leral.net | S'informer en temps réel

Les 13 millions de Macky Sall exacerbent les tensions

La visite prochaine du Président Sall à Ziguinchor risque d’être très mouvementée. Ses frères de parti ne parlent plus le même langage. A l’origine, l’argent déboursé par leur mentor.


Rédigé par leral.net le Mercredi 18 Février 2015 à 17:11 | | 1 commentaire(s)|

Les 13 millions de Macky Sall exacerbent les tensions
Des responsables de l’Alliance pour la République (Apr) réclament leur part du gâteau pour l’accueil, la restauration, l’habillement et l’hébergement de leurs militants. Ils disent n’avoir encore rien reçu. Et pourtant, depuis hier, les 13 millions FCfa ont été bel et bien apportés par le député Farba Ngom, avant d’être remis au ministre conseiller Benoît Sambou. La cérémonie de remise s’est déroulée dans un hôtel de la place où militants et responsables politiques de l’Apr à Ziguinchor s’étaient donné rendez- vous.

Rififi à l’Apr : Les 13 millions FCfa du Président Macky Sall, comme lors de sa dernière visite à Ziguinchor, ont plongé l’Alliance pour la République dans un malaise profond. Dans les états-majors comme ceux du Pr Courfia Diawara et d’Aminata Angélique Manga, on parle de nébuleuse et d’argent confisqué par le ministre conseiller Benoît Sambou. «Farba Ngom nous a dit publiquement que l’argent que le Président Macky Sall nous a envoyé (13 millions) pour les préparatifs de sa venue à Ziguinchor, le jeudi prochain, a été remis à Benoît Sambou», explique Lamine Saule Sidibé, responsable politique de l’Apr à Ziguinchor. Le poulain du Pr Courfia Diawara de poursuivre : «Nous n’avons rien reçu de cet argent, qui devait être aussitôt réparti par le ministre conseiller, Benoît Sambou. Le mal est profond. C’est la raison pour laquelle nous interpellons le Président Macky Sall, pour lui dire qu’à 48 heures de sa visite à Ziguinchor, il y a une nébuleuse autour de cet argent qu’il nous a envoyé. Pis, le député Farba Ngom a semé la confusion partout, avant de remettre les 13 millions à Benoît Sambou, dont nous contestons toujours le leadership.»

Même son de cloche du côté des partisans d’Aminata Angélique Manga : «Jusqu’à l’heure où nous vous parlons, Benoît Sambou ne nous a rien donné. Tout ce que nous avons fait, c’est avec les moyens dégagés par notre responsable politique, Aminata Angélique Manga. Nous osons espérer que le scénario de l’année dernière ne va pas se répéter. Et si tel était le cas, le Président Macky Sall va nous entendre, parce que nous n’allons plus tolérer que l’argent envoyé soit confisqué par une tierce personne. C’est scandaleux. Ceci prouve encore une fois que l’Apr à Ziguinchor est minée par des querelles et des tendances», se défend Mamadou Ba. Des proches de la journaliste et du professeur croient que le ministre Benoît Sambou doit avoir de la hauteur. Du côté des proches de Benoît Sambou, on rejette tout en bloc. «Tout ceux qui s’agitent ne veulent que saper le moral de nos troupes. Il faudrait qu’ils mettent fin à leur activisme. Quand le député Farba Ngom était là pour donner l’argent à Benoît Sambou, aucun de leurs responsables politiques, en l’occurrence, Courfia Diawara et Aminata Angélique Manga, n’a pipé mot. Farba Ngom les a tous reçus. Je pense que ces gens ne doivent pas gâcher cette dynamique que nous avons enclenchée à Ziguinchor et qui est saluée aujourd’hui par le président de la République. Nous devons accueillir notre frère secrétaire général national dans l’unité et non dans la division», se défend Marius Bassène, proche de Benoît Sambou, par ailleurs coordinateur régional du mouvement des jeunesses de l’Apr.

Les «apéristes» se regardent en chiens de faïence et demandent l’arbitrage de leur secrétaire général national, Macky Sall. Les 13 millions FCfa sont ainsi répartis : 8 millions pour la commune de Ziguinchor et 5 millions FCfa pour les communautés rurales de Niaguis, d’Adéane, de Boutoupa, de Niassya et d’Enampore.

Les alliés impliqués : «Les partis alliés vont, à l’occasion de cette visite, démontrer leur engagement et leur ancrage dans la coalition Benno book yaakaar», explique leur porte-parole, Ibrahima Badji de la Ld. Qui poursuit : «Nous sommes, du sommet à la base, bien impliqués dans la mobilisation, à tous points de vue. Mieux, depuis quelques jours, nous travaillons en parfaite collaboration avec tous les alliés», a dit M. Badji.

L'Observateur






Hebergeur d'image