leral.net | S'informer en temps réel

Les caricatures provocatrices et agressives sont préméditées et planifiées pour stigmatiser Le Prophète de l’Humanité et l’Islam

‘’Certes, tu es au dessus des Bons comportements’’ Verset, 4. Sourate La Plume.


Rédigé par leral.net le Mardi 20 Janvier 2015 à 18:39 | | 4 commentaire(s)|

Les caricatures provocatrices et agressives sont préméditées et planifiées pour stigmatiser Le Prophète de l’Humanité et l’Islam
Sont des expressions divines attestant si besoin en était, de l’importance et de la place privilégiée qu’occupe le plus grand des Envoyés de Dieu la condition de notre existence bien avant et après à savoir Mohammad Al Moustapha (pslf), l’Interprétateur absolu du rôle de source d’imitation et de modèle que joue cette quintessence de l’humanité sans exception l’individu tout court. A cet égard, les caricatures provocatrices répétées de Charlie Hebdo reflètent une haine viscérale vis-à-vis de l’Islam et le Noble Prophète Mohammed (pslf) qui constituent de façon saisissante une abjecte conspiration de la néo-croisade épaulée par le sionisme international contre toutes les Religions Révélées, notamment en particulier, le Christianisme et l’Islam.

Cependant, il faut préciser que cette entreprise satanique et démoniaque a commencé, depuis l’avènement de l’Islam il y a 1446 ans avec la formidable bouffée d’oxygène qu’à reçu le mouvement de l’humanité grâce à la venue du Sceau des Messagers Mohammed (pslf) et la Révélation du Saint Coran à ce dernier. La profanation insensé, infâme et répulsive de la raison de notre humanité, Mohammed (pslf) dans un Pays qui se dit respecté les libertés est déplorable.

Imaginons un instant, un individu vouloir imprimer un exemplaire du livre ‘’Mein Kampf de Hitler’’, et le livre ‘’Le Protocole des Sages de Sion’’ au nom de la Liberté d’expression de chacun. Alors qu’il est dit que la Constitution Française garantit la pluralité des opinions pour les Citoyens dans son article 4, le fondement de toute éventuelle interdiction de paraitre de livres, de journaux, de bulletins d’informations, de pièces de théâtres et films aurait comme origine « le risque de trouble à l’ordre public ». Ah bon, ces caricatures provocatrices n’ont t-ils pas crée de morts d’hommes, de destruction de bien, blesser des milliards d’individus dans leur foi et dans leur chair ? ou bien c’est le nombrilisme et l’égocentrisme français qui empêchent de considérer les autres Cultures, ou Civilisations non maçonniques comme étant de la barbarie ?

La liberté d’expression de ses opinions, si elle est l’une des premières libertés politiques mais aussi celles fondamentales tels que reconnue par la Constitution Française pourquoi cette fois-ci n’a-t-elle pas de manière pratique restreint certaines conditions particulières qui interdisent l’incitation à la haine raciale, nationale, ou religieuse, à la diffamation et à la calomnie ? Les Politiques et Juristes français ont dû oublier de prendre en compte la présence sur le sol français de plus de 7 millions des leurs de confession musulmane.

Si la France des ‘’Libertés’’ se dit préoccupée et respectée l’Islam et les Musulmans , elle doit arrêter et condamner tous éventuels auteurs de tel forfait qui ne restera jamais sans punition de la part des vaillants hommes et de femmes animés par un amour sincère envers Dieu et Ses Symboles. Cet acte n’est un simple acte de folie, ou de démence provenant d’un groupe de forcenés voulant avancent certains pour des raisons économiques, redonner un bouffée d’oxygène à leur Canard maudit soit-il. Non loin de là, c’est un acte d’animosité bien dirigé contre à peu près à des milliards de monothéistes (Chrétiens et Musulmans) ce qui est une étape dans le processus de vouloir démantelé ‘’de l’Islam qui serait à l’horizon 2025 d’après toutes les études menées, la première religion de l’Occident (Amérique et l’Europe confondues). ’’Ceux qui ne croient pas dépensent leurs biens pour éloigner (les gens) du sentier de Dieu. Or après les avoir dépensés, ils seront pour eux un sujet de regret. Puis ils seront vaincus, et tous ceux qui ne croient pas seront rassemblés vers l’Enfer’’ Saint Coran. Sourate Le Butin. Verset 36.

Le processus de libération, d’éveil et de la réveil des consciences musulmanes a est irréversible. Les musulmans commencent maintenant à reprendre subitement confiance en eux-mêmes et se libérer de l’Occident oppresseur, et satanique et provocateur ainsi au fur et à mesure que Hegel, Rousseau, Marx, Freud, Kant, Descartes Montesquieu, et autres s’éloignaient de notre horizon intellectuel et culturel toute une série de freins, d’obstacles furent mis en place dans le seul but de détourner les musulmans de la voie par excellence qu’est l’Islam ascendant et triomphant. Ces provocations dont le terreau est l’Islamophobie, tout comme les divers complots ourdis contre le cher Islam participent toutes du même objectif de déstabilisation orchestré par les puissances hostiles à l’application des politiques des préceptes divines.

Car, comment comprendre autrement la naïveté voir ce comportement de bas étage qui met en scène des vauriens comme des ‘’Charlie’’ qui s’attaquent au plus noble des Créatures, dont le nom est le plus usité au monde ? Mais comment analyser également la mollesse des réactions des hypocrites occidentaux et de certains Musulman dont le cœur est malade prompts à casser du Musulman avec Ceux là qui sont avec tout ce qui blesse l’islam et les Musulmans au nom de la liberté d’expression ? Pourtant, ces hypocrites savent parfaitement que leurs arguments massues qu’est la liberté, celle de parler, d’écrire, d’imprimer, d’entreprendre, celle d’éditer, cesse d’être un droit pour devenir un abus dès lors qu’elle restreint, viole ou étouffe.

Ainsi compris, cet acte abjecte n’est rien d’autre qu’un test destiné à mesurer le degré de foi et d’adoration des musulmans ainsi que leur capacité de mobilisation et de riposte pour défense de ce qu’ils ont le plus cher, à savoir Dieu, Son Prophète (PSL) et Le Saint Coran. Eh bien ! Dans ce cas, soyez rassurés et méditez le sort qui vous sera réservé ici et au delà. D’ici peu vous rejoindrez vos références morales et spirituelles Iblis, Abou Jahline, en enfer qui vous apprendra qu’on ne s’attaque pas impunément à la croyance d’un milliard et demi d’individus sans coup férir. N’en déplaise aux oppresseurs de tout bord.

Ces oppresseurs et consorts dans leur tentative de vous aménager une porte de sortie par le biais de « mécanisme légal » étranger à l’Islam de Mohammad (PSL). Stigmatisation, Manifestation violente, fanatisme, violation du droit international, retour au Moyen âge, les cris et vociférations des commanditaires ne pourront rien, face à la détermination des musulmans du monde que nous saluons au passage. Du reste, qu’ils s’apaisent car, ce retour à notre « Moyen âge » s’effectuera inéluctablement, sous la supervision des enseignements sublimes du Glorieux Prophète Mohammad (PSL).Telle est notre conviction profonde, et avec détermination nous l’assumons sans aucune honte car, nous ne sommes pas masochistes, ni des Charlie. Oui, nous sommes Mohammad (PSL).

L’Islam et toutes ses implications ne dérangent pas notre confort intellectuel et culturel, sinon on y aurait renoncé. Nos Chefs religieux et nos Grands lettrés doivent se prononcé clairement sur cette affaire et ne jamais oublié que le Noble Prophète (PSL) s’est fait versé le sang, s’est cassé la dent pour défendre la religion. masques tomberont sous la pression des événements. Quoiqu’il en soit, vouloir endiguer l’islam pour préserver une autorité sur les peuples musulmans, par la ruse, la duperie et la tromperie, c’est ignorer les leçons de l’histoire, les ressorts profonds de ses peuples et les ressources immenses de l’Islam. C’est également sous estimer l’ampleur des forces qui mettent brusquement en mouvement la Volonté Divine.

« Oui, cette lumière qu’est l’Islam, Nous sommes décidés à la parachever
quelques soient les intrigues des mécréants ». Coran glorieux.
‘’Je ne suis pas Charlie et je ne le serai jamais’’

Chérif Mballo

Président du Mouvement Ali Yacine
mballosherif@ yahoo. fr







Hebergeur d'image