mensonges. Les gens ne croient plus en toi! tu penses etre plus ruse que les gens.
Sois un leche cul si tu veux mais ne nous typanise pas. Tu a traite Macky de tous les noms d oiseux de meme que Youssou Ndour, tout en jetant des fleurs a Sidy Lamine Niass.
Bref tout ces gens cites ont au moin realise quelque chose, ou sont issus de famille descente.
DO GATTT
Just Shut the hell up!!!

3.Posté par deug rek le 08/04/2013 15:56 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

merci marvel pour la pertinence de tes analyses.

4.Posté par BOUNKATAB le 08/04/2013 15:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Belle description de la situation et des acteurs politques du Senegal..Seulement, il ne faut pas lacher la bride a Macky, a sa famille et a ses partisans qui semblent partir du mauvais pied en clonant Wade et les liberaux. ( trop de transhumants accueillis a bras ouvert et trop de nominations frisant le nepotisme.)A suivre.

5.Posté par Ibson Jazz le 08/04/2013 15:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Marvel,
Ya mouna doul Deugg
on sent le meme style de mensonges de SJD a travers cet article.
Jules bayill sokhor
Dioudou bou raffett dale bakhna si nitt

6.Posté par fyi le 08/04/2013 16:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est pas le style de Marvel. ce torchon vient du palais....

7.Posté par africin le 08/04/2013 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

atre svp kaztle sadey fle Marvel)

8.Posté par jaxase le 08/04/2013 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

thiey marvel, namoone nagn la. Je suis d'accord avec tout ton argumetaire qui comme d'habitude est pertinent avec des arguments chocs. la situation récente et actuelle du pays est bien résumée et je trouve cela pertinent. là où j'ai des réserves est par rapport au paragraphe sur Idy. moi je trouve que ndamal kadioor est bien dans son role. la nature ayant horreur du vide et lui fin politicen comme il est, il sait qu'il y'a un gouffre à remplir de sa présence et de sa personne. mais comme tu le dis, réussira t'il à convaincre les goorgorlou ou récoltera t'il l'effet inverse, Yalla rekka kham.
Diaadieuf

9.Posté par Boumiputra le 08/04/2013 16:38 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Marvel, il faut s''y aller doucement, prend le de respirer entre deux paragraphes. La vie n''est pas 1+1=2.

Merci de te revoir.

10.Posté par CINEMA SENEGALAIS le 08/04/2013 16:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

u moins le débat sur l homosexualité soulevée ces temps ci m a permis de bien connaitre les sénégalais.
J ai entendu des bisexuels députés critiquant l homosexualité, des homos qui réfutent de l être. La je comprend mais , ils doivent pas critiquer c est de l hypocrisie. Ceci me rappelle il y a 10ans un étudiant bisexuel, un ami a moi que j ai trouve dans sa chambre en train de nier l existence de l homosexualité au Sénégal dans un débat avec ses colocataires. Quand on est parti pour le footing il m a dit, mon ami je nie car la raison de ce débat je ne vois pas car j ai deux petites amies qu ils connaissent, peut être ils doutent de moi.
En 2002, il y avait combien de bisexuels dans l équipe nationale de foot du Sénégal?
Il y a combien de bisexuels députés ou ministres au Sénégal?
Il ya combien de francs-maçons politiciens ou apolitiques qui pratiquent le rite de l homosexualité au Sénégal?
Il y a combien de bisexuels et gays, hommes de culture au Sénégal?

LES GENS NAISSENT HOMOS MALHEUREUSEMENT ET TROUVERONT LES MOYENS POUR SE RENCONTRER , QUE L HOMOSEXUALITÉ SOIT LÉGALISÉE OU NON. LES HOMOS NE SONT PAS BÊTES COMME VOUS LE PENSEZ, CE SONT DES GENS RESPONSABLES EN GÉNÉRAL, TRÈS INTELLIGENTS.

11.Posté par lamane le 08/04/2013 17:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

rien que des mansonges pauvre opo
rtuniste

12.Posté par errtt le 08/04/2013 17:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ouf! enfin marvel! je me demandais ou il était!c'est un vrai plaisir de le lire!trés pertinent

13.Posté par eva le 08/04/2013 17:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Fermez les yeux, détendez-vous, laissez-vous bercer par un bon massage doux ou tonique. Le tout, dans un cadre enchanteur et très discret.
Faites-nous confiance. Le bien-être, c’est notre domaine !!!
Tel : 70 829 95 95/ 33 865 25 21

14.Posté par boursine2 le 08/04/2013 17:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ça se voit que notre ami Marvel, est bien engouffré au palais. Il sort la tête de l'eau au moment des attaques d'Idrissa. Quelle belle coincidence SJD...

15.Posté par SARELESS le 08/04/2013 17:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

suis desolé mais tu raccontes que des conneries dans votre texte, ya pas de politicien blanc comme neige dans ce paysage politique, tous pareils de wade au dernier opposant ce sont tous des menteurs plus occupés par leurs interets que ceux des senegalais, alors arretez de nous raconter des balivernes et travailler ce pays

16.Posté par Modd Seck Taaly le 08/04/2013 18:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hou la la ! « vioque » , « Le vieux chauve », « s’en est allé » (comme on le dit dans les chroniques nécrologiques), « gougnafier », « éjecté », « zéro », « poubelles », « chiottes », etc. …. ! Quel vocabulaire de caniveau ! Quelle bave sanglante !!! Quelle incontinence de violence!!! Quel manque de discernement et de politesse !
Et vous dites ensuite qu’ »il faut éviter de tomber dans l’excès, dans le piège du besoin d’exister, dans la démagogie » !!? Quid des « valeurs morales et éthiques » dont vous faites cas ? Vous avez un digne père que vous respectez? Des enfants et une famille à prendre en charge, moralement ? C’est dans ce langage ordurier que vous vous adressez à eux ? C’est dans ces outrances et cette dichotomie hypocrite que vous les éduquez et accompagnez ?
A vous croire, il y’aurait une cloison étanche entre les bons Sénégalais, les tenants actuels du pouvoir, des modèles de morale et de citoyenneté, symboles de la morale, d’une part, et les mauvais, ceux du l’ancien régime( ?), rebut de l’espèce humaine s’il en est ?
Dans votre argumentaire d’enfant attardé mental, vous n’épargnez même pas vos héros du moment. Si Wade « est parti, nous laissant ses déchets du PDS », si, dans son « système kleptocratique », il choisissait «à son image (…) ses amis, recrutait ses collaborateurs, ou s’en débarrassait lorsqu’ils ne sont pas ou ne deviennent pas aussi vicelards qu’il souhaitait », alors Macky Sall et tous les autres, sauf Tanor, sont à loger à la même enseigne. Regardez la photo qui illustre votre papier ! Où était Macky Sall il y a peu ? Avec qui ? D'où vient sa richesse déclarée (qui n'est, peut-être, que le sommet, partiellement visible, d'un iceberg insondable)? Qu’est-ce qui l’a mené au pouvoir ? Et les Niasse et autres Tanor Dieng, même durant leurs traversée du désert politique, mais aussi leurs petites marionnettes, lilliputiennes, mais braillardes?
On l’avait dit, ici. Faut-il le rappeler ? Macky Sall a été le disciple et serviteur d'Abdoulaye Wade. A l’image d’Idrissa Seck, il a été littéralement « fabriqué » par celui-ci : militant du parti du président sortant depuis sa jeunesse, il a été, avant Karim, le tout premier, je cite l’autre, "ministre du ciel et de la terre" au Sénégal. En mai 2001, Macky Sall était ministre des Mines, de l'Energie et de l'Hydraulique, avant de s’y voir adjoindre, six mois plus tard, les importants portefeuilles de l'Equipement, puis des Transports. Ainsi, il devint « ministre d'Etat, ministre des Mines, de l'Energie, de l'Hydraulique, de l'Equipement et des Transports, autrement dit, comme disait quelqu’un, « ministre de l'or, du feu, de l'eau, du sol, du sous-sol et ... des routes » ! Plus tard, il sera fait, par son mentor, ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales (août 2003), Premier ministre (avril 2004), Directeur de campagne de Wade aux Présidentielles (2007) et Président de l'Assemblée nationale (, en 2008, année en laquelle Wade mit fin aux 19 ans de mentorat : Macky avait convoqué Karim, le fils du président, officiellement afin qu’il rendît des comptes, aux députés, sur sa gestion de l'ANOCI (agence nationale devant organiser la Conférence islamique à Dakar), vilipendée par l’opposition. Et si cette dernière, craignant d’être balayée, n’avait pas boycotté les législatives après la présidentielle de 2007, Wade n’auraient jamais eu les coudées franches pour faire ce qu’il veut après. Tout le monde avait signé des deux mains sa fameuse Constitution après 2000, et à l’exception du résidu socialiste autour de Tanor, tous avaient fini par rejoindre le pouvoir wadien, par la fenêtre. Et, que je saches, tous ceux qui l’ont quitté, ils ont dû le faire « à l’insu de leur plein gré », aucun n’ayant démissionné par principe.
« Récupérer l’argent volé par les Wade, leurs larbins et complices » ? Tous les Sénégalais qui ne sont ni d’une conjoncture politique ni de l’autre vont signer des deux mains. Mais, alors, pas de quartiers ! Et on remonte, dans la traque, jusqu’aux sources du Mal, en l’occurrence jusqu’à l’avènement du régime de Wade en 2000 ! Au moins ! Et après ?
En fait, votre code moral à vitesse variable et à la tête du client, votre schizophrénie aveugle vous ôtent toute présomption d’innocence. Pire : Vous incarnez ces gens que vous indexez subsidiairement, ces «journalistes, commentateurs, sites d’information, politiciens, (qui) font beaucoup de bruit, font dans la démagogie, le chantage ou la surenchère, (… l’)hypocrisie dans certains commentaires, du zèle, du m’as-tu-vu, de la malhonnêteté, du manque de réalisme »., ces « hâbleurs (…) soit (…) simplets, soit malhonnête(s), ou (…) simplement privés d’une bouchée », ces « individus malhonnêtes ou démagogues, journalistes, politiciens, analystes, pseudo politologues ».
Il ne fait pas de doute que, comme ces derniers (ou plus qu’eux), vous voulez plaire au(x) prince(s), étant en investissement « griotique » zélé, pour un poste ou un bienfait à défendre ou à brocanter. Vous en avez le plein droit, mais pas celui de prendre « les Sénégalais » comme bouclier ou instrument. Contrairement à ce que vous semblez croire, le citoyen lambda n’est pas dupe de la vénalité de ces contorsions de contingences, lesquelles, trop flagrantes et trop gauche, ne font qu’avilir davantage leurs auteurs, que ceux-ci soient en service commandé, victimes de chantages ou en train de se positionner ou de semer pour leurs petits intérêts alimentaires du moment.
Alors : Arrêtez avec la mémoire raccourcie ou taillée sur mesure, les indignations (s)électives ou revanchardes, et les postures conditionnées ! Les offensives de Com’ (et de Com’ seulement, de surcroît affligeantes d’amateurisme et de tâtonnement) sur les thèmes et variations «C’est Wade/le PDS ! », c’est un filon a pu faire élire Macky Sall et BBY, mais, maintenant, le disque est plus que rayé, le temps du verbiage fini. ! S’ils savent vraiment travailler, qu’ils y aillent, Bon Dieu ! Des promesses à tenir et beaucoup de pain sur la planche, il y en a ! Et, de grâce, épargnez-nous les régulières récitations de leçons mal apprises et les éternelles tentatives / campagnes de diversion ! Le vrai enjeu, il va bien au-delà de ces insignifiances et conjonctures personnelles de cour et de basse-cour: Ensemble, on a un peuple, une société, une nation, un pays, un continent à émanciper de leurs asservissements séculaires pour les développer à la mesure de leurs richesses, matérielles et humaines, et de leur génie. Et ça, c'est noble!
Pour finir : Si on est aussi imbu de ses « convictions », on ne devrait pas, lâchement, se cacher dans l’anonymat d’un pseudonyme.

17.Posté par Modd Seck Taaly le 08/04/2013 18:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hou la la ! « vioque » , « Le vieux chauve », « s’en est allé » (comme on le dit dans les chroniques nécrologiques), « gougnafier », « éjecté », « zéro », « poubelles », « chiottes », etc. …. ! Quel vocabulaire de caniveau ! Quelle bave sanglante !!! Quelle incontinence de violence!!! Quel manque de discernement et de politesse !
Et vous dites ensuite qu’ »il faut éviter de tomber dans l’excès, dans le piège du besoin d’exister, dans la démagogie » !!? Quid des « valeurs morales et éthiques » dont vous faites cas ? Vous avez un digne père que vous respectez? Des enfants et une famille à prendre en charge, moralement ? C’est dans ce langage ordurier que vous vous adressez à eux ? C’est dans ces outrances et cette dichotomie hypocrite que vous les éduquez et accompagnez ?
A vous croire, il y’aurait une cloison étanche entre les bons Sénégalais, les tenants actuels du pouvoir, des modèles de morale et de citoyenneté, symboles de la morale, d’une part, et les mauvais, ceux du l’ancien régime( ?), rebut de l’espèce humaine s’il en est ?
Dans votre argumentaire d’enfant attardé mental, vous n’épargnez même pas vos héros du moment. Si Wade « est parti, nous laissant ses déchets du PDS », si, dans son « système kleptocratique », il choisissait «à son image (…) ses amis, recrutait ses collaborateurs, ou s’en débarrassait lorsqu’ils ne sont pas ou ne deviennent pas aussi vicelards qu’il souhaitait », alors Macky Sall et tous les autres, sauf Tanor, sont à loger à la même enseigne. Regardez la photo qui illustre votre papier ! Où était Macky Sall il y a peu ? Avec qui ? D'où vient sa richesse déclarée (qui n'est, peut-être, que le sommet, partiellement visible, d'un iceberg insondable)? Qu’est-ce qui l’a mené au pouvoir ? Et les Niasse et autres Tanor Dieng, même durant leurs traversée du désert politique, mais aussi leurs petites marionnettes, lilliputiennes, mais braillardes?
On l’avait dit, ici. Faut-il le rappeler ? Macky Sall a été le disciple et serviteur d'Abdoulaye Wade. A l’image d’Idrissa Seck, il a été littéralement « fabriqué » par celui-ci : militant du parti du président sortant depuis sa jeunesse, il a été, avant Karim, le tout premier, je cite l’autre, "ministre du ciel et de la terre" au Sénégal. En mai 2001, Macky Sall était ministre des Mines, de l'Energie et de l'Hydraulique, avant de s’y voir adjoindre, six mois plus tard, les importants portefeuilles de l'Equipement, puis des Transports. Ainsi, il devint « ministre d'Etat, ministre des Mines, de l'Energie, de l'Hydraulique, de l'Equipement et des Transports, autrement dit, comme disait quelqu’un, « ministre de l'or, du feu, de l'eau, du sol, du sous-sol et ... des routes » ! Plus tard, il sera fait, par son mentor, ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales (août 2003), Premier ministre (avril 2004), Directeur de campagne de Wade aux Présidentielles (2007) et Président de l'Assemblée nationale (, en 2008, année en laquelle Wade mit fin aux 19 ans de mentorat : Macky avait convoqué Karim, le fils du président, officiellement afin qu’il rendît des comptes, aux députés, sur sa gestion de l'ANOCI (agence nationale devant organiser la Conférence islamique à Dakar), vilipendée par l’opposition. Et si cette dernière, craignant d’être balayée, n’avait pas boycotté les législatives après la présidentielle de 2007, Wade n’auraient jamais eu les coudées franches pour faire ce qu’il veut après. Tout le monde avait signé des deux mains sa fameuse Constitution après 2000, et à l’exception du résidu socialiste autour de Tanor, tous avaient fini par rejoindre le pouvoir wadien, par la fenêtre. Et, que je saches, tous ceux qui l’ont quitté, ils ont dû le faire « à l’insu de leur plein gré », aucun n’ayant démissionné par principe.
« Récupérer l’argent volé par les Wade, leurs larbins et complices » ? Tous les Sénégalais qui ne sont ni d’une conjoncture politique ni de l’autre vont signer des deux mains. Mais, alors, pas de quartiers ! Et on remonte, dans la traque, jusqu’aux sources du Mal, en l’occurrence jusqu’à l’avènement du régime de Wade en 2000 ! Au moins ! Et après ?
En fait, votre code moral à vitesse variable et à la tête du client, votre schizophrénie aveugle vous ôtent toute présomption d’innocence. Pire : Vous incarnez ces gens que vous indexez subsidiairement, ces «journalistes, commentateurs, sites d’information, politiciens, (qui) font beaucoup de bruit, font dans la démagogie, le chantage ou la surenchère, (… l’)hypocrisie dans certains commentaires, du zèle, du m’as-tu-vu, de la malhonnêteté, du manque de réalisme »., ces « hâbleurs (…) soit (…) simplets, soit malhonnête(s), ou (…) simplement privés d’une bouchée », ces « individus malhonnêtes ou démagogues, journalistes, politiciens, analystes, pseudo politologues ».
Il ne fait pas de doute que, comme ces derniers (ou plus qu’eux), vous voulez plaire au(x) prince(s), étant en investissement « griotique » zélé, pour un poste ou un bienfait à défendre ou à brocanter. Vous en avez le plein droit, mais pas celui de prendre « les Sénégalais » comme bouclier ou instrument. Contrairement à ce que vous semblez croire, le citoyen lambda n’est pas dupe de la vénalité de ces contorsions de contingences, lesquelles, trop flagrantes et trop gauche, ne font qu’avilir davantage leurs auteurs, que ceux-ci soient en service commandé, victimes de chantages ou en train de se positionner ou de semer pour leurs petits intérêts alimentaires du moment.
Alors : Arrêtez avec la mémoire raccourcie ou taillée sur mesure, les indignations (s)électives ou revanchardes, et les postures conditionnées ! Les offensives de Com’ (et de Com’ seulement, de surcroît affligeantes d’amateurisme et de tâtonnement) sur les thèmes et variations «C’est Wade/le PDS ! », c’est un filon a pu faire élire Macky Sall et BBY, mais, maintenant, le disque est plus que rayé, le temps du verbiage fini. ! S’ils savent vraiment travailler, qu’ils y aillent, Bon Dieu ! Des promesses à tenir et beaucoup de pain sur la planche, il y en a ! Et, de grâce, épargnez-nous les régulières récitations de leçons mal apprises et les éternelles tentatives / campagnes de diversion ! Le vrai enjeu, il va bien au-delà de ces insignifiances et conjonctures personnelles de cour et de basse-cour: Ensemble, on a un peuple, une société, une nation, un pays, un continent à émanciper de leurs asservissements séculaires pour les développer à la mesure de leurs richesses, matérielles et humaines, et de leur génie. Et ça, c'est noble!
Pour finir : Si on est aussi imbu de ses « convictions », on ne devrait pas, lâchement, se cacher dans l’anonymat d’un pseudonyme.

18.Posté par Sangue Mbacké MBAYE le 08/04/2013 18:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En 2000 Wade avait trouvé une situation financière du Sénégal suivante: Budget: 516 milliards, Argent liquide: 192,2 milliards, Dette du Sénégal 2.686.7 milliards( source déclaration de politique générale de moustapha Niasse en 2000:
http://www.afp-senegal.org/Declarations/declaration_de_pol_gen_le_20_07_2000.htm ). A son départ Wade a laissé un budget de 2300 milliards, une liquidité de 417 milliards et une dette de 500 milliards. alors que macky, bien qu'ayant triouvé une situation bien meilleure que wade en 2000, a fait preuve de petitesse d'esprit à mentir. On ne gère pas un pays par des mensonges.

19.Posté par Papy1 le 08/04/2013 19:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Coucou! Revoilà Marvel. Ah! Que le combat était dur pour faire partir le vioque.
Eh! Oui, Le Juge, Fatou Avon, PEULS, le Grand Serigne de Paris et les petits copains et copines étudiants qui ont animer le chronique de Jules Diop, c’était riche et bon. Souvenirs, débats, analyses, angoisses et espoirs, tel était le plaisir. C’était émouvant, énervant et passionnant, je passais huit heures par jour a vous interpeller, des fois en anglais, vous contrarier, vous conforter, j’étais accros comme vous et j’ai bien aime ce moment de guerre contre le vioque. Et on a gagné et Jules a pleuré.
Apres 12 mois de sabbat, vous nous revenez avec cette première remarque, eh! Oui, remarque lucide et véridique sauf que, je vous préviens une démocratie sans une opposition forte qui sert de “Check point” risque de mener vers la sauce ATT ex président du Mali refugier dans notre sol qu’il a trouvé libre et contradictoire.
ATT a voulu avoir tous les politiciens maliens, tous les journalistes maliens dans son panier et tout était permis sauf lèse majesté et le résultat fut catastrophique. Ce n’est pas bon. Je vois Macky Sall se diriger dans ce labyrinthe et je me demande pourquoi ? Est ce par peur? Ou par défit de quoi ? Ou par déficit du sens démocratique d’avoir des opposants. Le temps nous édifiera sur sa raison de vouloir avoir tout le monde à ses cotes, ce qui très dangereux pour rester honnête. Les intérêts des uns et des autres risquent de lui nuire à un point de non retour et lui seul sera la victime de sa politique de grand rassemblement.
Idy, eh ! oui Idy. Bien que ce vous dites sur Idy est vrai, mais faudrait ‘il lui concéder de vouloir conquérir le pouvoir, c’est son droit et tous les moyens sont bons pour y parvenir. Pour l’instant je prends la défense de Idy car il est le seul a part les enfants déchus de vioque a attire l’attention sur ce que nous aimons et chérissons bien au Sénégal, le débat contradictoire. Ca chauffe les cœurs, renseigne et enseigne.
Evitons le syndrome ATT c’est pas bon pour la survie de notre riche démocratie sénégalaise.
Pour tout le reste de votre analyse je concède volontiers.
A bientôt Marvel, c’est toujours un plaisir de vous lire car toujours pertinent.

20.Posté par leral le 08/04/2013 21:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

beaucoups de fautes on dit vioc c est au singulier sans ajouter d autres c bourre de fautes

21.Posté par Sankar le 08/04/2013 22:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Marvel,

Un nom qui en cache un autre. le même que celui qui nous vendait avec forte conviction la médiation pénale. je n'en dirais pas plus, vous comprenez déjà.

C'est pénible de se camoufler des années durant, c'est difficile de ne pas être soi, c'est tellement difficile de croire qu'on peut être autre chose que ce qu'on est réellement. Mais, juub ak jubbek sa su nek dou nieuop nio meune.

Une contribution comme tant d'autres emprunte de haines, de mots sortis des caniveaux des bouffonneries, des sarcasmes, pff ... que des mots juxtaposés pour ne rien dire en fin de compte.

Les traîtes sont de toutes les races. Mais, le vaillants sentinelles de la démocratie continueront le combat ...et ceci peu importe le nombre de rats qui s'agglutineront ...aux largesses du pouvoir, s'oubliant et oubliant le peuple.

Continue ton petit bonhomme de chemin JUDA, continue à te mentir et à te faire du mal. La vérité, seule la vérité triomphera.

Sankar
sankraa@yahoo.fr

22.Posté par slipsakhmotouko le 09/04/2013 08:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Très bien compris la situation du pays, le vrai m23 est à autre chose et ne joue pas la 3ème mi-temps celle de la surenchère ,de la mauvaise foi et du chantage...

23.Posté par mouuuuuuuu!!!!!!!!!!!!!!! le 09/04/2013 11:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est malheureux d'accepter de publier un billet aussi injurier et sous -couvert de l'anonymat. O n n'a rien à reprocher à l'auteur. La seule faute est de SENEWEB qui a accepté de le publier. A moins que le l'auteur ne soit un journaliste d ce site. Je suis un habitué de SENAWEB ,d'où ma surprise!!!!!!!!!!!!!! Qui se cache derrière ce pseudonyme? En tout cas je rappelle à l'auteur qu'à St-Louis qui , je pense bien, fait partie du Sénégal, la place située juste à l'entrée du pont, et où la plupart des cérémonies sont organisées, porte le nom d'Abdoulaye Wade . Et qu'il le veuille ou non, le nom d'Abdoulaye Wade sera retenu par l'histoire de ce pays comme celui qui a subi pendant plus de 20 ans la violence du régime socialiste comme opposant et a été le premier à accéder au pouvoir après une élection démocratique.Quant aux dossiers, tout régime qui s'achève en a.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image