leral.net | S'informer en temps réel

Les enjeux d’un scandale

L’affaire « DSK » de son vrai nom Dominique Strauss Khan est sous les feux de la rampe depuis pratiquement deux semaines. Ce fonctionnaire international d’origine français patron de la toute puissante institution financière « la FMI » éclaboussé par une affaire d’agression sexuelle sur une supposée ravissante africaine.


Rédigé par leral.net le Jeudi 26 Mai 2011 à 13:27 | | 3 commentaire(s)|

Photo Illustration
Photo Illustration
Au delà des clichés crépitant et du choc des images et des révélations croustillantes les enjeux sont divers :

- Le choc ou la confrontation de deux cultures : une Amérique conservatrice très encline à « fouetter » quand il s’agit de la dégradation des mœurs et une France libertine dans ce sens. C’est pourquoi là ou l’image d’un DSK menottes aux poings cruelle à travers le monde et agaçant les français, les américains banalisent…… et trouvent cela ordinaire et conforme à leur pratique mais DSK n’est pas n’importe qui d’où l’autre enseignement majeur : les droits de l’homme ou le droit à la présomption d’innocence ont-il été respectés ? les américains vous diront que ce n’est pas une pratique pour l’humilier mais tout juste on applique une loi un point c’est tout.

- La succession au sommet du FMI est ouverte. DSK démissionne malgré le boulot colossal consenti. Quel gâchis ! l’horizon 2012 pour l’investiture à l’Elysée se referme alors que DSK fut un candidat potentiel.

Voilà donc que les conséquences sont fatales à DSK pour une affaire dont la présomption d’innocence prévaut encore. Le désastre est énorme. Tout cela pour les beaux yeux d’une femme encore elle.

Un conseil pour les grands patrons amateurs de la « de la bonne chaire ». Faites le partout sauf en Amérique où la machine judiciaire est impitoyable et ne reconnait que le justiciable devant les faits. Leur notoriété en matière de démocratie éblouit encore le monde entier. Que nos dirigeants s’en inspirent. Ici quel que soit le délit ou le crime commis « le bosse est toujours intouchable ; l’enfer c’est pour la « basse classe ».

Cheikh Yaba Diagne
Enseignant à Mbacké



1.Posté par phisco le 26/05/2011 15:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bonne analyse dans un style correct.

On dirait qu'il y'a des tjrs de bons enseignants dans ce pays où le recrutement de certains enseignantse dit vacataires st entrain de rendre le niveau de l'enseignement moribond.

En avant la bonne école !!!

2.Posté par schwarzeraal le 26/05/2011 15:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les americains ont raison , ils appliquent leurs lois et c´est tout á fait simple.pourquoi votez des lois pour ne pas les appliquer comme le font les senegalais á tous les niveaux ,mieux vaut vivre nu et se ballader dans la foret sans lois.la democratie doit servir á atténuer nos instincts sauvages. alors respectons les lois pour le bonheur de tous.

3.Posté par barang le 27/05/2011 11:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mais les américains oublie qu'il impose a tous le monde de ne pas juger leurs ressortissait, en fait ils ne l'oublie pas, mais il s'en fiche complétement.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image