leral.net | S'informer en temps réel

Les agresseurs d’un étudiant béninois condamnés à la perpétuité

COUR D’ASSISES DE DAKAR : AGRESSION MORTELLE

La Cour d’assises de Dakar, a condamné ce lundi 14 mai deux agresseurs aux travaux forcés à perpétuité. Yankhoba Sima et Mballo Dieng avaient agressé mortellement un étudiant béninois.


Rédigé par leral.net le Mardi 15 Mai 2012 à 13:11 | | 2 commentaire(s)|

Les agresseurs d’un étudiant béninois condamnés à la perpétuité
Agés respectivement de 29 et 23 ans, Yankhoba Sima et Mballo Dieng devront purger une peine de prison à vie. Dans la nuit du 25 au 26 juin 2007, ils ont agressé l’étudiant Aurélien Savi de Tové, décédé après son évacuation.

Agé de 21 ans, celui-ci revenait d’une séance de révision avec deux autres étudiantes. Pris à partie par les agresseurs (les deux accusés ainsi qu’un certain Houda Mbaye en fuite et un mineur jugé déjà devant le tribunal des mineurs et condamné à trois ans), Aurélien a reçu plusieurs coups de coup avant d’être dépouillé de son téléphone portable. Ses accompagnantes seront délestées de la même manière de leurs appareils.

Arrêté grâce à une réquisition de la Sonatel, Yankhoba Sima a désigné Mballo Dieng comme étant l’instigateur de l’agression à laquelle Houda Mbaye a aussi participé.

Il a précisé avoir pris le téléphone de marque "Panasonic" de la victime après avoir remis 5.000 francs à chacun de ses acolytes. Et d’ajouter que Houda a récupéré le téléphone "Samsung" pris sur l’une des étudiantes contre la remise de 5.000 francs à Mballo Dieng.

Ce dernier, confirmant cette déclaration, a fait savoir aux enquêteurs qu’ils avaient ingurgité des comprimés barbituriques que Sima leur avait distribués avant la commission des faits.

Après près de cinq ans de détention préventive, les accusés sont revenus sur leurs aveux. Mballo Dieng a soutenu qu’il n’a pas participé à l’agression. Il a laissé entendre avoir pris congé de ses amis lorsqu’il a vu que Houda Mbaye (leur 3ème acolyte en fuite) détenait un couteau par devers lui.

Quant à Yankhoba Sima, il a tenté de faire porter le chapeau à Houda Mbaye. Aussi a-t-il évoqué l’amnésie arguant qu’il était ivre la nuit des faits.

Acculé par le président, il a reconnu sa participation à l’agression. Toutefois, il a indiqué que son rôle consistait à intimider les deux étudiantes avec son couteau. « Alors que je brandissais mon couteau, j’ai entendu dire : « il m’a blessé », s’est défendu Yankhoba Sima.

Non convaincu par ses arguments de défense, l’avocat de la partie civile a demandé à la Cour de ne pas donner de chance aux accusés, pour le restant de leur vie.

Pour cela, l’avocat général a estimé que Yankhoba et Mballo doivent être condamnés aux travaux forcés à perpétuité.

L’avocat de Yankhoba Sima a plaidé la clémence pour son client en demandant que l’association de malfaiteurs soit écartée. Quant au conseil de Mballo Dieng, il a plaidé l’acquittement.

Après délibéré, les accusés ont été déclarés coupables d’association de malfaiteurs, de vol en réunion commis la nuit avec violence ayant entraîné la mort, et de détention d’arme blanche. Ils ont écopé des travaux forcés à perpétuité et au paiement du franc symbolique.


Aïcha Touré nettali.net



1.Posté par Issa le 15/05/2012 13:59 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Alhamdoulilah deux malfaiteurs de moin

2.Posté par loulou le 15/05/2012 15:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

enfin justice est faite sur cette affaire

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image