leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Législatives à Tivaouane Diacksao : Grosse colère des femmes « cuisinières » payées 5000 Francs Cfa en 21 jours de campagne

La parité imposée sur les listes électorales ne serait-elle que l'arbre qui cache la forêt ? A la faveur de ce qui suit, force nous est de reconnaître que jamais le terme "bétail électoral", n'a été aussi bien employé pour décrire le manque de reconnaissance de l'élite de l'establishment politique pour le travail, ô combien difficile, accompli par le gros des femmes au sein des partis politiques.


Rédigé par leral.net le Dimanche 6 Août 2017 à 18:41 | | 0 commentaire(s)|

Législatives à Tivaouane Diacksao : Grosse colère des femmes « cuisinières » payées 5000 Francs Cfa en 21 jours de campagne
 
Les populations commencent à se réveiller davantage de leur exploitation, pure et simple, par les politiciens. Les femmes ayant accompagné Mme Fatou Bintou Ndiaye de l’Apr, maire de la commune d’arrondissement de Tivaouane Diacksao , qui les a engagées durant les 21 jours de campagne, ne diront pas le contraire.

Pendant toute la campagne des Législatives, elles ont abandonné leurs familles, maris et enfants, pour se mettre dans des conditions difficiles, au service exclusif de Benno ou du Maire de la localité. La promesse financière qui leur a été faite, n’a pas du tout été respectée.

Pour cause, pour avoir cuisiné pendant les 21 jours de campagne à chaque fois pour plus d'une centaine de personnes, elles n’ont reçu que 250 000 de francs cfa à partager entre quatorze femmes. Incroyable. Si certaines femmes ont reçu 15 000 francs d’autres n'ont reçu en tout et pour tout, que 5000 francs.

Ne pouvant digérer cette injustice, elles ont vite ébruité l’affaire, accusant au passage l’intermédiaire, une amie et proche de Madame le Maire, qui a procédé à la distribution des sous et qui aurait détourné de l'
argent . Le moins que l’on puisse dire, c'est que les femmes de cette commune ont finalement compris le sort de « bétail électoral » qui leur est réservé.

Ce qui pousse Moussa Ba de Diack Sao 1 à dire : « C'est fini, je ne laisserai plus ma femme soutenir madame le Maire. C’est irrespectueux ». Si des femmes ont reçu 15 000 ou 5000 francs, d'autres qui ont fait elles, toute la campagne, n’ont rien perçu "Dara et Touss...".

 Et pourtant, durant cette campagne, elles ont applaudi et crié à tire-larigot pour Benno ou madame le Maire de la commune. Elles continuent de déverser leur ire sur cette supposée arnaque de Benno et du maire de 
Tivaouane Diacksao, qui auraient reçu un budget de campagne de 8 millions de fcfa.
 



Libasse Bousso
 
Tivaouane Diack Sao