Leral.net | S'informer en temps réel



Les héros des attentats, dont un Congolais, qui ont sauvé des vies

le 16 Novembre 2015 à 12:58 | Lu 597 fois

Bruno cache une femme sous un fauteuil
Picolo Clem publie un statut sur Facebook, demandant aux internautes de se mobiliser pour retrouver celui qui a sauvé sa femme alors qu'elle assistait au concert des Eagles Of Death Metal. "Un homme a sauvé la vie de ma femme hier au Bataclan en la cachant sous des fauteuils et en la protégeant de son corps. Il s'en est tiré. Il ne la connaissait pas. Il s'appelle Bruno et nous aimerions le remercier. Qu'il nous contacte, moi ou Edith. Faites tourner, on ne sait jamais." Son appel a été très largement partagé et finalement, le fameux Bruno a été retrouvé. "On l'a retrouvé. Merci à vous tous. Il ne nous reste plus qu'à aller boire des coups ensemble."

Ludovic prend une balle pour sauver une inconnue
Ludovic Boumbas, né au Congo et originaire de Lille, fêtait un anniversaire à La Belle Equipe vendredi soir, la fusillade la plus meurtrière où 19 personnes sont décédées. L'un de ses amis a confié qu'il "s'est jeté devant une femme pour la protéger et a pris une balle." Âgé d'une quarantaine d'années, il travaillait chez Fedex. La femme, elle, serait toujours dans un état critique.

Michaël tient la main de Mathilde avant l'arrivée des secours
Présente aussi à La Belle Equipe, la jeune femme est blessée par balles. Un certain Michaël va alors lui tenir la main pendant de longue minute pour qu'elle tienne le coup avant l'arrivée des secours. Ici aussi, c'est un message Facebook qui a permis de retrouver le héros, qui travaille à l'Opéra de Paris. "Elle adorerait le revoir et elle a besoin de forces en ce moment", commente une amie sur Facebook.

Isabelle accueille Ludovic chez elle
Lorsqu'elle entend des coups de feu en provenance du Bataclan, situé juste en face de chez elle, Isabelle aperçoit un homme qui court en se tenant l'abdomen. Accompagnée de ses amis, elle descend immédiatement pour lui prêter main forte et lui ouvrir la porte. "Je suis d'abord allée chercher des compresses puis des serviettes tellement il perdait de sang", raconte-t-elle. Elle a ensuite appelé à l'aide par la fenêtre: "Au secours! On a un blessé!", raconte-elle dans le JDD. L'homme sera finalement pris en charge par les secours.

Les vigiles du Bataclan défient les terroristes
Malgré la peur, ces colosses ont assuré leur boulot jusqu'au bout, en tenant de faire sortir un maximum de personnes de l'enfer. "Ils ont vraiment été héroïques, fantastiques : même pendant le mitraillage, ils sont entrés à nouveau dans la salle. Ils auraient pu fuir en courant, mais non, ils sont re-rentrés, pour essayer de sortir un maximum de gens", narre Dominique Revert, co-gérant du Bataclan.

7sur7.be