Leral.net | S'informer en temps réel

Léna Sène a-t-elle définitivement lâché Idrissa Seck pour la finance internationale?

Rédigé par leral.net le Vendredi 23 Septembre 2016 à 20:12 | | 16 commentaire(s)|

Léna Sène a-t-elle définitivement lâché Idrissa Seck pour la finance internationale?
 
Après s’être éclipsé du paysage politique sénégalais, Léna Sène a continué à faire ce qu’elle fait de mieux, loin de la politique, à savoir, la finance internationale. La fille d’Ibrahima Sène a été, «avec 2 entrepreneurs Sénégalais, au nombre des 100 invités au US-Africa forum de 2016 qui s’est tenu le 21 Septembre, 2016 à New York, en marge de la 71e session de l’Assemblée Générale des Nations Unies».
 
Organisé par le département Américain du commerce, en partenariat avec les œuvres philanthropiques de Michael Bloomberg, ancien maire de New York, ce 2e forum (initié pour la 1ème fois en 2014), a traduit la volonté affirmée des Etats Unis de jouer un rôle de premier plan dans le progrès économique et social de l’Afrique, à travers le commerce, les investissements et la promotion du partenariat entre les secteurs privés dans des domaines clés tels que la finance, les investissements en capitaux, l’entreprenariat et l’innovation, les infrastructures, etc…
 
«Il a été question pour le forum de mieux s’interroger sur les conditions d’un partenariat effectif entre le secteur prive Africain et celui des Etats Unis. C’est dans cette perspective que le comité d’organisation du forum a fait appel à des pionniers comme Lena Sène. Dotée d’un portfolio de compétences et d’une expérience avérée dans la finance internationale, le montage et la gestion des projets et d’une ample connaissance des milieux d’affaires Américains, elle constitue, aux yeux des organisateurs, un maillon de la chaine des compétences nécessaires  l’atteinte des objectifs du forum», renseigne le Consultant Mamadou Diop de New York.
 
A cet égard, l’édition de 2014 a enregistré des engagements de trente-trois (33) milliards de dollars en investissements sur l’Afrique, consacrant le continent comme une destination stratégique en termes d’affaires et l’intérêt manifeste des Etats Unis d’y assumer une présence plus importante.
 
La «muse» d’Idrissa Seck a lâché Rewmi pour de bon
 
Directrice de campagne de Rewmi en 2012,  Lena Sène C’est assurément un pari politique raté pour Idrissa Seck et Rewmi qui avaient fait d’elle leur égérie lors des élections présidentielles de 2012 avec le fameux «Idi4President». Autres temps autres mœurs. La fille d’Ibrahima Sène qui a travaillé à la Maison Blanche pourrait presque être un profil en puissance pour la promotion du Sénégal Emergent.
 
Directrice exécutive, chargé du business développement à CGF Bourses, (l’une des plus grandes sociétés de gestion et d’intermédiation financière du monde), la belle, née d’une mère ukrainienne, a lâché Idrissa Seck. Désormais, elle s’affiche plus comme une facilitatrice financière dans la sous-région, mais aussi à l’international.
 
Disparue des radars depuis son apparition orchestrée remarquée au King Fahd Palace, lors du démarrage la campagne (Idy quatrième président) en 2012, la fille d’Ibrahima Sène, avec sa beauté métisse et son CV américain, avait crevé l’écran et charmé plus d’un. C’était une «Venus de Milo» sortie de nulle part qu’on présentait comme un saphir rare made in America, même si elle avait fait ses études secondaires au Sénégal au Lycée d’application Thierno Seydou Nourou Tall de Dakar.
 
Pourtant, elle avait la plastique, l’intégrité et les compétences pour s’conquérir l’électorat sénégalais. Mais, en sortant des cuisses de Jupiter, avec sans passé politique, et juste une filiation génétique d’Ibrahima Sène du PIT, Léna Sène a fait long feu dans le paysage politique sénégalais, puisqu’elle a mis une croix sur Rewmi pour se concentrer sur sa carrière au fin fond des turbulences de Wall Street.  Léna Sène est plutôt amoureuse de la finance internationale...
 
Massène DIOP leral.net