Leral.net | S'informer en temps réel

Le voleur du dossier médical de Schumacher a été repéré

le 7 Juillet 2014 à 13:10 | Lu 725 fois

L'adresse IP utilisée par le voleur du rapport médical sur l'ancien pilote allemand Michael Schumacher a été localisée dans une société suisse d'hélicoptères, a-t-on appris lundi auprès de la justice française.


Le voleur du dossier médical de Schumacher a été repéré
Selon le quotidien régional français Dauphiné Libéré, cette société du canton de Zürich avait été pressentie un temps pour assurer le transfert du septuple champion du monde de F1 entre Grenoble et Lausanne, et avait donc reçu copie de ce rapport proposé à la vente à plusieurs médias.

Le septuple champion du monde de F1 a été hospitalisé pendant plus de cinq mois à Grenoble après un grave accident de ski en décembre 2013 à Méribel dans les Alpes françaises. Le pilote allemand a quitté l'hôpital de Grenoble pour celui de Lausanne le 16 juin dans la plus grande discrétion.

Le parquet de Grenoble a précisé s'être dessaisi de l'enquête au profit des autorités suisses. Le nom de la société d'hélicoptères n'a pas été divulgué, pas plus que celui du voleur dont on ignore encore s'il a été identifié.

Une enquête était menée en France, en Suisse et en Allemagne pour identifier le voleur de ce rapport de synthèse de 11 ou 12 pages rédigé par le médecin du champion de Formule 1 en vue d'être transmis aux médecins suisses, dans le cadre du transfert du pilote de Grenoble vers Lausanne.

Il ne s'agit pas du rapport final mais d'un brouillon, qui a passé plusieurs heures dans une poubelle de l'hôpital.

Une personne se faisant appeler "Kagemusha", en référence à un film du Japonais Akira Kurosawa, a contacté plusieurs journalistes français, suisses et allemands pour tenter de leur vendre le document moyennant 60.000 francs suisses, près de 50.000 euros.

Pour prouver qu'elle était en possession de ce rapport, "Kagemusha" fournissait une partie du rapport médical.

Contacté par le vendeur, le quotidien allemand Bild a révélé l'affaire. Des journalistes de Bild ont prévenu la porte-parole de Michael Schumacher, Sabine Kehm, qu'ils avaient été approchés par "Kagemusha" et lui ont transmis les documents qu'ils avaient reçus.

Nom de code: Jérémy Martin
L'hôpital avait pris des mesures strictes pour protéger le dossier du pilote, en interdisant à son personnel de le consulter via le système informatique interne. La version papier du dossier avait été masquée sous plusieurs pseudonymes dont le dernier était "Jérémy Martin".

En juin, la direction de l'hôpital de Grenoble avait indiqué que les résultats de son audit interne n'avaient pas révélé d'intrusion dans son système informatique. L'accès à la chambre du champion était protégé par un vigile 24H/24 et 7 jours sur 7. Au début de son hospitalisation, un journaliste allemand déguisé en prêtre avait tenté de s'y introduire. Plusieurs autres personnes ont tenté de faire de même dans les semaines suivantes, sans doute pour prendre des photos ou des vidéos.

Des journalistes allemands avaient en outre dit s'être vu proposer contre rémunération des photos de Schumacher inconscient prises à l'intérieur de l'hôpital. Ces clichés n'ont jamais été publiés.

7sur7.be