leral.net | S'informer en temps réel

Les garçons perdent confiance en eux, la faute aux filles

Tandis que les filles surpassent de plus en plus les garçons en matière de performances scolaires et universitaires et que les enseignants, majoritairement des femmes, mettent en avant la montée en puissance de la gente féminine dans tous les domaines de la sociétés, les adolescents perdent de plus en plus confiance en eux. Les garçons ont un problème sérieux d'estime de soi. C'est la conclusion d'une enquête approfondie menée par une journaliste du magazine en ligne The Daily Beast.


Rédigé par leral.net le Mardi 16 Novembre 2010 à 14:04 | | 1 commentaire(s)|

Les garçons perdent confiance en eux, la faute aux filles
Psychologue et auteur du livre Raising Cain, protéger la vie émotionnelle des garçons, Michael Thompson explique que: les «garçons sont restés au même niveau à l'école tandis que les filles ont fait d'énormes progrès. Compte tenu de l'attention considérable que nous portons aujourd'hui aux résultats scolaires et de l'anxiété qui s'y ajoute, cela peut être démoralisant».

La progression continue des filles en matière de résultats scolaires et universitaires depuis 25 ans est une donnée connue. En France, 58% des diplômés sont aujourd'hui des filles. Aux Etats-Unis, les filles sont meilleures en moyenne que les garçons dans toutes les matières sauf les maths et les sciences et dans ces deux domaines elles rattrapent les garçons. Toujours aux Etats-Unis, deux chiffres résument parfaitement la situation: pour 100 filles qui ont des difficultés d'apprentissage scolaire, 276 garçons souffrent des mêmes problèmes. Pour 100 jeunes femmes qui entrent au collège (université), il y a 77 hommes.

Mais si cette situation est bien connue, ce qui l'est beaucoup moins ce sont les conséquences psychologiques pour les garçons, plus particulièrement lors de la période délicate de l'adolescence. Enseignants et parents ont du mal à aborder la question de peur d'être accusés de faire des différences entre les sexes et d'accorder moins d'attention aux filles. Mais de nombreux enseignants s'inquiètent de voir, qu'aux Etats-Unis dans les écoles la motivation des garçons est affectée par leur incapacité à se mettre au niveau des filles au même âge.

«Ils semblent tout simplement ne pas avoir la motivation que nous attendons d'eux et qu'avaient leurs pères» explique Léonard Sax, médecin, psychologue et auteur du livre Boys Adrift. «Les femmes américaines sont portées par la volonté de se réaliser et de devenir ce qu'elles peuvent être. Pourquoi est-ce que tant de leurs frères se contentent de rester à la maison et de jouer à des jeux vidéos? C'est un phénomène massif, pas seulement de garçons qui décrochent sur le plan scolaire mais aussi dans le nombre de ceux qui sont de bons élèves». Léonard Sax pointe la responsabilité des jeux vidéos et l'absence de modèles pour les garçons. Un autre psychologue, Michael Gurian, auteur du livre The Purpose of Boys, met plus l'accent sur la disparition de la famille élargie et le fait que les parents en font trop pour les garçons quand ils sont petits.

Tous les experts reconnaissent toutefois que le principal problème tient aux programmes scolaires qui mettent de plus en plus l'accent sur la capacité à verbaliser et à rester assis et concentré quand les garçons apprennent surtout en faisant. «Il y a une différence grandissante entre la façon dont les garçons apprennent et le système» affirme Michael Gurian.

Slate



1.Posté par jaagoo le 19/11/2010 16:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

qu'est ce qu'une femme de 45ans attends d'un viellard de 86ans, soyons serieux la sexualite a ses regles.si tu n'assume plus, il faut laisser la place aux autres.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image