leral.net | S'informer en temps réel

Les Sénégalais ont-ils cessé d'être sur le droit chemin? (Par Maké Dagnokho)

LERAL.NET - Le journaliste Maké Dagnokho trempe sa plume dans l'encre de la paix pour rappeler aux sénégalais les principes qui régissent ce beau pays. Lisez sa contribution.


Rédigé par leral.net le Mardi 10 Janvier 2012 à 13:19 | | 1 commentaire(s)|

Les  Sénégalais ont-ils cessé d'être sur le droit chemin? (Par Maké Dagnokho)
Le Sénégal, notre cher pays, traverse une période délicate. La tension est vive dans ce contexte préélectoral.La violence verbale et physique a fini de s’installer. La peur habite les populations.L’inquiétude gagne les chancelleries. Les appels à la paix et à la sérénité fusent de partout. Le cœur du pays bat au rythme de la pré-campagne présidentielle. Une candidature retient tous les souffles. Elle divise la classe politique et la société civile. Il s’agit de celle du président sortant. D’un côté, les partisans du Président Wade rejettent la probabilité d’une candidature invalide de leur ‘champion’. D’un autre côté, on crie au scandale : violation de la Loi suprême. La participation du candidat investi des Fal 2012 à la présidentielle du 26 février serait une violation de la Constitution. Les adversaires du pouvoir avertissent et menaces.

La vieille démocratie sénégalaise grelotte. La pirogue sunugal tangue dangereusement en eaux troubles. Le peuple retient son souffle. Les partenaires au développement observent. Des amis de mon pays mènent discrètement leur médiation. Le Conseil constitutionnel retient l’attention de tous. Fers de lance de tous les combats démocratiques, quelques jeunes croupissent déjà en prison. Un autre jeune, feu Ndiaga Diouf (paix à son âme), laisse les siens dans l’émotion et la tristesse.

Sur un autre registre, la politique intérieure est perturbée par la situation en Casamance.L’armée nationale subit des pertes récurrentes dans ses rangs. Certains éléments sont pris en otage. Une donne presque nouvelle dans ce conflit qui n’a que trop duré.Une pensée pieuse aux soldats disparus.

A quelques jours du Grand Magal de Touba, il est important de rappeler cette belle assertion du vénéré Cheikh Ahmadou Bamba : ‘La paix est avec celui qui est sur le droit chemin.’ Je me pose la question de savoir si les Sénégalais ont cessé d’être sur le droit chemin. Le message de Khadimou Rassoul est intemporel et immuable.Régulateur social hors pair, le Fondateur de la Mouridiya a semé partout la paix. Il a cultivé cette paix dans le cœur et l’esprit de ses disciples.L’éducation spirituelle de Khadimou Rassoul repose essentiellement sur le respect de l’autre, l’amour du travail, l’éthique et la justice. Le vénéré guide religieux avait, durant toute sa vie, placé la tolérance au cœur des relations humaines. Mieux, il a toujours enseigné que le mot islam vient de la même racine arabe que le mot paix. Et le Coran réprouve la violence comme un événement anormal contraire à la volonté de Dieu.

Il est important de rappeler le message de Cheikh Ahmadou Bamba pendant cette période d’incertitudes. Nombreux sont ses talibés parmi ceux qui cherchent le pouvoir et ceux qui gouvernent. Avez-vous le droit, chers acteurs politiques, de mettre ce pays sens dessus dessous ? Le meilleur hommage que vous pouvez rendre aux pères fondateurs de cette belle et grande Nation, c’est de préserver jalousement leur héritage. Avant de le léguer intact aux nouvelles générations. Le retour aux valeurs sûres est devenu un impératif dans ce pays.

La violence ne mène nulle part et elle n’épargne personne. Qui veut la paix, cultive la paix. Je ne suis pas surpris lorsque des jeunes issus des familles Mbacké, Bousso et Fall créent un mouvement ‘Diame Gueune Aye’. Et appellent un confrère, en l’occurrence Samba Kara Ndiaye, pour présider ce mouvement afin de promouvoir la paix au Sénégal et dans le monde. Qu’Allah le Tout-Puissant, dans Sa Miséricorde, protège mon pays. Amine !

Maké DANGNOKHO, Journaliste- Ecrivain




1.Posté par taffy kara le 28/01/2012 11:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

jarama NOREYNI

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image