leral.net | S'informer en temps réel

Les aveux de Mbaye Ndiaye, ex-ministre de l'Intérieur : "Oui, ma fille Touty Ndiaye était agent à Snedai ; Oui, c'est moi qui ai signé le contrat de Bictogo..."


Rédigé par leral.net le Mardi 7 Juin 2016 à 01:46 | | 37 commentaire(s)|

C'est la fin des cogitations et supputations au sujet du ministre qui avait apposé sa signature sur le fameux contrat qui dispensait l'homme d'affaires ivoirien, Adama Bictogo du versement de la part de l'Etat pour chaque visa délivré (50%) en lieu et place du Premier ministre d'alors Abdoul Mbaye. En effet, Actusen.com a appris de sources généralement bien informées que ce ministre n'est ni plus ni moins que l'ancien ministre de l'Intérieur, Mbaye Ndiaye.

Il s'agissait, en réalité, du contrat relatif à la fabrication de visas biométriques et de visas d’entrée au Sénégal qu'avaient signé le Gouvernement du Sénégal et la Société de l'Ivoirien SNEDAI.

Joint par téléphone par Actusen.com, le ministre de l'Intérieur d'alors ne cherche pas l'explication au Ciel pour passer à table. Pour cause, Mbaye Ndiaye a avoué à Actusen.com avoir été bel et bien le ministre signataire du fameux contrat portant sur le scandale de 12 milliards F Cfa. Mais il se défausse... : "Je l'avais signé, au nom de l'Etat", dit-il.

A son avis, "le Sénégal devait se féliciter de la signature de ce contrat car il visait à se prémunir contre le terrorisme, c'était pour des raisons de sécurité..." a-t-il tenté de se justifier.

Refusant de "tomber" tout seul, l'actuel ministre d'Etat embraie en ces termes : "Si j'ai signé le contrat, c'est parce que j'agissais au nom et pour le compte de l'Etat. Donc, l'ancien Premier ministre, Abdoul Mbaye, ne peut pas fuir ses responsabilités".

Mieux, ajoutr Mbaye Ndiaye : "le Sénégal devait s'en féliciter, car ce contrat visait à se prémunir du terrorisme. C'était pour des raisons de sécurité".

Quid de sa fille Touty Ndiaye créditée d'avoir été agent à la Société SNEDAI de l'Ivoirien Adama Bictogo ? Là aussi, le très éphémère ministre de l'Intérieur passe aux aveux : "Oui, ma fille Touty Ndiaye y travaillait, mais elle n'y est plus", révèle-t-il.

"Alors, monsieur le Ministre d'Etat, est-ce qu'il n'existe pas, dans ce cas, une relation de causalité entre les fonctions de Touty Ndiaye dans les Services de l'homme d'affaires Adama Bictogo et la signature du contrat de la controverse ?", relance le site Actusen.com. Réponse laconique de Mbaye Ndiaye au bout du fil : "nul ne peut noircir mon image".

KL'ex-Pm Abdoul Mbaye faisait bel et bien allusion au ministre de l'Intérieur d'alors, Mbaye Ndiaye

On se souvient qu'il y a de cela quelques jours, Abdoul Mbaye, s'était fendu d'un communiqué, pour livrer sa part de vérité sur ce contrat de «concession» entre Adama Bictogo et l’Etat du Sénégal, alors qu'il était encore en fonction.

A cet effet, le nouvel opposant au Président Macky Sall a indiqué que son rôle, dans cette affaire, s’est juste limité à assurer le suivi d’une directive du Chef de l’Etat. Autrement dit, le contrat de concession entre l'Etat du Sénégal et Bictogo a été signé «sans avoir reçu au préalable l'approbation du Premier ministre», écrivait, dans son texte, Abdoul Mbaye.

Ce dernier ne s'en est pas arrêté là. Car, d'après lui, lorsqu'on lui a présenté le document pour une signature qui dispensait Adama Bictogo du versement de la part de l'Etat pour chaque visa délivré (50%)un, il a réclamé les détails du contrat au ministre Mbaye Ndiaye.

M. Abdoul Mbaye de poursuivre : "Il était important pour moi de disposer des arguments statistiques certains qui pourraient, si nécessaire, faire remettre en cause objectivement cette décision d’instauration de visas et surtout les modalités de sa mise en œuvre".
Entre les dénégations et démentis de M. Mbaye Ndiaye (ex ministre de l'Intérieur) et les allégations de M. Abdoul Mbaye (ex PM) quelle version prendre pour argent comptant ?






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image