leral.net | S'informer en temps réel

Les confidences de Karim Aklil sur la fin de mercato animée de l’OM

Que ce soit du côté de José Anigo ou de celui de Vincent Labrune, tout a été dit ou presque sur la fin de mercato du club phocéen. Reste la part de mystère entourant les coulisses des transferts. L’agent de Ryad Boudebouz et de Foued Kadir a levé le voile sur l’échec de l’arrivée de ses deux poulains, mais a aussi donné son avis sur l’arrivée de Joey Barton et sur la bonne affaire Alou Diarra.


Rédigé par leral.net le Mardi 11 Septembre 2012 à 09:54 | | 0 commentaire(s)|

Les confidences de Karim Aklil sur la fin de mercato animée de l’OM
La fin de mercato de l’OM a été pour le moins animée. Entre les départs de Cesar Azpilicueta, d’Alou Diarra et de Stéphane M’Bia, le club phocéen a réussi en partie à réduire sa masse salariale de façon drastique tout en réussissant à s’offrir un certain Joey Barton. L’agent de joueurs Karim Aklil a vécu de l’intérieur cette fin de marché marseillaise et a donné quelques détails croustillants sur celui-ci sur le plateau du Talk du Phocéen, revenant notamment sur le double échec Kadir-Boudebouz, deux de ses protégés.

Pour le milieu sochalien, l’amertume est grande. Ryad Boudebouz, rassuré par les garanties de José Anigo, se voyait déjà à l’OM. Contraint de rester à Sochaux, il fait aujourd’hui l’objet de sérieuses critiques de la part des supporters du club doubiste. Pour Aklil, l’international algérien a été victime de son inexpérience et du marché très difficile cette saison. « Il y a eu une rencontre avec les dirigeants, José Anigo notamment en Algérie. Dans le discours du directeur sportif, il avait eu certaines garanties sportives. Mais il ne maîtrise pas l’aspect financier, qui est dans les mains du président. Sochaux a fait des concessions, mais il ne pouvait pas partir pour 2 ou 3 millions d’euros. C’est une désillusion, une déception. Il a peut-être été victime de sa jeunesse et de son inexpérience. Il ne s’attendait pas que le marché soit si atone. Dans ce type de situation, je n’aime pas trop que mes joueurs communiquent. Aujourd’hui, il est déçu, je pense qu’il n’a plus envie d’entendre parler de l’OM ou d’un autre club ».

Autre joueur algérien qui aurait bien aimé découvrir Marseille, un certain Foued Kadir. Mais cette fois-ci, c’est le non-transfert de Jordan Ayew à Nice qui a fait capoter son arrivée sur la Canebière. « L’arrivée de Foued Kadir était liée au départ de Jordan Ayew. Il devait partir en prêt à Nice, les discussions ont duré plusieurs jours, et puis le dénouement mardi soir aux alentours de 20 h avec l’abandon de la piste Ayew par Nice. » S’il s’est bien remis de ce double échec, Karim Aklil loue la belle affaire réalisée par l’OM dans le dossier Diarra. Selon l’agent de Mamadou Niang, le milieu de terrain international tricolore a été bien vendu à la vue de son expérience difficile à l’OM, de son âge et surtout de son salaire. « Au vu de la situation, c’est bien vendu (2,5 M€). Il était en fin de cycle au club, il n’y avait qu’à voir le temps qu’il a mis à revenir. Marseille a été bon sur cette opération. Si je devais mettre un prix, c’est un joueur que j’achèterais moitié moins, en plus, il a un salaire important. On a vu sa dernière saison, mais en Angleterre, le championnat français passe derrière le championnat écossais. Ils se sont arrêtés sur ses bons matchs à l’Euro. West Ham a acheté un joueur de l’équipe de France, avec son expérience. »

Enfin, quand on parle du mercato estival de l’OM, comment ne pas évoquer l’arrivée de l’enfant terrible du football anglais, Joey Barton. Une arrivée qui peut être salvatrice et qui ne représente qu’un risque très limité pour le club selon l’agent de joueurs. « M’Bia était une priorité pour QPR et représentait une envie forte. Il y avait une opportunité et il fallait se débarrasser du fardeau Barton et ses douze matches de suspension. Il faut laisser le football parler. Mis à part le fait que ce joueur est très physique et qu’il ne garde pas trop son sang-froid sur le terrain, il a malgré tout du caractère. La question que l’on peut se poser est : est-ce qu’à Marseille on n’a pas un déficit en termes de caractère ? Est-ce qu’il va apporter ce petit quelque chose, cette grinta et cette hargne et ce côté méchant ? Le tout est de rester dans une certaine limite. Maintenant c’est un prêt, ça rentre dans le cadre du deal de M’Bia à QPR, la prise en charge de son salaire n’est pas très importante, donc ce n’est pas un pari, mais presque et ce renfort peut arriver à un bon moment puisqu’il y a un besoin dans l’effectif. »






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image