Leral.net | S'informer en temps réel



Les Diambars attendus au coeur de la force déployée par la Cedeao

le 27 Avril 2012 à 21:41 | Lu 708 fois

Les forces de la Cedeao seront "immédiatement" déployées au Mali pour surveiller la transition et faire éventuellement face à la rébellion Touaregue. Les militaires sénégalais, réputés pour les missions de maintien de paix, devraient être en première ligne...


Les Diambars attendus au coeur de la force déployée par la Cedeao
Les chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédeao) ont annoncé le déploiement "immédiat" d’une force régionale au Mali. La décision a été prise jeudi 26 avril au terme d’un sommet qui a eu lieu à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Les soldats sénégalais sont attendus pour aider à la constitiution de cette force.

Le président Macky Sall a participé à la rencontre des chefs d’Etat de la Cedeao. Récemment, au Mali, il avait insisté sur la nécessité pour l’Afrique d’agir pour permettre à ce pays de retrouver son intégrité territoriale.

Les autorités militaires sénégalaises ont également pris part aux réunions organisées par leurs collègues de la Cedeao sur la crise au Mali.

Cette force va aider à "sécuriser les organes de la transition et le gouvernement intérimaire de Bamako et de parer à toute éventualité dans l’hypothèse de l’usage de la force pour le recouvrement de l’intégrité territoriale du Mali », selon le président de la commission de la Cédéao, Désiré Kadré Ouédraogo.

Le coup d’Etat intervenu le 22 mars dernier au Mali a précipité le contrôle du nord de ce pays situé à l’Est du Sénégal par des rebelles touareg regroupés au sein du mouvement de libération de l’Asawad et des groupe armés membres d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Le président de la Commission de la Cedeao a précisé que les soldats ouest africains ne vont pas pour le moment combattre en plein désert du Nord malien. « On attend les négociations d’abord. Le premier contingent veillera à sécuriser la transition, mais il n’est pas exclu que des unités combattantes soient envoyées plus tard" en cas d’échec des discussions, a dit M. Ouédraogo.

La Cedeao a par ailleurs fixé la période de transition au Mali à 12 mois. Celle-ci est dirigée par le président de l’Assemblée nationale, Dioncounda Traoré.

L’astrophysicien, Cheikh Modibo Diarra a été désigné pour conduire le gouvernement. Des élections présidentielle et législatives devraient mettre un terme à cette transition.


Source:NETTALI.NET


Plus de Télé
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage