leral.net | S'informer en temps réel

Les « derniers » mots de Marcel Sy, l’étudiant sénégalais mort pendu a parlé à des amis la veille de sa mort


Rédigé par leral.net le Dimanche 18 Septembre 2016 à 00:15 | | 1 commentaire(s)|

Les « derniers » mots de Marcel Sy, l’étudiant sénégalais mort pendu a parlé à des amis la veille de sa mort
La mort de l’étudiant sénégalais en formation pratique dans un laboratoire de l’hôpital de La Timone de Marseille n’a pas encore révélé tous ses secrets. Marcel Sy ne s’est peut-être pas suicidé. Le jeune étudiant qui a parlé avec des amis la veille de sa mort était, à travers ses messages, plein de vie. Du côté des gens qui l’ont connu, on décrit un homme très sympathique, toujours souriant et qui aimait la vie.

Alors que les enquêteurs français sont actuellement en train de résoudre l’équation: «pourquoi un jeune très intelligent et plein d’avenir mettrait fin à ses jours ? », des informations parvenues à JOTAY.NET montrent que la piste du suicide est peut-être une fausse. En effet rien que le 13 septembre dernier, l’étudiant originaire de Guinguinéo a discuté avec une amie originaire de Foundiougne, où il a fait une partie de ses études, via le réseau social Whatsapp.

Sur la discussion instantanée, Marcel Sy promettait à la jeune fille de lui rendre visite dès son retour en France (Ndlr: il était en voyage en Italie à ce moment-là). Mieux, le jeune chercheur en médecine, en 2e année de thèse, est même allé jusqu’à taquiner son amie, en lui disant qu’il n’allait pas passer ses vacances au Sénégal puisqu’elle était en France.

«(…) Je suis actuellement en Italie mais dès que je reviens en France je passe à Paris te voir», a-t-il écrit. L’ancien pensionnaire du Lycée El Mamadou Diouf de Foundiougne ajoute dans un ton rigolo: «cette année ‘’mom’’ je ne vais pas aller en vacance au Sénégal puisque tu es ici… lol… (…)». Ces mots sont peut-être parmi les derniers que l’étudiant de 26 ans a écrit. Et aucun passage ne laisse paraitre un quelconque désespoir.

Que s’est-il passé entre-temps ? Mystère et boule de gomme.

Du côté des gens qui l’ont connu entre Guinguinéo et Dakar en passant par Foundiougne, on le décrit comme un homme très jovial qui aimait la vie. «On a été ensemble au niveau de l’internat à Foundiougne. C’est vrai que j’étais plus ami à son grand frère Laurent mais Marcel était une personne extraordinaire. Il était très sympa, très ouvert, il était toujours souriant et aimait la vie. Un jeune très intelligent. Nous prions pour le repos de son âme», à témoigné Emile Mpouna Niocke son ancien co-pensionnaire au niveau de l’internat de Foundiougne.

Le jeune chercheur et membre de la Cojer Marseille a été retrouvé pendu à l’aide d’un fil électrique, dans sa chambre d’étudiant. Il a été retrouvé jeudi soir par trois amis et collègues de laboratoire, qui étaient très inquiets par son absence et son silence.

Jotay.net






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image