leral.net | S'informer en temps réel

Lendemain pluvieuse de Tabaski : l’évacuation des ordures, le casse-tête des ménages

Le ciel continue d’ouvrir ses vannes au lendemain de la Tabaski. Et cette situation met les Dakarois dans le désarroi car, les ordures drainées pendant la fête où des moutons sont immolés, ont du mal à être évacuées. Ce qui rend la capitale sénégalaise hideuse avec ces rues jonchées d’insalubrités.


Rédigé par leral.net le Mardi 13 Septembre 2016 à 13:25 | | 3 commentaire(s)|

Le lendemain de la Tabaski est marquée cette année par des pluies qui inondent Dakar. Cette situation met les familles dans une situation pénible car la question de l’évacuation des ordures, s’ajoutant à la stagnation des eaux présentent un casse-tête pour elles.

L’Unité 25 des Parcelles Assainies n’échappe pas à cette situation. En effet, à l’arrêt communément appelée Monument Serigne Bara, les eaux venant d’autres quartiers et des fosses septiques rendent la circulation impossibles. Ce qui a comme conséquence, la difficulté des charrettes et camions à ordures pour se frayer un passage. Et les ordures qui attendaient d’être évacuées sont exposées devant les domiciles.

C’est la même situation qui se présente de l’autre côté de la route, à l’Unité 24. Ce quartier qui présente beaucoup de points bas, ne trouve pas non plus la solution à l’évacuation des ordures collectées pendant la Tabaski.

A grand Yoff, circuler devinent quasiment impossible. Car, les ordures qui se mêlent aux eaux de pluies, offrent un décor quasiment insoutenable. Et c’est même constant dans d’autres points de collecte de la capitale sénégalaise.

Espérons que la situation va s’améliorer dans les prochaines heures, car, la santé des populations se trouve menacée avec les maladies que peuvent entrainer les ordures en putréfaction, et les eaux stagnantes.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image