leral.net | S'informer en temps réel

Les élèves, otages des enseignants le jour, prisonniers de la Senelec la nuit

Les perturbations entraînées par la grève des enseignants du Moyen Secondaire et les coupures intempestives d’électricité, ne sont pas uniquement enregistrées au niveau des établissements scolaires. Convaincus qu’ils (les élèves) risquent de ne pas terminer leur programme pédagogique de cette année pour se préparer aux examens, Khadija Sène, une jeune collégienne de Yoff se désole : «Nous sommes otages des enseignants le jour et prisonniers de la Senelec la nuit». Mlle Sène que nous avons accrochée aux abords de l’arrêt des cars situé au pied du stade Léopold Sedar Senghor déplore cette «angoisse de faire le déplacement chaque matin au collège tout en sachant qu’on y perd un précieux temps du fait des interminables mouvements d’humeur observés par le corps professoral depuis presque le début de l’année scolaire».


Rédigé par leral.net le Mercredi 9 Mars 2011 à 13:49 | | 1 commentaire(s)|

Les élèves, otages des enseignants le jour, prisonniers de la Senelec la nuit
«Nous sommes otages des enseignants le jour, prisonniers de la Senelec la nuit»
Comme si ces désagréments ne suffisaient pas, martèle notre interlocutrice dont la blouse pliée et rangée dans son sac à main symbolise tout son désespoir de voir l’école sortir de cette zone de turbulence, viennent s’y mêler les coupures asphyxiantes d’électricité. Il est impossible aujourd’hui de réviser correctement à la maison. Pour Ndèye Ndiaye, élève au lycée moderne de Dakar, copine à qui Khadija Sène était venue rendre visite, le terme ‘réviser’ ne sied même pas, parce qu’à ce jour ils n’ont rien appris pour le réviser». Selon Mlle Ndiaye : «si l’on doit parler d’impact des coupures de courant sur les études des élèves, ça renvoie aux difficultés qu’ont ces derniers pour accéder à l’Internet que tout le monde visite pour combler le vide laissé par les enseignants grévistes, afin apprendre ce qu’on en tire à la maison. Parce que sans électricité, inutile de penser à une connexion».
Birane LO le populaire



1.Posté par revolution le 09/03/2011 19:08 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

chers eleves , une seule solution pour regler vos soucis : BOUTER CE REGIME DEHORS LE 19 MARS. VIVE LA REVOLUTION.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image