Leral.net | S'informer en temps réel



Les USA ordonnent le départ d`employés de l`ambassade

Rédigé par (Plus d'informations demain sur leral .net) le 20 Décembre 2010 à 01:20 | Lu 847 fois

Les Etats-Unis ont ordonné dimanche aux employés non-essentiels de leur ambassade en Côte d`Ivoire et à leurs familles de quitter le pays, a annoncé le département d`Etat dans un communiqué.


Les USA ordonnent le départ d`employés de l`ambassade
Le ministère américain des Affaires étrangères justifie sa décision par la
« détérioration de la situation politique et sécuritaire » dans la capitale
économique du pays Abidjan et par un « sentiment anti-occidental croissant »
dans le pays.
Il déconseille également aux ressortissants américains de se rendre en Côte
d`Ivoire. Pour ceux qui se trouvent dans le pays, il conseille de profiter du
fait que des compagnies aériennes desservent encore la Côte d`Ivoire et que
les frontières sont ouvertes pour partir.
Le département d`Etat rappelle que la section consulaire de l`ambassade à
Abidjan « a temporairement restreint tous les services consulaires à
l`exception des services d`urgence pour les citoyens américains ».
Cet ordre intervient deux jours après qu`il a « autorisé » le personnel
non-essentiel de son ambassade à quitter le pays, signe de l`inquiétude
croissante de Washington face à l`évolution de la situation en Côte d`Ivoire.
Plus de 50 personnes ont été tués et plus de 200 blessées dans des
violences depuis jeudi entre les partisans de Laurent Gbagbo et d`Alassane
Ouattara, qui se disputent la présidence à la suite du scrutin controversé du
28 novembre, selon la Haut commissaire aux droits de l`homme de l`ONU, Navi
Pillay.
Au cours de ces violences, le périmètre extérieur de l`ambassade américaine
avait été touché jeudi par une roquette, sans faire toutefois de victime.
Les Nations unies, qui reconnaissent Ouattara comme président élu et
demandent sans relâche à Gbagbo de partir, ont dénoncé dimanche des
« violations massives des droits de l`homme » et rejeté l`exigence de Laurent
Gbagbo d`un retrait des Casques bleu.
Washington s`est de son côté dit « prêt à imposer des sanctions ciblées »
contre Laurent Gbagbo, sa famille immédiate et le cercle de ses proches s`il
devait continuer à revendiquer illégitimement le pouvoir », selon le
porte-parole du département d`Etat, Philip Crowley.
afp


1.Posté par Bozz le 20/12/2010 17:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et c'est avec juste raison!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site