leral.net | S'informer en temps réel

Les extravagantes confidences de Mario Balotelli

Le magazine France Football a pu rencontrer le fantasque Mario Balotelli à la veille du début du stage de préparation de la sélection italienne. L'interview vaut le coup d’œil. Morceaux choisis.


Rédigé par leral.net le Mardi 29 Mai 2012 à 12:43 | | 1 commentaire(s)|

Les extravagantes confidences de Mario Balotelli
« Je suis différent. Si tu trouves un autre gars comme moi, alors je te paye un dîner ! » Cette déclaration de Mario Balotelli, tirée de la longue interview réalisée par France Football, définit parfaitement le personnage. Tout comme celle-ci : « ceux qui me connaissent m’aiment. Ceux qui ne me connaissent pas m’aiment aussi… ou me détestent ». Qu’on l’aime ou non, il est impossible de nier que l’Italien est un homme à part au sein de la planète football. Avec son talent, ses attitudes provocantes et ses frasques extrasportives, il abreuve d’anecdotes et d’histoires le grand cirque médiatique.

Son entretien dans France Football recèle de quelques pépites, qui feraient notamment passer Cristiano Ronaldo pour le roi des modestes. « C’est parce qu’il y a peu de gens avec ce talent qu’ils sont peu à pouvoir juger ce que je fais. Le talent que Dieu m’a donné est beau, magnifique, mais il m’est difficile à tenir. Parce que tu es toujours confronté à d’autres personnes qui sont prêtes à te juger. Ce n’est pas facile. Mais ce n’est pas un drame. Ceux qui ne me comprennent pas, ça ne m’intéresse pas », explique-t-il. Toutefois, il faut bien reconnaître que le garçon est ambitieux et prêt à travailler dur. « Je sais que je suis fort, mais je pense que ce n’est pas encore assez. Je sais bien tirer, je dribble très bien, mais je dois encore m’améliorer », expose-t-il, arguant pouvoir gagner un jour le Ballon d’Or. « Je le pense, oui. Mais je dois encore travailler beaucoup. Je suis fort, mais je sais aussi qu’en travaillant, je peux être beaucoup plus fort ».

Au moins a-t-il la chance d’être tombé sur Roberto Mancini, qui le couve depuis l’Inter Milan et qui l’a recruté à Manchester City. « Il me connaît depuis que je suis petit. Il me connaît vraiment. Plus qu’un rapport entraîneur-joueur, c’est une relation d’amitié qui existe entre nous. Il était un peu comme moi quand il jouait. Moi, je me fais expulser pour des fautes, lui, c’était parce qu’il envoyait les autres se faire voir », raconte Balotelli, tout aussi élogieux au sujet de son sélectionneur national Cesare Prandelli. « J’ai la chance que ces deux hommes m’apprécient ». Véritable phénomène, Mario Balotelli est parti pour agiter le monde professionnel pour bien longtemps encore, lui qui n’a que 21 ans. Une dernière preuve ? « Il est dit que les génies sont incompris. Ainsi, peut-être le génie est si différent que les gens ne le comprennent pas. Mais si tu le comprends, peut-être que tu es aussi un génie. (…) Moi ? Oui, je pense être un génie ».

Aurélien Léger-Moëc



1.Posté par deugg rek le 29/05/2012 16:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

JAH bless u mario

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image