leral.net | S'informer en temps réel

Les ’’Cadres’’ de 2002 font main basse sur la Tanière

La relève tarde à prendre forme dans la sélection nationale du Sénégal où les ’’Cadres’’ de 2002 en plus d’avoir dominé les débats lors des quatre premières rencontres pour les éliminatoires combinées CAN-Mondial 2010, reviennent en force avec le rappel de deux des leurs en vue du match amical contre la Libye, le 20 août.


Rédigé par leral.net le Mercredi 13 Août 2008 à 17:17 | | 0 commentaire(s)|

Les ’’Cadres’’ de 2002 font main basse sur la Tanière
En effet, Habib Beye et Salif Diao, les deux ’’nouveaux’’ joueurs appelés par Lamine Ndiaye font justement partie de cette équipe qui avait tant fait rêver à la CAN et à la Coupe du monde 2002.

Le sélectionneur national, Lamine Ndiaye aurait-il pu faire autrement ? Il semble que non, eu égard aux performances en dents de scie de la nouvelle vague. Inconstante en sélection, elle éprouve même des difficultés pour s’imposer en club.

Si après la CAN 2006, notamment après le match contre le Nigeria, on a pu penser que la relève est prête, les dernières sorties de la sélection et l’actualité brûlante des transferts ont douché les optimistes.

Ainsi, à défaut de pouvoir injecter du sang neuf, le sélectionneur national est revenu à la case départ en faisant appel aux ’’papys’’ et cela dans chaque ligne de la sélection.

En plus de l’inamovible Tony Mario Sylva dans les buts, Lamine Ndiaye a rappelé Habib Beye en défense où il va retrouver Abdoulaye Diagne Faye. Absent de la sélection de 2002, ce dernier fait partie de la génération intermédiaire. Même cas de figure pour Ibrahima Faye arrivé dans les bagages de Guy Stephan en 2003 pour les besoins d’un match amical contre le Maroc.

Au milieu de terrain, Lamine Ndiaye en convoquant Salif Diao, a voulu ajouter de l’expérience à la fougue de Kader Mangane et à la vitesse d’Issiar Dia. Le sélectionneur national a d’ailleurs tenu à préciser qu’en plus du talent, ‘’la Tanière a besoin de l’état d’esprit de Diao’’.

En attaque, après l’intermède Babacar Guèye entre 2003 et 2005, on est revenu au duo de choc de 2002, El Hadj Diouf-Henri Camara. Ces deux tiennent la corde et l’attaquant de Zulte Waregem, Mbaye Leye, ne devrait avoir sa chance que dans un système où les Lions joueront avec trois attaquants.

A ce rythme, on ne sera pas surpris si Lamine Ndiaye fait appel à d’autres anciens comme Khalilou Fadiga, Amdy Faye, Pape Bouba Diop et Mamadou Niang. Histoire de donner plus d’allant à la Tanière pour l’important match contre l’Algérie du 5 septembre.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image