Leral.net | S'informer en temps réel



Les africaines dépenseraient 7 milliards USD par an pour des faux cheveux

Rédigé par ( Les News ) le 12 Mars 2015 à 01:21 | Lu 1161 fois

Les africaines dépenseraient 7 milliards USD par an pour des faux cheveux
Selon « Euromonitor International », les gens, en Afrique du Sud, au Nigeria et au Cameroun dépensent à eux seuls 1,1 milliard de dollars en produits de soins capillaires. Cela … By admin septembre 25, 2014 5 118 0 Selon « Euromonitor International », les gens, en Afrique du Sud, au Nigeria et au Cameroun dépensent à eux seuls 1,1 milliard de dollars en produits de soins capillaires. Cela inclut les shampoings, les lotions et les défrisant. La sommes apportée par les faux cheveux dépasse, cependant de loin ce nombre. Selon des témoignages, les cheveux secs (tissages, perruques et extensions) industrie est estimé à environ 6 milliards de dollars par an. Extension des cheveux par tissage. L’industrie de la coiffure africaine est devenue si grande qu’Unilever a maintenant un salon à Johannesburg bénéficiant de sa gamme complète de produits. Puis , il y a « L’Oréal », qui cherche à faire plus de recherches sur les cheveux et la peau afro tant la marque élargit sa gamme « Dark and Lovely » et autres produits défrisant. « L’Oréal » a aussi des usines en Afrique du Sud et au Kenya, pour fournir la moitié des produits qu’elle distribue dans toute l’Afrique. Une grande partie de cette croissance est survenu seulement depuis les 10 dernières années selon le directeur général de « L’Oréal Afrique du Sud » Bertrand de Laleu. « Les africaines sont probablement les plus audacieuses quand il s’agit de styles de cheveux », explique-t-il à Reuters ». Il a laissé entendre que cette aventure est le résultat de la façon beaucoup plus accessibles d’options différentes. « Tout à coup, vous pouvez jouer avec de nouveaux outils qui n’existaient pas ou qui étaient hors de prix ». Kabir Mohamed, directeur général de « South Africa’s Buhle Braids » a souligné qu’en Afrique du Sud, il y a plus de 100 marques différentes de cheveux, cognant le marché dans ce seul pays pour 600 millions de dollars! La majorité des cheveux vendus en Afrique viennent d’Asie et sont composée de fibres synthétiques moins chers. Les cheveux naturels sont proposés, mais ils coûtent un peu plus cher, ce n’est pas un choc pour les connaisseurs. débourser de grosses sommes pour obtenir des cheveux n’est pas une chose nouvelle pour les femmes noires. Dès 2013, des études de marché a constaté que l’industrie des soins pour cheveux noirs était un marché de 684,000,000 de dollars. Cette estimation augmente à 500 milliards de dollars si on inclus les extensions et les ventes des fournisseurs indépendants. p