leral.net | S'informer en temps réel

Les élections municipales à Foundiougne : La victoire du maire sortant ou l’art de vaincre sans avoir raison

Les élections municipales du 29 juin 2014 ont révélé à Foundiougne le conflit entre la légalité et la légitimité. La légalité est le caractère de ce qui est légal, conforme à la loi, au droit. Quant à la légitimité, elle est la qualité de ce qui est fondé en droit, en justice ou en équité. Dans une démocratie ou dans un parti, un responsable politique tire sa légitimité de son élection. Or, l’élection du maire de Foundiougne pose un problème de légitimité.


Rédigé par leral.net le Samedi 5 Juillet 2014 à 15:53 | | 2 commentaire(s)|

Les élections municipales à Foundiougne : La  victoire du maire sortant ou l’art de vaincre sans avoir raison
Pour rappel des faits, six listes étaient en compétition pour la mairie. Il s’agit de :
- la liste Benno Bokk Yakaar (BBY) dirigée par le maire sortant ;
- la liste Bokk Ligguey Foundiougne (BLF) dirigée par les dissidents APR de la localité ;
- la liste And Défar Foundiougne (ADF) ;
- la liste du Parti Socialiste (PS) ;
- la liste des écologistes ;
- la liste du PDS.
Pour ce qui est de la liste BBY, il faut noter l’usage anormal de cette bannière par le maire sortant Babacar DIAME. En effet, ce mandataire désigné de l’APR est allé en coalition avec le RP qui n’est pas membre de Benno Bokk Yakaar, créant ainsi une confusion avec la liste BBY dirigée par le Ministre Abdou Latif COULIBALY. Monsieur DIAME aurait légalement dû emprunter la bannière de l’APR plutôt que celle de BBY, ou trouver à sa coalition une autre appellation.
Il importe aussi de préciser les raisons pour lesquelles il y a eu une liste dissidente de l’APR. Pour rappel, avant les investitures, il y avait 4 leaders ou responsables APR :
 Monsieur Babacar DIAME, Député-maire ;
 Me Boucounta MENDY, Coordonnateur de la Convergence des cadres républicains du département de Foundiougne ;
 Monsieur Cheikh Tidiane CAMARA, Promoteur du Festival de Foundiougne ;
 Monsieur Alioune LOUM, Ancien fonctionnaire international.
Le commissaire désigné par le parti en la personne de Madame Awa GUEYE avait pris l’engagement de réunir ces leaders pour la confection d’une liste commune. Cette dernière ne l’ayant pas fait, Monsieur DIAME a pris sur lui la responsabilité de confectionner une liste en donnant la part belle à son quartier qui totalise plus de 12 personnes sur la liste majoritaire. Seuls les leaders LOUM et CAMARA figurent sur cette liste. Quant à la liste proportionnelle, elle est dirigée par ces hommes. En définitive, les cadres apéristes et le Coordonnateur des jeunes étudiants APR ont été évincés d’une liste constituée de personnes pratiquement toutes analphabètes.
Ainsi nous sommes nous retrouvés en 19ème position sur la liste proportionnelle, aux côtés de conseillers dont les ¾ proviennent de thiarakholé, fief de DIAME. En confectionnant cette liste, le maire sortant avait fini de nous déclarer la guerre et d’ouvrir les hostilités entre lui et les cadres sous notre direction. Aussi avons nous demandé aux deux autres leaders APR de quitter cette liste qui était incapable de gérer un GIE, a fortiori une mairie telle que celle de Foundiougne. Par cette liste qui ne reflète pas les compétences dont regorge notre ville, Babacar DIAME a démontré que le développement de cette localité ne l’intéressait pas ;
Avec Alioune LOUM et Tidiane CAMARA, nous avons par la suite décidé d’organiser une conférence de presse pour fustiger l’attitude du maire qui ne correspondait pas à la vision du Président de la République qui de tout temps a exhorté ses militants à un élargissement du parti et à la massification de celui-ci.
Voici donc l’historique de la genèse de notre liste dénommée Bokk Ligguey Foundiougne que nous avons élargie à la société civile. Cette campagne qui nous a permis de mettre en ballotage le maire a été financée sur fonds propres à hauteur de 4 millions et les résultats sont tellement serrés qu’il aura fallu attendre le décompte des bulletins du dernier bureau pour être édifiés sur le vainqueur. BBY a remporté les élections avec 625 voix, suivi de notre coalition BLF avec 561 voix, du PS avec 421 voix, de ADF avec 410 voix.
Individuellement, en tant que leader, nous avons battu le maire sortant au centre de vote de la mairie où se trouve notre base, sur les 3 bureaux de vote, avec des écarts de 50 voix. Au finish, notre coalition, Bokk Ligguey Foundiougne est sortie 2ème avec un écart de 64 voix malgré les achats de conscience, les tonnes de riz distribuées nuitamment et malgré le transfert d’électeurs venant de tous bords. En effet, deux bus remplis d’électeurs et 3 pirogues transportant des personnes effectivement inscrites sur les listes mais ne résidant pas à Foundiougne ont été aperçus. C’est pourquoi après la proclamation des résultats la ville était silencieuse. Tout le monde était surpris de la victoire de Babacar DIAME. Il a triomphé sans gloire parce que les Foundiougnois ne l’ont pas élu et il en est conscient. Ce sont des militants venus de l’extérieur qui l’ont élu.
Il se pose donc un problème de légitimité pour Babacar DIAME puisque minoritaire dans sa propre ville, le véritable APR étant incarné par notre camp qui rassemble la majorité des dissidents et les ¾ des leaders du parti. En attestent deux précédentes visites du Chef de l’Etat à Foundiougne durant lesquelles les populations ne sont pas sorties pour l’accueillir, non pas parce qu’elles étaient contre lui, Foundiougne étant APR avant l’accession de Macky SALL à la magistrature suprême, mais parce qu’elles ne se reconnaissent pas en ce maire incapable de mobiliser les populations de sa localité.
Monsieur DIAME travaille à l’encontre des intérêts du parti et cela, nous ne pouvons l’accepter. En effet, l’on nous a rapporté qu’il avait demandé à ses partisans de voter contre la liste BBY au bénéfice de celle du RP, en guise de représailles après que son mandat départemental lui ait été retiré par son Excellence Monsieur Macky SALL.

Une investigation sur Foundiougne permettrait de confirmer nos allégations bien que Monsieur DIAME se soit empressé d’aller à la rencontre de la presse pour montrer qu’il était le leader incontestable de l’APR dans la zone. Nous n’accepterons pas qu’il continue à tromper le Président Macky SALL ainsi et nous attirons l’attention du chef de l’Etat sur le fait que les véritables leaders de l’APR sont dans notre camp. Il s’agit de Alioune LOUM et Tidiane CAMARA déjà cités ; d’Alioune Badara Faye, Ingénieur et Chef d’entreprise ; et de moi-même. NOUS avons la confiance des Foundiougnois et travaillons à la victoire de l’APR.
Aujourd’hui, nous avons pris la décision de travailler pour la réélection du président et avons entamé un travail de massification et de contrôle citoyen de toutes ces actions dans la commune. PLUS RIEN NE SERA COMME AVANT.
Nous demandons au Président de la république de prêter une oreille attentive à Foundiougne, à ses cadres, à sa jeunesse et de vérifier sur place tout ce qui a été dit, parce que les faits à Foundiougne démontrent que Monsieur DIAME a triomphé sans gloire et qu’il a vaincu sans avoir raison.


Me Boucounta MENDY
Docteur d’Etat en droit
Coordonnateur de la CCR de Foundiougne
Responsable APR à Foundiougne






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image