leral.net | S'informer en temps réel

Lendemain du référendum : A Rufisque, les "apéristes" soldent leurs comptes

A l'Alliance pour la République (Apr), c'est l'heure de solder les comptes. Quelques jours après la tenue du référendum, les tendances ont déterré la hache de guerre. A Rufisque, le maire de la commune de Bambilor, en sa qualité de coordonnateur de la coalition Benno Bokk Yakaar, a tenu, hier, une conférence de presse pour mettre le doigt sur ce qu'il appelle « la mauvaise foi de responsables apéristes qui ont battu campagne contre les intérêts de (leur) parti et de (leur) coalition ».


Rédigé par leral.net le Jeudi 24 Mars 2016 à 13:51 | | 19 commentaire(s)|

Mais auparavant, Ndiagne Diop avait tenu à remercier les militants du département de Rufisque, non sans féliciter les alliés membres de la coalition au pouvoir et la jeunesse locale, notamment pour le bon déroulement de la campagne avant de faire l’analyse des résultats dans sa commune qu’il considère comme étant le meilleur score au niveau départemental avec un taux de participation de 69,20 %. Le maire fera remarquer que « malgré les consignes de vote données par le camp du Non et des adversaires nichés au sein de l’Apr, la commune de Bambilor a quand même eu de bons résultats au sortir du référendum ».

A l'en croire, le mouvement Vision Rufisque a été pointé du doigt parce que ses responsables ont donné des consignes à faire voter le Non au niveau de la commune, précisément dans le village de Bambilor où (ils ont) perdu trois bureau de vote» alors que l’opposition y est inexistante. Pire, renseigne-t-il, "à Gorom 2, ils ont demandé à leurs militants de voter non. Il est donc inutile de préciser que c’est les militants de vision Rufisque de Bambilor qui sont ainsi placés au banc des accusés pour « actes d’ostracisme envers le coordonnateur de la commune et les membres du comité électoral ».

Le maire de Bambilor a, par ailleurs, remercié vivement Oumar Guèye, coordonnateur de l’Apr dans le département de Rufisque dont il a confirmé publiquement le leadership. Très en verve, Ndiagne Diop estime qu'ils n'ont pas une opposition politique, mais qu'ils ont en face des gens qui ont des problèmes avec le Président Macky Sall. Le maire de Bambilor ne s’est pas non plus privé d’interpeller le secrétaire général national de l’Apr, afin qu’il mette de l’ordre dans les rangs de leur parti en demandant à "Homère Seck et ses acolytes de se ranger derrière le ministre Oumar Guèye qui a été choisi par tous les dignes fils de Rufisque".

Par rapport aux échéances électorales à venir, le maire de Bambilor a exhorté ses camarades et militants à maintenir la dynamique unitaire qui prévaut dans le département afin de pouvoir relever le défi du second mandat présidentiel en réélisant le Président Macky Sall dès le premier tour en 2019 et une majorité de la coalition a l’Assemblée nationale en 2017.







Hebergeur d'image