leral.net | S'informer en temps réel

Les basses manoeuvres de Farba Ngom à Matam: Il fait encore parler de lui

Des voix se sont élevées dans la commune d’Ogo, suite aux élections locales. Et les militants ont dans leur majorité accusé un seul homme : Farba Ngom, l’homme des Magouilles
En effet, selon un communiqué qui nous est parvenu, des magouilles auraient été décelées à l’issue du partage des postes de conseillers.


Rédigé par leral.net le Jeudi 24 Juillet 2014 à 22:51 | | 0 commentaire(s)|

Les basses manoeuvres de Farba Ngom à Matam:  Il fait encore parler de lui
"La tête de liste majoritaire, la coalition Benno Bokk Yakaar (Bby), M. Abdoul Ndiaye, devait obtenir vingt-et-un (21) conseillers, la 2ème personne en l’occurrence M. Kane Diallo, devait obtenir cinq (5) conseillers », peut-on lire dans le communiqué.
Mais à la surprise générale, la tête de liste, à savoir Mr Abdoul Ndiaye, a obtenu douze (12) voix contre vingt-cinq (25) voix pour M. Kane Diallo, qui a ainsi coiffé son adversaire au poteau.
« Tout en restant sur cette même lignée de surprises, M. Oumar Sall est nommé 3ème conseiller alors qu’il a été bel et bien battu dans son propre village à Dianthialy.
Le plus grand score de la commune pour la coalition Benno Bokk Yakaar (Bby), a eu lieu dans le fief de la tête de liste majoritaire (Mr Abdoul Ndiaye), plus précisément à Diandjoly, avec un écart de près de quatre-cent-six (406) voix devant les autres prétendants. Et jusque-là, il n’a rien eu au sein de la commune », nous apprend-t-on également.
Le communiqué laisse aussi entendre que « toute cette manigance a été possible, avec l’appui de certains responsables politiques de l’ Apr de la région de MATAM. Comme Farba Ngom ».
« Nous dénonçons avec vigueur de tels agissements, car ils constituent un acte injuste et intolérable.
Tout en restant convaincu qu’un jour la vérité finira par triompher », renseigne la correspondance qui poursuit : « au sortir de cette élection, nous retiendrons que l’ace 3 de la décentralisation, initié par le Président de la République son excellence Macky Sall, soit mis en œuvre pour les prochaines échéances électorales. Pour que les maires soient élus par les populations au suffrage universel direct et non par les mécontentements de certains militants de l’ Apr ».
Xibaaru.com






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image