leral.net | S'informer en temps réel

Les cadres libéraux à Abdou Diouf: "Il tente d'effacer maladroitement son passage peu glorieux à la tête du pays"

Les cadres du Parti démocratique sénégalais réagissent au livre de l'ancien Président Abdou Diouf. Selon eux, ce dernier, "faisant fi de la dénonciation des somptueuses et nébuleuses dépenses liées à l'organisation du sommet de Dakar, cherche à réapparaître dans la conscience collective des Sénégalais, à travers ses "Mémoires" par lesquels il tente d'effacer maladroitement son passage peu glorieux à la tête du Sénégal".


Rédigé par leral.net le Mardi 18 Novembre 2014 à 10:15 | | 19 commentaire(s)|

Les cadres libéraux à Abdou Diouf: "Il tente d'effacer maladroitement son passage peu glorieux à la tête du pays"
Abdou Diouf a soutenu dans son livre qu'il n'y avait pas eu de détenus durant son magistère. Les cadres libéraux démentent et citent les arrestations de Me Abdoulaye Wade. "Le magistère suprême d'Abdou Diouf dauphin nommé par Senghor a été empreint de violations des droits de l'homme, d'emprisonnements de son principal adversaire politique d'alors, Me Abdoulaye Wade, de hold up électoraux suivis de violences (1983, 1988, 1993, 1996, 1998), de meurtres (assassinat de Me Babacar Sèye, morts de 16 policiers, des milliers de morts en Casamance), de scandales économiques", accusent-ils.
Les cadres du Pds n'oublient pas "la fameuse loi Niadiar Sène qui allait faire d'Abdou Diouf un chef d'Etat à vie si toutefois, il était réélu en 2000. C'est ce même Abdou Diouf , au service exclusif de la Françafrique et des intérêts des lobbies français, cité à tort ou à raison parmi les complices de Blaise Compaoré dans l'assassinat de Thomas Sankara, qui a été finalement récompensé par la France en le mettant à la tête de l'OIF".
Selon toujours les cadres libéraux, les "Mémoires" d'Abdou Diouf ne devraient pas certainement occulter la générosité légendaire et l'esprit de dépassement de son successeur Me Abdoulaye Wade qui lui a pardonné et sauvé ses hommes de la prison en 2000.
Ainsi, d'après eux, " sa sortie fortement médiatisée s'inscrit dans sa logique d'appuyer la servitude de Macky Sall à la France au détriment du Sénégal".






Hebergeur d'image