leral.net | S'informer en temps réel

Les délires d’un mutant ou Wade au crépuscule de la dégénérescence


Rédigé par leral.net le Mercredi 25 Février 2015 à 18:37 | | 7 commentaire(s)|

Les délires d’un mutant ou Wade au crépuscule de la dégénérescence
D’aucuns disent qu’il faut réagir par le mépris aux propos, purement scandaleux, de Abdoulaye WADE qui est désormais devenu Maître dans l’abus de langage.

Dans l’absolu, je pense que Son Excellence Monsieur Macky SALL Président de la République, pour tout ce qu’il représente aux yeux des sénégalais ainsi que l’institution qu’il incarne, peut adopter cette stature de la hauteur dont il est coutumier.

Cependant, nous, jeunes citoyens sénégalais de tous bords, avons le devoir de réagir vigoureusement, méthodiquement et avec toute la sérénité requise en de pareilles circonstances.

L’indifférence est, à mon sens, inconcevable dans le contexte de telles déclarations ignominieuses qui portent atteinte au socle commun des valeurs sociales qui fondent notre République.

Brillant toujours dans sa propension à l’excès toujours débordant, l’ex Président de la République, qui a littéralement « perdu la boule », est désormais, pour sûr, rattrapé par le syndrome d’hubris. En effet, il perd le sens des réalités, développe une intolérance à la contradiction, mène des actions permanentes à l’emporte-pièce, cultive une obsession de sa propre image et abuse du seul pouvoir qui lui reste, le langage dont il a souvent usé pour tromper le monde et dont il abuse aujourd’hui pour détourner les masses.

A n’en plus douter, tous les ingrédients sont réunis pour confirmer que ce nébuleux personnage n’est nullement sorti indemne de son passage au pouvoir. Le peuple sénégalais, lucide et engagé, attentif et cohérent, a eu raison de lui refuser un troisième mandat parce qu’imaginer cet homme, dans sa posture actuelle, encore au cœur du pouvoir est déjà une flagellation. Il n’en peut plus d’avoir été démasqué dans sa tentative de clonage de son personnage par la mise en selle d’un héritier, non méritant, aujourd’hui dans les liens de la détention provisoire et en attente d’un délibéré sur la question de son enrichissement illicite présumé.

Il n’est pas simplement question de condamner, avec la plus grande énergie, les propos indignes tenus par Maître ex-Président mais au-delà, toute la jeunesse digne de ce pays doit en tirer des conclusions en se posant les bonnes questions : Est-ce donc cela que nous méritons d’un despote déchu, auquel nous avions cru, à qui nous avons tout donné et qui nous a, en permanence, trompé ? Que penser de ceux qui peuvent encore, au nom de la loyauté, accompagner ce personnage sombre en déchéance totale qui présente, à n’en plus douter, des pathologies graves qui méritent un exercice approfondi d’analyse psychologique ? De quel Sénégal avons-nous besoin ? Après tous nos efforts méritons-nous cela ?

Quel fervent mouride peut accepter ces dérives d’un personnage d’un autre temps, un mutant en plein délire ? Si c’est pour justifier les déboires d’un fils, dont il porte la responsabilité des ennuis, qu’il en arrive à avoir de tels comportements, nous ne pouvons l’accepter.

L’insulte à la bouche en permanence, la calomnie au jour le jour, l’invective comme stratégie ; tel est aujourd’hui le terrain d’action d’un réalisateur au scénario macabre qui veut emporter dans sa parodie machiavélique un peuple mûr qui lui a refusé la dernière phase de sa trilogie légendaire : Opposition/Pouvoir/Dévolution monarchique ou Contestation/Exercice/Eternité.

Laisser ses énormités habituelles sans réaction me semble tacitement approuver des contre valeurs de notre société. Or, il nous faut ramener tout cela aux valeurs qui sont les nôtres que nos anciens doivent incarner et que nous nous devons de parfaire davantage pour nos enfants. C’est aussi cela le bon vivre ensemble.

Envisager d’arrêter WADE, ou le traduire devant la justice, ne saurait être une solution parce que cela serait tomber dans le piège de son scénario qui n’est captivant que pour son assistance taillée sur mesure, triée sur le volet et embrigadée à souhait.

En revanche, il est impératif qu’il sache, par tous les moyens (silence ou expression), qu’il est démasqué et qu’il ne lui sera plus donné d’être une fausse victime, position qu’il affectionne particulièrement.

Nous ne rêvons pas de la même société que WADE et nous accompagnerons, sans relâche, Monsieur le Président de la République à asseoir davantage les bases d’une société du mérite et de la solidarité pour une émergence certaine.
Le contexte de telles déclarations justifie, à mon sens, une manifestation citoyenne de grande ampleur contre les dérives verbales du despote déchu.

Vive le Sénégal des valeurs

Mamadou KASSE
Conseiller Technique PR











Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image