leral.net | S'informer en temps réel

Lendemain de Tabaski : Dépassés par les ordures aux HLM, Madani Sy et ses camarades attaquent la mairie

C’est connu ! Les lendemains de Tabaski sont un véritable casse-tête pour les agents de nettoiement de Dakar. C’est le même rituel cette année encore.


Rédigé par leral.net le Dimanche 3 Septembre 2017 à 13:17 | | 0 commentaire(s)|

Lendemain de Tabaski : Dépassés par les ordures aux HLM, Madani Sy et ses camarades attaquent la mairie
Dans ce sens, les agents de l’Unité de coordination et de gestion des déchets solides (UCG) sont à pied d’œuvre pour rendre Dakar propre après la fête de Tabaski. Toutefois, ils sont confrontés à de sérieux problèmes, notamment au niveau des marchés.

Le Secrétaire général du syndicat du nettoiement en impute la responsabilité aux mairies. Madani Sy déplore cette situation et interpelle les maires.

« Hier, à 16h, les camions ont sillonné tous les quartiers pour enlever les ordures ; ce dimanche, nous devons attaquer les marchés et certains foirals ; au moment où nous vous parlons ( ndlr: 12h), nous sommes au marché des HLM », a-t-il informé dimanche.
 
A l’en croire, la situation est « catastrophique » à cet endroit. « On ne peut pas concevoir que la mairie prenne des taxes au niveau des commerçants, pour assurer le nettoyage sans jamais le faire. L’UCS est sur place avec tous les moyens nécessaires, mais, aucun travailleur de la mairie n’est venu en appoint », a-t-il décrié.

Il fait savoir que les agents de l’UCG « n’ont pas accès au marché ; nous ne prenons que les ordures des grands axes. Mais, comme c’est une situation exceptionnelle, nous le faisons. Sans quoi, les gens vont dire que nous n’avons pas rempli notre mission ».

Pour autant, Madani Sy et ses camarades attendent toujours que les agents de la mairie  viennent à leur rescousse parce que la situation est « catastrophique ».
 
Comme si rien ne venait arrangeait les choses, les bâches installés dans les environs par un promoteur, compliquent davantage le travail de l’UGC.

Cependant, les travailleurs sont sur le terrain et comptent faire le point de la situation cet après-midi. « Parce que les marchés nous causent d’énormes difficultés. Avec ces maires qui prennent des engagements qu’ils ne respectent pas. On ne peut pas concevoir que des réunions se tiennent depuis avant-hier, que les décisions soient pris d’un commun accord et qu’on ne voit aucun agent du nettoiement de la mairie », a dénoncé Madani Sy.



La rédaction de Leral.net
 










Hebergeur d'image