leral.net | S'informer en temps réel

Les 12 chantiers pour booster la coopération parlementaire ivoiro-sénégalaise

SENENEWS.COM avec APA – Les présidents des parlements ivoiriens et sénégalais, Guillaume Soro et Moustapha Niasse et leurs délégations respectives ont entamé, jeudi, à la rotonde de l’hémicycle ivoirien, les travaux de la mise en place de partenariat entre les deux institutions, axés autour de 12 chantiers dans plusieurs domaines d’activité.


Rédigé par leral.net le Jeudi 5 Juin 2014 à 23:31 | | 0 commentaire(s)|

Les 12 chantiers pour booster la coopération parlementaire ivoiro-sénégalaise
Après 3heures de huis-clos des deux délégations, les Présidents Guillaume Soro et Moustapha Niasse ont livré à la presse, l’essentiel des travaux qui se « poursuivront durant notre séjour » selon le chef du Parlement sénégalais pour « aboutir à un rapport définitif » qui fera office de communiqué final à la fin de la visite de Moustapha Niasse.

La séance de travail a fait « le point, l’évaluation du protocole de Dakar qui unit nos deux institutions. Nous avons évoqué des questions complémentaires au cours de cette séance » a introduit Guillaume Soro, satisfait, de « la pertinence des questions abordées ».

Pour sa part, Moustapha Niasse a salué la qualité du travail préparatoire effectué par la délégation ivoirienne.

«Si nous sommes allés en profondeur des 12 points sur lesquels nous avons travaillé, c’est parce que les parlementaires ivoiriens ont bien préparé cette séance de travail. Nous avons trouvé un rapport résumant ce qui a été signé à Dakar le 13 juin 2013, au protocole de coopération bilatérale entre les deux parlements (..)» s’est réjoui M. Niasse.

« Nos peuples et nos pays sont soumis à un devoir de réflexion et d’action pour tracer des axes et des voies, pour poser des actes qui sont autant d’éléments pour le programme de développement de la Côte d’Ivoire, du Sénégal, en Afrique de l’ouest, sur le continent et dans le monde » a-t-il précisé.

Les parlements, a rappelé Moustapha Niasse, « ont pour rôle de voter les lois de la République pour permettre à l’Etat de mener des actions de développement dans un cadre légal et de suivre, et de contrôler l’action du gouvernement, c’est-à-dire l’exécutif ».

«Les 12 points sur lesquels nous avons travaillé portent, précisément sur cette double mission du Paarlement. Nous avons ensemble tracé des perspectives acceptées par les deux délégations » a indiqué le PAN du Sénégal.

La délégation sénégalaise, s’est entre autres, renseignée sur la relance économique de la Côte d’Ivoire après une « dure crise » pour atteindre « un taux de croissance plus que satisfaisant » en si peu de temps comme « nous avons présenté le plan Sénégal émergent de 6000 milliards FCFA et pour lequel nous avons déjà mobilisé près des 4/5 » a expliqué Moustapha Niasse.

Les questions de l’éducation, de la santé, du genre et de l’agriculture figurent, également, au nombre des dits chantiers que les deux délégations éplucheront avant la fin de la visite du Président de l’Assemblée nationale, prévue pour dimanche.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image