leral.net | S'informer en temps réel

Les élections locales ne seront pas reportées (ministre)

Le ministre sénégalais de l'Intérieur Abdoulaye Daouda Diallo a réaffirmé, lundi à Dakar, que l'administration était prête à organiser les élections locales, le 29 juin, disant ne pas comprendre les raisons amenant certains acteurs à appeler au report de ces joutes.


Rédigé par leral.net le Lundi 2 Juin 2014 à 17:02 | | 1 commentaire(s)|

Les élections locales ne seront pas reportées (ministre)
"On ne peut plus reculer les élections. L'administration est dans les dispositions d'organiser les élections le 29 juin. Nous sommes prêts à organiser ces élections", a dit M. Diallo interrogé par la RFM.

''Les bulletins (de vote) sont prêts et sont disponibles. Je ne vois pas pourquoi certains veulent qu'on reporte ces élections", a annoncé le ministre de l'Intérieur. Il a toutefois regretté la prolifération des listes – plus de 2700 --, assurant que "cela ne peut nous empêcher d'aller aux élections".

Dans un article paru lundi dans le journal Le Quotidien, Me Alioune Badara Cissé, ex-ministre des Affaires étrangères et candidat à la mairie de Saint-Louis a, a préconisé le report de ces joutes, au motif que "le 29 juin à minuit, il y aura beaucoup plus de personnes dehors, en file, pour voter que de personnes ayant déjà voté".

Me Cissé a invité le chef de l'Etat Macky Sall à instaurer un dialogue avec l'opposition et la société civile pour trouver un consensus national en ce sens.

Pour sa part, Macky Sall a appelé, lundi, les partis politiques à se garder de faire de ces élections leur affaire, affirmant que ce sont ''des élections citoyennes''.

''On n'a jamais enregistré autant de listes (plus de 2.700). Ça a dépassé le cadre des partis politiques'', a notamment dit Macky Sall à l'issue de la cérémonie de levée des couleurs qu'il a présidée le même jour au palais de la République, à Dakar.

''Ce sont des élections citoyennes et leurs partis politiques doivent se garder d'en faire leur affaire. En tant que président de la République, je me suis abstenu d'interférer, même dans mon propre parti'', a précisé M. Sall, interrogé par la télévision publique.

(Avec APS)






Hebergeur d'image