Les Rewmistes dénoncent "un deal pour se partager des parcelles et autres avantages" entre Talla Sylla et les 3 maires d'Idrissa Seck

Le maire de Thiès Talla Sylla et les trois autres maires en l'occurrence Pape Bassirou Diop de Thiès-Est, Lamine Diallo de Thiès-Nord et Alioune Sow de Thiès-Ouest, séjournent ensemble en France. Ce qui n'est pas du goût de certains responsables de Rewmi, qui sont montés hier au créneau lors d'un point de presse, pour dénoncer. Selon leur porte-parole Ousseynou Guèye, Talla Sylla et ses amis sont en train de fomenter "un deal pour se partager des parcelles et autres avantages.


Rédigé par leral.net le Jeudi 19 Octobre 2017 à 13:35 | | 0 commentaire(s)|

Les Rewmistes dénoncent "un deal pour se partager des parcelles et autres avantages" entre Talla Sylla et les 3 maires d'Idrissa Seck
Bien avant les dernières élections législative, la tension était vive entre le maire de Thiès Talla Sylla élu sur la liste de la coalition d'Idrissa Seck et les responsables de Rewmi. La situation était telle que toutes les occasions étaient bonnes pour les maires des communes de Thiès-Est, Thiès-Ouest et Thiès-Nord, en l'occurrence Pape Bassirou Diop, Alioune Sow et Lamine Diallo (bras politique d'Idrissa Seck) de tirer à boulets rouges sur Talla Sylla. Et évidemment, ce dernier leur rendait les coups, ce qui donnait un cocktail pouvant exploser à tout moment. C'est dans ces conditions que s'est déroulée la campagne électorale sur fond de duel à distance entre Idrssa Seck et Talal Sylla, nous renseigne le journal l'As.

Mais actuellement, les trois maires et Talla Sylla séjournent ensemble en France, ce qui suscite diverses interrogations. Certains responsables de Rewmi n'ont pas manqué de dénoncer cette situation, lors d'un point de presse tenu dans le bureau d'Idrissa Seck au cybercampus, quartier général de Rewmi à Thiès. Selon Ousseynou Guèye porte-parole des protestataires, il affleure "un parfum de deal aux abords de la Seine, pour se partager des parcelles et autres avantages".

En effet, argumente-t-il, les différents maires voulaient procéder à des lotissements mais les divergences politiques ont constitué un obstacle, aucun d'eux ne pouvant effectuer un tel acte sans l'assentiment de Talla Sylla et vice-versa. "Les maires Rewmistes des trois communes ont décidé de leur propre chef ,d'entamer des négociations avec le maire Talla Sylla qui, en pleine alliance avec Idrissa Seck, l'avait trahi de façon lâche. Ces dealers des temps modernes ont utilisé les modestes moyens du contribuable Thièssois, pour faire un onéreux voyage, sans la moindre invitation d'une ville partenaire", tonnent les protestataires.

Selon Ousseynou Guèye, les Rewmistes de Thiès considèrent cette démarche comme une trahison, susceptible de fragiliser les bases du parti à Thiès. Une telle attitude est incompréhensible de leur part, indique-t-i, car Talla Sylla a posé des actes malsains à l'endroit du leader de Rewmi.

Dans ce sillage, il a rappelé "le coup de Talla Sylla", consistant à refuser de donner le compte de gestion et le compte administratif, poussant ainsi l'autorité administrative à approuver le budget sans le vote du conseil municipal. Pour toutes ces raisons, dit-il, il y a anguille sous roche, sur le fait que ces quatre mairies puissent se retrouver en France.

Selon lui, contrairement à ce qu'avancent certains, les maires de Thiès-Nord ne sont pas invités par l'Association des maires francophones, car n'en faisant pas partie, contrairement au maire de Thiès Talla Sylla. Il se susurre également que les maires veulent mettre en place une commission de réaffection de certaines parcelles. C'est inacceptable et louche. Une information judiciaire doit être ouverte sur cette question. A l'en croire, les partis politiques et la société civile sont interpellés pour que cette affaire soit tirée au clair.










Hebergeur d'image