leral.net | S'informer en temps réel

Les députés font la promotion de la chaise vide, un acte de Bonne gouvernance

Le ministère de l’Intégration africaine, du Nepad et de la promotion de la Bonne gouvernance, Khadim Diop a défendu hier le projet de budget de son département devant une Assemblée nationale quasi vide. Une situation qui n’a pas laissé indifférent plus d’un.


Rédigé par leral.net le Mercredi 3 Décembre 2014 à 19:30 | | 5 commentaire(s)|

Les députés font la promotion de la chaise vide, un acte de Bonne gouvernance
Ils ont brillé par leur absence. L’Hémicycle était quasi vide, hier, lors de la plénière pour l’adoption du projet de budget 2015 du ministère de l’Intégration africaine, du Nepad et de la promotion de la Bonne gouvernance, un département dirigé par Khadim Diop. Sur les 150 députés que compte l’Assemblée nationale, seulement 35 ont participé à l’ouverture de la plénière pour la promotion de la Bonne gouvernance tant prônée par le régime actuel et son chef Macky Sall himself. Face à l’absentéisme de leurs collègues, les députés ont adopté le projet de budget qui est arrêté à la somme de 936 millions 331 mille 180 FCfa contre 3 milliards 568 millions 366 mille 540 FCfa en 2014, soit une baisse de 2,642 milliards FCfa en valeur absolue et 74,04% en valeur relative. Cette baisse, d’après le ministre chargé du Budget, Birama Mangara, est le fait de l’inscription dans le budget 2014 d’une subvention pluriannuelle du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) destinée au programme gouvernance pour l’atteinte des Omd. Après la présentation du rapport, les parlementaires ont interpellé le ministre sur les principes et les notions de Bonne gouvernance qui vont accompagner le Plan Sénégal émergent (Pse) pour l’atteinte de ses objectifs. Pour sa part, le député Moustapha Cissé Lô s’est inquiété sur le non-respect de l’article 2 de la convention de la Cedeao sur la libre circulation des personnes et des biens. Il a plaidé pour une application des textes et un renforcement du parlement de la Cedeao. Quant à son collègue El Hadji Mansour Sy, il a montré son étonnement sur le fait que la somme réservée pour le Maep ne figure pas sur le budget 2015, vu l’importance de cet exercice dans le cadre de la bonne gouvernance, d’après lui. Prenant la parole, Khadim Diop a fait savoir que l’état de la mise en œuvre de la Bonne gouvernance est dans sa phase d’exécution et le Gouvernement se bat pour sa réussite. «Nous sommes en train de redéployer des cellules de Bonne gouvernance dans tout le pays pour un maillage du territoire», renseigne-t-il. Pour ce qui est du Maep, M. le ministre annonce que la commission a été déjà installée et que les experts en charge de l’auto-évaluation sont des Sénégalais qui permettront d’établir les mécanismes d’évaluation. Sur la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace Cedeao, Khadim Diop indique que la volonté politique est là et très bientôt cela va entrer en vigueur. Mais, que cette année la situation sanitaire avec l’apparition d’Ebola dans la sous-région a poussé certains pays à se barricader. Quant au «parlement de la Cedeao, il n’a pas une vocation de légiférer, mais le Sénégal plaidera pour le renforcement de ses compétences», promet-il.

L'Obs






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image