Leral.net | S'informer en temps réel

Les Jeux olympiques sous la menace de grèves

le 20 Juillet 2012 à 09:04 | Lu 424 fois

Les agents de l'immigration débraieront la veille de l'ouverture, entraînant un risque de chaos dans les aéroports.


Les Jeux olympiques sous la menace de grèves
Après la débâcle de la sécurité, une grève des services d'immigration et des conducteurs de trains menace à présent les Jeux olympiques de Londres. Le principal syndicat de fonctionnaires du ministère de l'Intérieur a déposé un préavis de grève pour jeudi prochain, veille de l'ouverture des Jeux, l'un des jours les plus chargés d'arrivées de visiteurs au Royaume-Uni. Il a également indiqué que ses membres refuseraient toute heure supplémentaire jusqu'au 20 août.

Déjà chaotique en temps normal, du fait du manque de personnel, le franchissement des frontières aux aéroports du pays pourrait devenir un cauchemar. Des files d'attente jusqu'à trois heures à Heathrow aux heures de pointe défrayaient déjà la chronique depuis le début du printemps. Quelque 500 agents ont été envoyés en renfort aux postes frontières du premier aéroport européen depuis lundi. Mais, selon un inspecteur, leur manque d'expérience risque d'allonger les procédures. Plus de 100.000 passagers supplémentaires sont attendus à Heathrow durant les jours les plus chargés des JO, ce qui représente une hausse de 20 %.

Les effectifs en baisse de 22%
Le syndicat PCS (Public and Commercial Services Union) du ministère de l'Intérieur proteste contre les réductions d'effectifs, le gel des salaires et la privatisation des services publics. Le United Kingdom Border Agency fait face à une réduction de 22 % de ses effectifs, soit 5300 postes, en raison du programme d'austérité du gouvernement Cameron, après avoir déjà subi 1500 suppressions en 2010. PCS juge ces coupes «intenables» d'autant que les contrôles ont dû être renforcés après des polémiques sur un examen laxiste des passeports des immigrants. D'où les délais d'attente qui s'allongent.

«Le gouvernement connaît le problème depuis très longtemps mais a préféré ne rien faire, dénonce Mark Serwotka, secrétaire général de PCS. Il a agi en totale irresponsabilité en supprimant tant de postes et a simplement essayé de masquer le problème en déployant des agents mal formés à nos frontières. Nous sommes à un point de rupture.»

«Personne ne devrait faire grève durant les Jeux olympiques»
Le premier ministre, David Cameron, s'est indigné contre ce mot d'ordre de grève «injustifié». Un mouvement «honteux», selon la ministre de l'Intérieur, Theresa May. Le leader de l'opposition travailliste, Ed Miliband, estime que «personne ne devrait faire grève durant les Jeux olympiques».

Les fonctionnaires de l'Intérieur sont les derniers en date à miser sur l'opportunité des JO pour faire entendre leurs revendications. Les chauffeurs de bus de Londres ont obtenu, après une journée de grève, une prime de 577 livres (735 euros) pour compenser leur surcharge de travail durant les Jeux. Les conducteurs du métro avaient négocié eux aussi un bonus exceptionnel, prix de la paix sociale. À leur tour, les machinistes du réseau de trains East Midlands ont annoncé trois jours de débrayage à partir du 6 août pour des revendications sur leurs retraites.



Par Florentin Collomp


Plus de Télé
< >

Dimanche 4 Décembre 2016 - 20:39 Yahya Jammeh félicité par les Etats-Unis

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage