leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Législatives 2017: Quand le Cnra recadre les médias

En perspective des élections législatives du 30 juillet 2017, le Conseil nationale Régulation de l’Audiovisuel (Cnra) a tenu à organiser une journée d’information et de partage avec la presse, ce mercredi 21 juin 2017, pour rappeler aux acteurs des médias le respect du Code électoral et des normes professionnelles.


Rédigé par leral.net le Mercredi 21 Juin 2017 à 16:45 | | 0 commentaire(s)|

Face aux enjeux actuels de la convergence technologique portés sur la transition numérique, le Conseil national de Régulation de l’Audiovisuel (Cnra) a convoqué les médias afin de leur faire comprendre que pour toute la période du processus électoral, il faut inscrire leurs actions dans le sillage des principes de préservation de la cohésion nationale, de la paix et assumer leur rôle d’informateurs au service du public.

Sous le thème : « Rôles et responsabilités des médias en période électorale », Matar Ba membre du Cnra et Cie informent que « dans notre société de l’Information, les médias que ce soit la presse écrite, la radio, la télévision ou encore internet à travers ses réseaux sociaux, aident les citoyens à comprendre l’actualité de la société dans laquelle ils vivent et contribuent librement ».

Dans la même veine, la Cnra a indiqué que l’information sur toute mobilisation citoyenne, sollicitation démocratique doit être sélectionnée, produite, par des rédactions véritablement au fait des enjeux sociétaux liés à la politique. En effet ,ceux-ci doivent « être respectueux des dispositions juridiques qui encadrent la couverture médiatique de tout exercice électoral démocratique et équitable », a alerté le Cnra.

Des questions ont été soulevées notamment le vote des militaires et paramilitaires qui, dans le même temps, doivent assurer également la sécurité. « Dans un souci de rationalisation de leur vote, ils vont exercer leur droit le même jour que les civils.

Ils voteront dans les mêmes bureaux de vote mais ils ne viennent pas s’ajouter, tous les bureaux de vote ont un nombre maximum de 600 électeurs, sachant qu’avant leur nombre pouvait éteindre 900. Ces militaires voteront en priorité et ils s’organiseront pour pouvoir voter
», a expliqué Bernard Casimir Demba Cissé, directeur de la Formation et de la Communication à la Direction des élections.

En période préélectorale, chaque citoyen a le droit de parler d’élection mais tout ce que le Cnra prévoit, c’est de respecter les dispositions aux différentes étapes déterminées. En ce moment-là, on interdit toute déclaration et toute manifestation de soutien à une liste ou à un candidat.

En ce qui concerne les ndogous de presse et les conférences de presse en période de précampagne, M. Sall indique que le journaliste peut les couvrir mais en couvrant, il doit tout faire de sorte que toutes manifestations de soutien ou déclarations de soutien ne puissent pas apparaître dans ce qu’il va proposer aux téléspectateurs, aux auditeurs ou aux lecteurs.

La possibilité de respecter l’équilibre et l’équité avec 47 listes a été également débattu durant cette table-ronde. Pour le membre du Cnra, équilibre et équité ne veut pas dire forcément, traiter l’ensemble des listes. « Ce n’est pas aux médias d’organiser des activités politiques. L’essentiel c’est de ne jamais accorder vraiment une page plus importante de manière flagrante à une liste », a tranché Matar Sall.

Pour finir, le Cnra a invité les différentes responsables des médias audiovisuels, de la presse écrite et en ligne, à lui communiquer, dans les délais les meilleurs, leurs programmes des couvertures de cette campagne pour les élections législatives qui, en l’absence de temps d’antenne préétabli, repose essentiellement sur un traitement pluraliste et équilibré des activités des différents candidats et listes de candidats.

Cheikh Makhfou Diop Leral.net










Hebergeur d'image