leral.net | S'informer en temps réel

Les Impôts et Domaines balance un redressement fiscal : Wari "oublie" de transférer les 20 milliards du fisc

La direction des Impôt et Domaines ne badine pas avec les retards de reversements des taxes. Depuis quelques jours, des procédures de sommation, de relance et de redressement fiscal sont enclenchées. La société de transfert d'argent Wari est dans le collimateur des inspecteurs de ce démembrements du ministère de l'Economie et des Finances.


Rédigé par leral.net le Jeudi 30 Octobre 2014 à 11:23 | | 5 commentaire(s)|

Les Impôts et Domaines balance un redressement fiscal : Wari "oublie" de transférer les 20 milliards du fisc
La société de transfert d'argent, Wari, est la cible de la direction générale des Impôts et Domaines. Un redressement fiscal de 20 milliards de francs a été adressé à cette dernière par le service Contentieux et recouvrement des Impôts et Domaines. Ce qui fait dire à notre source, qui est au fait de cette affaire de gros sous, que "Wari a peut-être oublié de reverser au fisc le cumul des taxes exigées par la législation sénégalaise en matière de transfert d'argent".

Il s'agit d'une rocambolesque affaire d'argent qui aurait transité en Angleterre et dont les répercussions se font sentir, aujourd'hui, au Sénégal. La législation en matière de transfert d'argent prévoit le reversement de taxes au Trésor public et de l'administration douanière, notamment pour les envois en provenance des pays étrangers, provider. Ladite société de transfert d'argent aurait ouvert un compte bancaire à Citibank à Londres. "Une manière de contourner les rigueurs de la législation sénégalaise en la matière", renchérit notre interlocuteur.

Le cumul des taxes considérées comme étant non reversées par la direction des Impôts et Domaines a atteint la barre des 8 milliards de francs. Compte tenu des pénalités appliquées suite à ces manquements, le service Contentieux des Impôts et Domaines a notifié à Wari un redressement fiscal de 20 milliards de francs.

Du côté de la direction de la société Wari, les montants exigés par les Impôts et Domaines ont été contestés par courrier. Les responsables de Wari que nous avons tentés de joindre, en vain, veulent d'ailleurs, selon nos sources, rencontrer les services fiscaux pour un pointage contradictoire. Quoi qu'il en soit, l'histoire du compte bancaire de Citibank Londres fait "coincer les discussions" entre les deux parties.

De nouveaux développements sont annoncés, dans cette affaire, dans les prochaines heures. Grand Place suit de très près l'évolution de ce dossier tout en ouvrant ses colonnes aux responsables de la société Wari.

Grand Place






Hebergeur d'image