leral.net | S'informer en temps réel

Les Mathématiques : langage sacré et incréé de Dieu ou le Coran, Livre Numérique S. 83, V18 (AHMED KHALIFA NIASSE )

Déjà à la page 121 de mon livre Dynamique du Wolof, Edition Ifan, j’annonçais : « Einstein n’était qu’un Sérére téméraire……… ». Le Coran cosmique, celui du début de la Création, était, lui-même, un concentré énergétique si intense qu’il a déclenché le Bigbang, « Kun fa yakun ». Cette expression émet des vibrations assimilables à celles décrites dans la théorie du même nom, chère aux savants de la Mécanique Quantique.


Rédigé par leral.net le Lundi 20 Juin 2016 à 18:40 | | 18 commentaire(s)|

D’ailleurs, comme vous le remarquerez, l’écriture arabe utilisée alors consistait en cordes pouvant prendre toutes les formes. Le « kun » recèle le chiffre 7 , à l’origine 70. C’est-à-dire 7+0=7. Et nous mène aux nombres premiers.
Ce langage universel permet de tout créer, de tout comprendre. Les Mathématiques n’ont pas une fin.
Tous les grands mathématiciens ont frôlé la folie. Certains s’y sont installés définitivement. Einstein, lui-même, par ses mathématiques, disait vouloir entrer dans la « mentalité » de Dieu.
Les mathématiques viennent, donc, de Dieu lui-même ; elles mènent aussi vers Lui. Les vibrations en question lient l’homme à Dieu par le mouvement du cœur.
Tous les médecins savent déceler le bruit d’un organe dont l’amplification lui permet de devenir une caisse de résonnance. Les vibrations du cœur dont le mode de fonctionnement est gouverné par le mot ALLAH. Le cœur, les organes, la faune, la flore, les machines, la météorologie, la gravitation, la matière, l’antimatière, la matière noire, les trous noirs, les étoiles, les montagnes, les océans sont gouvernés par le nom suprême de Dieu. Même dans un proton il y a 99% de vide correspondant aux 99 noms de Dieu. 11 dimensions sont en relation avec ce même chiffre 99 et le 33 du tassab. 33X3=99 noms de Dieu.
L’existant unique du proton, donc de l’infiniment petit, est aussi l’être unique de l’Univers et du Multivers.
Le développement de ce qui vient d’être dit sera l’objet, cinq heures durant, d’un débat avec de très larges discussions, sans tabou, le 22 de ce mois à l’UCAD2. Avec les étudiants et les professeurs de l’UCAD et des universités privées de Dakar, des centres de formation, des différents centres d’excellence.
Il sera temps de sortir l’Islam et le Coran de la sphère de folklore où ils sont confinés pour les ramener aux dimensions du savoir, objet de la Première Révélation. Et qui commence par le mot : « Apprends »
« Apprends au nom de ton Seigneur, Celui qui a enseigné par la plume et qui a appris à l’homme ce qu’il ne saurait »
De 16h à 21h nous partagerons un ndogou bien garni et aussi le savoir intellectuel et spirituel sans lequel l’homme serait comme un animal dépourvu de tout savoir utile.







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image