leral.net | S'informer en temps réel

Les femmes de Ngoundiane mettent fin au gaspillage dans les cérémonies familiales

Maintenant, avec la conjoncture difficile qui a eu raison de la plupart de nos concitoyens, la prise de conscience s’installe peu à peu dans le pays. Ainsi, après les femmes de Rufisque et de Bargny qui ont renoncé au gaspillage dans les cérémonies familiales et encouragé les jeunes célibataires à changer de situation matrimoniale (en se mariant), c’est au tour de leur sœurs de la communauté rurale de Ngoundiane (département de Thiénaba, région de Thiès) de décider, enfin, de mettre fin au gaspillage dans les cérémonies familiales dans le cadre de la lutte contre la pauvreté.


Rédigé par leral.net le Jeudi 25 Mars 2010 à 03:28 | | 1 commentaire(s)|

Les femmes de Ngoundiane mettent fin au gaspillage dans les cérémonies familiales
Pour y arriver, l’action de sensibilisation de l’Organisation non gouvernementale (Ong) Réseau africain pour le développement intégré (Radi) a été déterminante.

D’ailleurs, ladite Ong décide d’accompagner les femmes de la localité, en particulier, et les femmes sénégalaises, en général, dans le travail de sensibilisation afin de mettre fin aux gaspillages dans les cérémonies familiales.

Puisque la loi 67 de février 1967 qui réprime les gaspillages au Sénégal, n’a jamais été appliquée.

Ferloo.com



1.Posté par SUNUGAL le 25/03/2010 11:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salam

Tout à fait d'accord avec ses femmes de Ngoudiane de Rufisque et de Bargny.
Je vais devoir prendre ma femme entre ces trois villages, si c'est vraiment du Concret.

Bravo.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image